On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article sportif, et oui je sais que beaucoup parmi vous me demande comment je trouve la motivation pour aller faire du sport quand je suis en vacances, au soleil, ou comme là, en voyage presse. Mon Sport, ma motivation même en déplacement

Alors on va en parler, quel sport je fais, quelle est la vision que j’ai du sport en vacances, et pourquoi.

Oui, vous n’êtes pas sans savoir que je n’étais pas en vacances en Sicile, mais bien dans le cadre du travail que je fais avec mon blog. En effet, j’ai eu la chance de pouvoir faire un Road-Trip en Sicile pendant 15 jours afin de pouvoir vous faire découvrir le site Weekendesk, et par la même occasion cette belle île italienne, avec des bons plans, de bons restos, de bonnes adresses, comment gérer tout cela en famille. Donc, vous avez compris que ce n’était pas des vacances.

J’ai travaillé, tous les jours, même à la plage et je ne m’en plains pas car j’adore ça !  

En ce qui concerne donc l’aspect du sport nous allons commencer.


Ma relation avec le sport

Je vous avais déjà écrit un article il y a quelques mois, pour ne pas dire plus, sur le sport et moi,  pourquoi je fais du sport, la vision que j’ai de celui-ci, et la relation que j’entretiens avec le sport.

Tout cela ne change donc pas quand je suis en vacances, à l’étranger, au soleil, ou même à la montagne lol où que je sois tout simplement le sport fait partie intégrante de ma vie.

Ma vision des choses 

Que l’on soit en vacances, dans le cadre du travail, à la maison, entre amis ou en famille, vous l’aurez compris, le sport c’est comme me laver les dents : indispensable !

Pourquoi en faire même en vacances/en déplacement ?

Comme je viens de vous l’expliquer, je ne me pose plus la question. Je fais du sport car j’aime ça et c’est bon pour la santé, mais pas que, je vous explique.

Faire du sport lorsque nous sommes au soleil, en vacances, ou en déplacement professionnel comme là nous concernant, c’est indispensable pour beaucoup de raisons, notamment le fait que je vais régulièrement au restaurant, et que je n’ai pas envie ni de me « priver », car ce n’est pas ça la vie de se « priver », bien sûr on parle des aliments sains pour la santé, je ne suis pas en train de dire qu’il ne faut pas se priver d’alcool, qu’il ne faut pas se priver de pâtisseries, se priver de sucre etc. Non, je ne parle pas de cette privation là, qui pour moi n’en est pas puisque déjà je ne consomme pas de base ce genre d’aliments, ou en tout cas très exceptionnellement, et je n’en ai pas envie.

La privation pour se genre d’aliment est limite instinctive et primitive chez moi, et je pense qu’elle devrait l’être pour tout le monde car ces aliments ne sont clairement pas à consommer régulièrement. Je ne suis cette pas médecin, mais je n’ai pas besoin de sortir de St Cyr pour le savoir ! Cela part du bon sens et vous le savez.

Quand je parle de se priver, c’est plutôt se priver de prendre une pizza, un plat de pâte alors qu’on en a envie, ces deux plats en exemple restent quand même relativement correcte pour la santé, ce ne sont pas des « excès », des « abus ».

Je n’ai pas envie de me poser la question plus que ça, je mange carrément sainement toute l’année, et quand j’ai envie d’autres plaisirs, j’aime pouvoir le faire sans m’angoisser.

Donc déjà faire du sport va pouvoir me permettre de manger quelque chose que je ne vais pas avoir l’habitude de manger à la maison, sans pour autant ni culpabiliser, ni prendre du poids : tout simplement. Et oui, les personnes qui disent qu’une pizza de temps en temps ne fait pas grossir, je suis désolée mais s’il n’y a  pas de sport derrière pour compenser (ou une autre compensation comme manger plus léger les jours suivant etc) et pour se dépenser, et bien un excès par ci, un excès par là et bien on se retrouve avec 1 kg par-ci et 10 kg par-là. Ce n’est pas plus compliqué que ça ! Un excès de calories dans son métabolisme s’il n’est pas compenser, il est stocker (99% des personnes, moi y compris c’est comme ça).

Pour moi il est donc évident de continuer le sport malgré qu’on se dépense quand même beaucoup en déplacement, en vacances. Nous quand on est en visite de ville, en découverte, en vacances , on se balade, on marche, on fait des randonnées, bref on se bouge, malgré tout, je peux aisément aller faire du sport en plus.

Quand on reste une semaine, 15 jours dans un endroit, ou que l’on va dans la famille, chez des amis, en camping, à l’hôtel ou même en location, on sait que notre alimentation va un petit peu (beaucoup) changer, malgré tout la mienne reste plus ou moins semblable.

