Ça y est, c’est parti, je peux vous mettre en ligne mon article sur cette première semaine en camping-car. C’est une toute nouvelle expérience pour nous, on ne l’avait jamais fait. Ça faisait très longtemps que je voulais le faire et c’est vrai qu’à chaque fois on partait sur d’autres séjours, d’autres expériences. Cette fois-ci je me suis dit, allez go chaud, on y va, on le fait ! Déjà, parce que ça faisait longtemps que je voulais le faire, en plus de ça, on a vu les parents de ma meilleure amie avec qui on en a beaucoup discuté, et Eddy et Julia lors d’un séjour en collaboration avec une marque. Donc c’est vrai que je me suis dit, allez vas-y, on le fait maintenant sinon à chaque fois on trouvera d’autres choses forcément parce qu’on a plein d’opportunités, plein d’envies et j’avais envie de le faire maintenant. 

Donc c’est parti, je vais vous donner notre retour jour par jour et ce que je peux vous dire au fur et à mesure, des points positifs négatifs aussi bien évidemment et les petits tips et mise en garde que je vais pouvoir vous expliquer. 

Tout d’abord pour la location du camping car :

Pour cette première expérience, je ne voulais pas faire de la location de particulier à particulier tout simplement parce que ça ne me rassurait pas, j’avais un peu peur de tomber sur des camping-cars soit en mauvais état soit vétuste soit mal nettoyés. Voilà, j’avais un peu peur que ce soir insalubre, je ne connais pas cette expérience donc j’ai vraiment voulu miser sur le côté « sécurité » donc passer par une structure qui je suis sure le lave correctement, le nettoie, le remet « tout bien tout propre pour la location », qui va bien faire les réparations s’il y a besoin, les contrôles, etc.. Donc on est passé par Indie Campers, alors ce n’est pas du tout une collaboration, j’ai bien payé le camping-car, je vais bien évidemment vous donner tout le détail ensuite. Mais c’est vrai que des vacances en camping-car peuvent s’avérer être nettement moins onéreuses qu’un séjour en hôtel directement, mais ça, je pense que je ne vous apprends rien. Pour autant, on a quand même pris un assez gros camping-car, c’est-à-dire pour une première, souvent on va privilégier dans la majorité des cas de prendre un petit véhicule. Moi ce n’est pas du tout comme ça que j’ai vu les choses, je me suis dit que la réalité des choses, c’est qu’on a l’habitude de vivre dans une maison, d’avoir de beaux espaces, c’est pareil quand on voyage en hôtel. On prend régulièrement des chambres familiales pour que les enfants aient leur espace et qu’on ne se retrouve pas les uns sur les autres, ou à dormir à 4 dans le même lit même si ce sont des choses qu’on fait, régulièrement les enfants font le cododo avec nous. Mais c’est vrai qu’on va quand même privilégier d’avoir un espace assez sympa. 

Donc, là, on a pris un camping-car tout équipé, c’est-à-dire avec le frigo, la douche, les toilettes, de quoi faire à manger, c’est-à-dire le gaz. Ça, c’était hyper important, je voulais vraiment qu’on ait tout, je ne voulais pas qu’on se douche dehors, qu’on soit obligé d’aller en camping pour se doucher, je voulais vraiment qu’on ait la maison mobile. J’ai également choisi un camping-car avec 5 couchages, 5 places alors qu’on est que 4 exprès justement pour avoir ce côté un peu spacieux. Je préférais faire moins de choses et être sûre que c’était une expérience qui pouvait nous convenir plutôt que de commencer en van ou avec un camping-car un peu à l’étroit et qu’on ne se sente pas bien, qu’on se sente étouffé, qu’on se marche littéralement dessus, que les enfants n’aient pas de place pour naviguer. En plus nous, on a des enfants certes adorables, mais qui ont besoin de bouger, donc voilà pour cette première expérience, c’est vrai que ça a été vraiment comme ça que j’ai vu les choses et comme ça que j’ai appréhendé les choses. 

Nous avons pris l’Atlas 5, de chez Indie Campers, c’est un camping-car vraiment cool, il est beau en plus. Il est en bois, il n’est pas du tout vétuste, il est dans nos goûts, donc un gros plus pour ça. Il aurait été noir brillant, ça ne m’aurait pas dérangé bien évidemment, mais là du coup, c’est une très belle surprise. Quand j’ai regardé sur le site et que j’ai vu ce camping-car-là, je me suis dit « vraiment trop cool », c’est un peu la même ambiance qu’à la maison donc un petit plus qui est fort sympa. Mais ce n’est pas ce qui m’a fait me décider sur celui-ci bien évidemment. 

