Hello les filles, j’espère que vous allez bien, je reviens vers vous aujourd’hui pour vous donner un peu de retours sur mon alimentation d’après Whole. Oui, vous vous souvenez que j’avais fait ce défi pour pouvoir arrêter mes abus dans les produits laitiers, le litre de lait que je buvais pratiquement par jour, et le kilo de fromage blanc tous les 2 jours… Vous savez cette habitude d’aller chercher du chocolat noir dans le placard, de forcément finir mes repas par un touche sucrée ou encore de boire tous les matins mon chocolat chaud comme quand j’avais 3 ans.

J’en suis où dans tous ça ?

A la fin du Whole, comment je me suis sentie ?

Une fois le dernier jour officiel de mon défi terminé, je vous avais fait un article sur mon « après » ou du moins sur ce que j’imaginais faire.

Les premiers jours qui ont suivi n’ont pas été différent que le mois qui venait de s’écouler, j’ai gardé la même alimentation, la seule exception a été de manger du tofu, je vous l’avais dit, on en a encore une tonne à la maison et il faut les écouler. J’en ai mangé à quelques repas mais pas systématiquement non plus.

Je ne ressentais aucun manque, aucune envie à part celle de manger du houmous dès que l’occasion se présenterait. Du coup, j’ai continué de m’alimenter de la façon Whole toute la semaine qui a suivi l’arrêt de mon défi. Je n’avais aucunement envie de me nourrir d’autre chose.

Cela me plait de me sentir libérée de cette pensée typiquement féminine même quand on a pas de problème de poids, qu’on fait du sport, même si on se sent bien dans ses baskets, à partir du moment où on pense à la bouffe, les femmes, toutes sans exception et ça j’en suis persuadée, on a cette pensée même si elle ne dure que quelques demi seconde « ouuuutch ça va faire mal au body » même si ensuite, les autres pensées : « foutue pour foutue » ou « j’irais au sport » ou « de temps en temps ça va » arrivent, on a TOUJOURS ce sentiment de culpabilité un peu, qui est inconsciemment toujours à l’affût. Donc non les filles, vous êtes pas les seules à ressentir ça, je vous le jure. Même celles qui disent que ce n’est pas vrai, ça pourrait être prouvé par la science cette thèse mdr.

Bref tout ça pour dire, que pendant le Whole, j’étais libérée, ce « poids » malgré qu’il ne soit pas conséquent dans ma vie car d’une part je mange en règle générale sainement, et deuxièmement j’ai une bonne hygiène de vie qui fait que je n’ai pas de soucis pour aller l’éliminer ou faire un excès de calories dans mon ratio quotidien (oui un excès en soit c’est juste ça, un excès de calories dans la balance quotidienne, oui les filles, cette expression veut à la base dire ça, donc même une personne en taille XS peut prononcer ce terme sans qu’on la regarde bizarrement en mode genre toi tu appelles ça un « excès » mdr). Le Whole m’a permis de manger tout ce dont j’avais envie (fruit, légumes, oeufs/ viande et poissons) et en chantant limite : je mange ce que je veux MOI, c’est tout bon ^^.

J’ai presque eu l’impression que le corps éliminait mieux, plus facilement donc que je pouvais me faire de bon goûter plaisir avec Lyanna. Le Whole est normalement pour nous éloigner de la bouffe, moi ça m’a fait kiffer mdr.

Quand est-ce que j’ai « remangé » du sucre, chocolat, lait, produit laitier, du pain ?

Je vous avais partagé ma soirée à l’anniversaire de ma meilleure amie le 10 février, évidemment qui dit soirée d’anniversaire dit peu de « choses simples », et bien au final, à part les quelques morceaux de comté mangé à l’apéro et la finition du bol de chocolat noir à 2h du matin avec de la banane (je préparais les gâteaux en cuisine et j’avais fait un coulis de chocolat noir et comme y’avait des fruits : ça a fini pour moi en banane chocolat mdr), je n’ai pas été attiré par d’autres choses. J’ai mangé les verrines de légumes, les brochettes de tomates cerise et j’ai beaucoup été avec Lyanna car comme Thib n’était là, j’étais seule à avoir un oeil sur elle. Au repas, c’était un plat réunionnais accompagné du salade de légumes que j’ai repris plusieurs fois car J’ADORE ça, j’ai même pas touché au pain, moi qui le dégommais dès qu’on en présentait sur la table, là même pas pensé. Quand est arrivé le fromage j’étais en cuisine pour le dessert, ça j’avoue ça a été un bonus sinon j’en aurais forcément mangé. Et le gâteau comme c’est moi qui l’avait fait pour des invités qui ne sont pas les miens (donc que je ne connais pas), j’ai mis les doses de sucres normales, alors croyez-moi que j’ai bien fuis celui-ci mdr.

Donc ma reprise du chocolat a été là, ainsi que des produits laitiers…

Ensuite, l’Italie… moi qui ne suis JAMAIS attirée par des pâtes, des pizzas au restaurant, mais genre jamais je ne regarde ces parties de menu quand y’en a, pour moi aller manger au restaurant et prendre des pâtes, non mais ok l’inutilité par excellence. Et les pizzas, c’est bon, j’aime ça, mais j’suis pas en surkiff non plus, et j’en mange pas une en entière seule, enfin si mais j’serais mal après donc aucun intérêt, je passe toujours mon tour et je pique un bout à Thib pour goûter la sienne. Mais quand je voyage j’adore gouter les spécialités d’où nous allons, et là pizzas et pâtes à l’honneur. Croyez-le : j’ai adoré en commander, là, ok, commander des pâtes au restaurant était normal ^^. Seul hic, Thib malade quelques jours, je devais finir seule nos plats, impossible de gâcher, ce jour là, j’ai demandé un tote bag et j’ai mangé les restes le soir. Vraiment je ne peux pas gâcher, pour tout vous avouer, il restait une part de pizza le matin (on avait un frigo dans la chambre), Thib allait la jeter, je l’ai mangé, oui oui, dernier jour, 9h du matin après mon petit-déj en bas, j’ai mangé la dernière part de pizza. Et qu’est ce qu’elle était bonne mdr.