Dans ma vision il est absolument hors de question que je fasse du sport toute l’année, avoir ce kiff de rentrer dans mon maillot de bain, de me sentir bien, et que plus les jours passent plus je me sente mal et n’ai qu’une envie de remettre un jean. Ce n’est pas ma vision des choses, je ne fais pas du sport pour pouvoir me goinfrer en vacances, je fais du sport pour me sentir bien toute l’année, bon au-delà de ça, j’aime ça encore une fois, ça me permet d’extérioriser etc.

Qu’on soit COMPLETEMENT honnête, je n’aurais peut-être pas aimé autant le sport si je n’avais pas cette morphologie à prendre 1kg juste en mangeant une glace (j’exagère à peine), j’ai un métabolisme qui perd aussi vite qu’il prend, oui, mais il prend vite quoi ! Donc, quand j’ai compris que le vent tournait dans mon cul, j’ai pas attendu de ne plus le voir en entier dans le miroir, j’ai pris ça comme un rythme de vie et je l’ai intégré comme un geste naturel. Evidemment, je ne fais pas de sport QUE pour ça, car à 29 ans, beaucoup de facteurs ont joué dans ma vie pour que le sport soit si présent et devenu un besoin vital mais voilà, j’suis pas là pour vous faire genre, vous n’êtes pas normal de ne pas aimer. Non, si je ne prenais pas un gramme après 10 burgers, que je n’avais pas eut un papa sportif, et si et si et si, peut-être que je n’aurais jamais fait de sport.

Là ce n’est donc pas le cas !

En tout cas vous êtes très nombreux à ne pas aimer ça. Alors j’ai juste envie de vous partager cet aspect qui je pense peut plus vous toucher, et du coup vous sensibiliser à faire du sport, à trouver la motivation de faire du sport.

Selon moi nous avons qu’une vie, oui.

Est-ce qu’on se sent mieux de manger n’importe comment tous les jours en vacances et de repartir avec autant de kilos de trop que ce qu’on ramène de souvenirs dans les valises puis devoir reprendre un an de sport avant de les ré-éliminer, car quand on rentre de vacances on a pas pour autant plu de vie sociale… On retourne manger dans la famille, on retourne dîner chez des amis, on retourne au restaurant en amoureux, en bref on continue de vivre tout simplement. Donc on ne perd pas 3/4 kilos rapidement, par contre, on les voit bien et on est bien dégoûtée en rentrant.

Ou est-ce-qu’on ne se sent pas mieux de profiter doucement, un peu chaque jour de vacances, en faisant son petit sport, tout raisonnablement, se sentir bien dans sa cucu (lotte), et rentrer tout aussi bien qu’au départ ?

Ce qui n’est pas une vie pour moi, c’est d’être dans l’excès et pourtant dieu sait que je suis excessive comme personne, mais c’est dans mes sentiments qu’on retrouve ce trait de caractère, dans le sport et l’alimentation, je suis régulière, car j’ai vu autour de moi, le mal qu’un mal être pouvait causer sur des vies.

Ce n’est pas une vie de tout donner, toute l’année, ou même ne rien donner du tout et attendre que ça se passe, et arriver en vacances soit se lâcher comme ce n’est pas permis et devoir repartir à zéro en rentrant, donc être déprimée soit être directement déprimée en arrivant en vacances en se disant : j’suis grosse, j’suis bourrée de bourrelet, de cellulite, dire des méchanceté sur celles qui sont plus minces. Se sentir mal tout simplement, et en plus continuer de « mal » manger.

Pour moi, une vie saine, c’est une vie saine en générale, c’est se sentir aussi bien dans son corps que dans le rapport avec son assiette.

On a qu’une vie, et la passer à se détester ça n’en ai pas une.

Donc oui, faire son sport en vacances par exemple, est indispensable, surtout qu’en vacances d’été, on est pas comme à Noël où les excès se dissimulent sous le gros manteau. Là, on est à poil ! Donc on voit tout ! Et on se déteste encore plus vite !

Pour ma part, comme vous me posez beaucoup la question, c’est ma vision des choses, la vision de mon corps, la vision de comment moi je me sens bien, je préfère faire du sport, être raisonnable, et être raisonnable ne veut pas dire se priver, ou ne pas avoir une vie palpitante, non être raisonnable c’est savoir dire j’ai pris une glace, c’est suffisant, je ne vais pas prendre telle autre chose parce que tout simplement non, ça ne m’intéresse pas. Être raisonnable c’est savoir qu’on a trop mangé la veille et se dire bon allez je vais aller un petit peu détoxifier tout ça. On ne parle pas que dans l’aspect physique mais aussi dans l’aspect mental et aussi Healthy (health : santé).

 Je ne sais pas vous, mais moi je me sens plus heureuse de refuser une pizza et de pouvoir mettre mon bikini toute l’année, que de manger ma pizza et de ne pas me sentir bien ensuite pendant six mois. Évidemment c’est une métaphore, une exagération pour que vous compreniez où je veux en venir, car une pizza ne fait pas grossir au point de pas ne se sentir bien pendant six mois, on est d’accord et on a compris lol.

Mais voilà en gros comment je vois les choses. Le sport c’est indispensable, et en vacances c’est pareil.

Je ne culpabilise absolument pas de manger ma glace par jour, et mes petites pizzas de temps en temps même si je ne le cacherai jamais, je mets 4 jours à la finir seule entièrement. C’est mon côté raisonnable. Bouffer une pizza entière n’est pas raisonnable, c’est un abus. Déjà elle ne rentre pas dans mon estomac, c’est clairement un abus pour lui, et mon corps n’en demande pas autant, c’est encore un abus. De plus, ça ne me fait pas plus rêver que ça de m’empiffrer d’une pizza entière, ce serait abusé ! ABUS. 

Peut-être que je ne suis pas la bonne copine, super fun, qui va se goinfrer, et se mettre une race chaque soir, qui va faire déculpabiliser tout le monde. Non, j’suis pas cette « bonne copine ». Mais c’est que ma façon de vivre à moi, et je ne vis pas pour les autres, je vis pour moi, oui OK maintenant y a Lyanna donc je vis évidemment pour mon enfant, mais je vis aussi pour mon couple et moi ce que j’aime c’est vraiment pouvoir me sentir bien, bien dans mon corps, dans ma tête, pouvoir être nue devant mon mari et me sentir belle. Je n’ai qu’une vie et je ne la passerai pas mal dans ma peau.

Faire face aux remarques

Alors oui par contre, je fais face au remarques, justement comme je le dis juste avant, je ne suis pas très fun, tout simplement parce que je renvoie les autres aux choix qu’ils font et qu’ils décident de faire. Mais encore une fois tout est dans la tête, et la confiance que l’on peut avoir en soi et en ses choix. Je n’ai pas pour autant confiance en moi non ce n’est pas ce que je dis, cependant j’ai fort confiance en ce choix là.

J’ai pu observer, à maintes et maintes reprises, que toutes les personnes qui se lâchent et se relâchent sur l’alcool et la bonne bouffe en disant « oh là là mais c’est bon on a qu’une vie », c’est souvent leur façon de se persuader qu’elles font le bon choix et entraîner les autres dans celui-ci pour ne pas se sentir seules. Elles ne se sentent absolument jamais bien, jamais en osmose, jamais satisfaite de leur corps, beaucoup de complexes, beaucoup de mal à s’assumer, beaucoup de mal à se mettre en maillot de bain, et beaucoup d’envie quand elle regarde les autres. Ces personne là, vont souvent me dire « ohla t’es bien foutu, Ohlala bah toi t’as pas de problème pour faire des photos, à bah toi t’as pas de problème pour ceci, etc ».

La conclusion que j’en ai fait, c’est que chaque fois que les personnes qui m’ont fait la remarque au repas d’avant précédent une mise à l’eau (piscine, plage, sauna etc), ne se sont jamais sentie épanouie au moment de faire tomber les jeans, paréo etc.

Alors c’est un choix de ma part de passer pour la grosse relou, la petite ennuyeuse, mais tant pis, j’préfère être la fille pas fun pour les autres, mais la fille qui se sent bien avec son cul toute l’année. J’parle cru, non parce que cela m’énerve, pas du tout, mais pour que vous ayez un électrochoc ! Que vous vous disiez, putain mais ouais… Assumons nos choix, que vous ayez envie de manger un truc gras ou healthy, vous le prenez et vous laissez les autres faire leur choix ! Vous assumez le votre et basta ! On ne doit pas entrer dans une société pré-définie, manger tel ou tel aliment ne regarde que soi, alors dans les deux cas, on laisse la voisine, on déjeune avec elle pour elle, et pas pour comparer les assiettes. La petite aparté, j’sais pas faire droit au but moi, lol. En pleine coupe du monde, je devrais quand même essayer lol. Mais bon, vous me lisez aussi pour ça ^^

Bref, pour en revenir, pour ma part, dans ma petite tête je sais à quel moment je vais avoir envie de prendre mon petit plaisir à moi, je n’en ai pas besoin à chaque repas,  car cela ne m’anime pas de manger gras, trop sucrée etc. Tout cela m’écœure vite. En tout cas, au-delà du fait que j’aime énormément l’alimentation que j’ai, que je découvre, un petit peu plus chaque jour, et lors de mes voyages, je suis pleinement satisfaite de ma présence d’esprit à dire : non merci. 