En Italie, j’ai mangé pizza, pâte, glaces et pâtisseries locales, j’ai donc remangé tout ce que je n’avais pas mangé depuis 40 jours.

En rentrant, on a fêté les 30 ans de Thib entre amis, j’avais fait le gâteau, sans sucre blanc mais hors Whole quand même, j’avais fait plein de mets à manger comme des pizzas car j’avais pas beaucoup de temps pour cuisiner. J’ai mangé ce que j’avais fait, hors Whole.

Comment je me suis sentie de manger hors-Whole ?

Je me sentais normale, c’était pas le bon timing pour vous donner des ressentis en fait, avec l’excitation de mes journées, la gastro, les kilomètres de marche je ne peux pas vous dire si je me suis sentie fatiguée, ballonnée de remanger tout ça. L’anniversaire de Thib, j’avais enchaîné séjour, courte nuit la veille de celui-ci, le soir de la fête 4h de sommeil au compteur, bref, pas du tout en phase avec mon corps pour essayer de ressentir quoi que ce soit lol.

La seule chose c’était ce que je voulais pour la nuit qui arrivait… DORMIR ^^

Suite à ça des envies, une reprise de mauvaises habitudes dans mon alimentation ?

Quand est arrivé le lundi matin, je voulais …. UNE BANANE ! J’en rêvais limite, et c’est là que j’ai dit à Thib : « tu vois ça m’a manqué ». Et je me suis rendue compte que c’était le Whole qui me manquait. Pas mes anciennes habitudes.

C’est fou pour vous, mais c’est vrai. J’me sens bien, j’aime ce que je mange, alors oui, parfois en voyant Thib se faire une tartine de Saint-Moret j’me dis tiens moi aussi, puis je me dis « non, pain + produit laitier » : lâche l’affaire, j’en mangerais plus tard. Et ça passe tout seul.

J’ai vraiment aucune envie à part quand je vois le fromage comme je viens de vous le dire, je n’en mange pas car on en a tout le temps à la maison donc ça redeviendrait trop présent. Par contre, quand on va au restaurant, y’a que là où j’aime bien manger ce que je ne mange plus, c’est à dire que si c’est le midi que dans mon plat y’a des céréales comme du boulgour je vais le manger sans demander à le faire « sans ». J’étais avec ma copine, elle a prit une planche de fromage à 15h, elle ne voulait pas la prendre seule, j’ ai mangé avec elle, le fromage qu’elle n’aimait pas. C’est différent, car c’est maintenant un plaisir occasionnel. Plus une habitude et c’est ce point, cette différence de mot qui est importante.

Un plaisir occasionnel et plus une habitude !

Eh oui, faire de notre alimentation une base saine, une base facile à digérer, prendre soin de son corps quotidiennement, je ne parle pas de l’aspect physique mais de l’aspect intérieur de son corps. Il faut en prendre soin et c’est ma façon de faire pour le mien. On garde en tête aussi qu’un a en effet qu’une vie, donc ça va dans tous les sens du terme. On en prend soin et on se fait des plaisirs plus goulus de temps en temps, mais pas de temps en temps dans la journée, de temps en temps dans le mois, oui pas dans la semaine non plus, sinon c’est une habitude, ni plus ni moins.

Mes changements dans mon alimentation:

Je ne bois plus de lait, plus du tout chez moi, donc déjà c’est LE point réussi. L’achat de lait, ma consommation est complètement devenue inexistante, j’ai encore pas remangé de fromage blanc, le chocolat c’est occasionnel, le pain en tant que tel c’était la semaine dernière à Paris donc devenu méga rare, je ne sucre (stévia) plus mon café, je le bois noir maintenant je n’ai plus l’obligation d’avoir ce goût sucré pour l’adoucir, j’ai préféré chan ger mon café et prendre un plus doux par contre. Je le coupe avec du lait de coco si j’ai envie de quelque chose de plus gourmand mais ce n’est plus une obligation non plus. Je regarde toujours les étiquettes et je ne mange pas les produits avec un ajout de sucre qui ne sert à rien, ni ceux avec des mots imprononçables.

 

Nous mangeons de la viande uniquement chez nous,

une fois par semaine, entre nous, acheté à la boucherie qui propose du LOCAL, et je ne veux toujours pas en manger à l’extérieur hors grand restaurant. Je vais vous faire un article à ce sujet. Je veux consommer responsable, et ça ne changera jamais. On veut montrer le bon exemple à Lyanna, sur tous les points, elle fera ses choix, mais je veux qu’elle aime tout, je veux lui permettre de pouvoir faire ses propres choix, cependant, je ne veux pas d’abus dans la consommation, donc c’est une fois par semaine, un producteur local et je veux qu’elle fasse la différence entre consommer respectueusement et consommer à grande échelle donc « horriblement » !

On en reparlera ^^

Je sais que ça vous anime.

Je vous dis à très vite, j’espère que mon article vous motivera, vous éclaircira, en tout cas, j’aime toujours autant venir vous parler et échanger avec vous.

Des bisous,

 

 

 

 

mon alimentation whole 30 après

Visit us on FacebookVisit us on PinterestVisit us on Youtube