Alors parfois, l’envie est là, aussi, évidemment, et là je me pose pas la question si j’ai envie je prends, car je m’en fiche, car je vais aller faire mon sport et si j’ai eu une grosse envie et bien tout simplement je vais faire un plus gros sport lol.

C’est pas une vie ? 

Vous trouvez que ce n’est pas une vie que dès qu’on mange quelques choses de trop gras, copieux, sucré, on doit aller éliminer, alors vous m’excuserez mais la vie c’est pourtant ça, je ne suis pas la fondatrice de ce fait, mais c’est juste une réalité à laquelle s’adapter si on veut garder la ligne.

C’est pas une vie pour moi, de la passer à pleurer, se détester, complexer et envier les autres. Je ne dis pas qu’il faut faire un 34 pour être bien, ATTENTION jamais de la vie de je dirais ça, chacune la taille, le poids qu’elle veut, accepte et dans lequel elle se sent BIEN ! Je prône « l’amour  » de soi et pas simplement l’acceptation de soi. S’aimer comme on se sent être bien.

Une vie a aimer soit manger, car on préfère cela à un corps mince, une vie à préférer un corps mince à manger à tout va, un corps mince qui mange correctement mais qui se dépense, un corps mince avec de la cellulite car on s’en fout, un corps mince sans cellulite car on détester ça. Bref, peu importe, mais s’aimer selon nos propres critères à nous, avec nous même dans notre miroir !

Où trouver le temps ?

Tout simplement quand vous êtes en vacances certains se disent je suis en vacances je lis mon bouquin, je suis en vacances je fais telle chose tranquille, et bien oui, mais dans sa journée il faut pouvoir trouver entre 30 minutes et 1 heure de temps pour soi, mais pour son soi « sportivement » parlant.

Dites-vous bien que cet aspect est hyper important, car rentrer de vacances déprimée car on a pris du poids, autant ne pas partir en vacances moi je vous le dis, et ça je ne pense pas qu’une seule femme pourrait me contredire. Revenir bronzée avec des bourrelets, alors qu’on est parti sans, c’est un petit peu dommage, vous ne trouvez pas ?

Tout simplement quand vous êtes en vacances certains se disent je suis en vacances je lis mon bouquin, je suis en vacances je fais telle chose tranquille, et bien oui, mais dans sa journée il faut pouvoir trouver entre 30 minutes et 1 heure de temps pour soi, mais pour son soi « sportivement » parlant.

Dites-vous bien que cet aspect est hyper important, car rentrer de vacances déprimée car on a pris du poids, autant ne pas partir en vacances moi je vous le dis, et ça je ne pense pas qu’une seule femme pourrait me contredire. Revenir bronzée avec des bourrelets, alors qu’on est parti sans, c’est un petit peu dommage, vous ne trouvez pas ?

En tout cas voilà, vous me demandez comment je fais, pourquoi, et bien, c’est ça qui me motive, rentrer comme je suis partie. Et la seule chose de rajouter dans ma valise ce sont les souvenirs pour mes proches ou la bouffe traditionnel d’ici, que je vais mettre quelques mois à cuisiner, pour faire durer le plaisir. Mais il est hors de question que je me goinfre et me sur-goinfre au moment du séjour. C’est justement là, où on va être absolument tout le temps à poil, quel intérêt ?

Chaque jour, matin ou soir, matin et soir, ça dépend du temps que j’ai réussi à me dégager, je vais faire mon sport. Je demande toujours à Thib qu’on aille se balader dans la journée, je trouve des balades, je prétexte toujours une glace d’après repas pour aller faire une balade digestive, je fais toujours des exercices dans la piscine, vous le verrez dans mes vlogs, aucune pression quant à ma dégaine, une bouée autour des hanches, on peut bien rire de moi, j’m’en fous complet !


Le sport en déplacement, y’a tellement de possibilités :

Si vous avez un hôtel avec salle de sport c’est tout vu ! 

Soit avant que tout le monde se réveille, 

Soit quand tout le monde est réveillé, vous aussi, vous vous octroyez une heure pour vous, le papa et les enfants trouveront bien de quoi survivre 1h sans vous en vacances croyez-moi ! 

Pendant la sieste, ou après la journée pendant/après que tout le monde se douche.

Y’a des possibilités !

S’il n’y a pas de salle de sport dans l’hôtel, la location :

Allez courir ! En vacances, au soleil, en déplacement : c’est le mieux ! Rapide pour sortir, facile à mettre en place. Easy !

Si vous n’aimez pas ça ou que vraiment le lieu n’y prête pas, dangereux, vous avez peur ou autre ; Best alternative : la corde à sauter ! 

Ça ou rien en plus dans la valise c’est la même ! 

Vous pouvez aussi faire des longueurs en piscine, comme le défi que je me suis lancée y’a 2 ans, pendant nos vacances en Crête ici.

Vous pouvez optimiser tout vos déplacements à pieds.


Il n’est pas question ici, de perdre du poids en vacances, attention, mais de limiter les dégâts des excès.

Il n’est donc pas nécessaire que je vous donner tout un programme à suivre, c’est à vous de vous le créer selon votre famille, votre rythme estival, etc.


Mon sport en déplacement, à titre d’exemple et d’idée :

Quand on fait un citytrip 

Souvent, nous marchons à peu près 20km (avant c’était 30 par jour en visite de ville, mais depuis nous avons Lyanna avec des pauses imposées, et une poussette à tirer ^^), dans ce cas, je ne fais pas d’autres sport que la marche faite en famille. C’est suffisant pour moi.

Quand je vais à Paris

Ce sont souvent de court séjour, et très très très condensé, tout s’enchaîne, j’ai très peu de temps, jusque là, je n’ai encore jamais pu aller courir durant mes déplacements Parisien dans le cadre du blog, alors pour compenser, je ne prends pratiquement AUCUN transport ! Je fais tout à pied, « ON » fait tout à pieds. Avec Thib ou Maryne, ou les autres personnes qui m’accompagnent je les « force » à faire « ALL FOOT » (j’sais pas si ça se dit mais vous aurez compris l’idée mdr).

Quand je pars en voyage presse

Je vais courir, j’ai ma corde à sauter, je me dégage du temps pour faire du SPORT ! Même si on va se balader, marcher, faire de la piscine, etc, C’est indispensable !

Pour vous rappeler, la Guadeloupe, Saint-Malo, Genève, la Sicile sont des voyages presses, il y a plusieurs possibilités dans cette appellation, mais en gros, je n’y allais pas à mes frais, et j’avais une prestation à fournir, quelques choses à découvrir et vous faire découvrir. A chaque fois, j’ai toujours été faire du sport, je me dégageais du temps, même que 45 minutes, mais j’y allais !

Quand je suis en hôtel à titre perso avec Thib

C’est un critère de recherche, une salle de sport ou un endroit « safe » pour aller courir, on fait nos recherches avec ce critère à prendre en compte, et on réserve toujours en fonction.

Quand je pars en visite chez mes parents, mes amies

Idem, je me dégage du temps pour aller courir, c’est pour moi le plus rapide, je demande à ce qu’on me surveille Lyanna une petite heure, et hop, je vais courir. Pas besoin d’une grande organisation !

C’est justement pour le sport que je demande TOUJOURS « quel est le programme de la journée » lol, j’ai besoin de visualiser la journée pour pouvoir caler ce moment sportif !


Voilà les filles, vous savez tout, j’espère que ce petit article (heuuuu long article lol) vous motivera à trouver du temps pour vos vacances qui arrivent, vous motivera à dire non merci à se faire resservir et qui va vous aire culpabiliser !

Dites oui à ce qui vous fait vraiment envie, on s’en fout du regard des autres sur vos choix, sur le fait que vous soyez fun ou pas, vous, vous allez être en osmose dans votre bikini body et ça, ça vaut tous les regards du monde !

En tout cas, pour ma part, je n’ai pas besoin d’alcool pour faire rire mon mari et mes amies, pas besoin de manger comme 10 pour me sentir vivante.

Si je pèse ma joie de vivre, c’est quand je me sens bien dans mon corps qu’elle est au max, pas quand je bouffe tout et n’importe quoi. Mais ça ce n’est que moi, et ce que je vous demande de faire avec toute la « pitié » du monde, c’est de laisser les femmes qui vous entoure faire ce qu’elles veulent aussi, vous aimez pour les choix que vous faites. N’enviez personne, ne jalousez personne, vous êtes qui vous avez envie d’être (sauf cas à part comme soucis de santé, physique etc).

Alors « just LOVE YOURSELF ! »

Des bisous !

 

 

 

 

 

 

Visit us on FacebookVisit us on PinterestVisit us on Youtube