Ensuite, pour l’équipement du camping-car, j’ai demandé en plus, en option. Car il y a la location à la semaine et ensuite, on ajoute des options. Donc j’ai pris la table et les chaises extérieures, le barbecue, une bicyclette, j’ai pris un chauffage d’appoint, j’ai demandé qu’il y ait le linge de lit. Ce sont des choses qu’on ne voulait pas emmener dans les valises donc du coup, on a payé en plus à chaque fois qu’on demandait des options et j’ai également pris le wi-fi. Je vais vous mettre le détail de toutes les options comme ça, vous avez une idée, mais encore une fois, c’est via Indie Campers donc dans d’autres structures ça peut être moins cher ou plus cher. Nous avons également pris les options sièges bébé et siège enfant. 

Comment se passe la location du camping car ? 

Donc j’ai tout réservé sur Internet, j’ai dû faire des confirmations, des enregistrements plusieurs jours après pour bien confirmer, j’ai payé un acompte, j’ai été prélevé de la totalité quelques jours avant le séjour et une fois arrivés à l’aéroport de Barcelone, nous avons pris le taxi pour arriver jusqu’à Indie Campers. On a fait tout le tour du camping-car, la dame nous a tout expliqué. Comme on a pris en Espagne, elle nous a parlé soir en espagnol, soit en anglais, ça va que Thibault se débrouille très bien, et puis après elle montre les choses donc on comprend assez rapidement, pas besoin de maîtriser la langue complètement. Et en plus de ça avec ce site-là vous avez une vidéo explicative que vous pouvez regarder en amont pour avoir toutes les informations nécessaires pour le camping-car, comment vider la cassette à caca et à pipi, comment recharger l’eau, etc. Donc elle nous a tout expliqué, on a chargé les valises, les enfants dans leurs sièges autos, attachés, tout le monde sécurisé et go on a commencé à rouler. 

Premier constat pour la location du camping-car, une chose est sûr, ce n’est que nous, on peut partir d’Ajaccio (donc de la maison) avec un camping-car, prendre le bateau et arriver à Barcelone et faire le même trajet sans passer par l’avion. De la Corse, on peut aller en Sardaigne, en Sicile, en Italie, en France, et depuis la France on peut faire pas mal d’endroits en Europe. Si vous prenez un camping-car vous aussi directement en France, pour faire la France, l’Europe, et ensuite prendre le bateau pour vous rendre à d’autres endroits. Un des conseils ou astuces que je pourrais vous donner tout de suite, c’est de si c’est possible en matière de temps et pour le kilométrage, c’est de le louer directement à côté de chez vous. Tout simplement parce qu’au moins, vous pouvez passer par chez vous, ajouter vos oreillers, vos draps, des couverts, des assiettes, des bols en plus, par exemple, vous pouvez ajouter aussi un économe, une passoire, des petites choses en plus que vous pouvez ajouter, qui sont assez « essentielles » ou qui facilitent grandement la vie. Par exemple nous, on a dû acheter sur place des serviettes de bain, car il n’y en avait pas dans le camping-car, je pensais que ça en faisait partie et non. Il n’y a pas de passoire, ni d’économe, pas de bol, pas de petites cuillères. Après encore une fois, ce n’est pas essentiel ni vital, mais c’est vrai que c’est mieux. Aussi les serviettes de bain, c’est vrai que quand on prend l’avion, c’est un peu chiant de se charger de serviettes de bain, alors qu’on a envie de prendre autre chose dans les valises que des serviettes. Il n’y avait pas l’option chez Indie Campersaprès c’est pareil, les couettes et oreillers, c’est lavé à chaque fois du coup, c’est plus très très efficace en matière de moelleux, la couette ça fait des bouloches à l’intérieur, donc on n’a pas très chaud à tous les endroits de la couette. Même si évidemment après une première nuit tout s’est très bien passé on n’est absolument pas mort, on n’est pas frigorifié, mais c’est vrai que c’est moins agréable que si on avait pris notre couette ou si c’était une couette d’hôtel bien évidemment. Donc vous avez la possibilité vaut mieux louer un camping-car à côté de chez vous, vous chargez quelques affaires à vous, déjà ça vous évite d’avoir les valises, vous mettez ce que vous voulez à l’intérieur et vous êtes tranquilles, vous avez des affaires de chez vous et c’est vraiment cool. Voilà ce que je peux vous dire pour cette première analyse, mais encore une fois, c’est vraiment top. 

Les petites choses à savoir quand on est en camping-car. 

La première chose, c’est de ne rien laisser traîner quand vous roulez parce que ça tombe, donc vraiment, on ne laisse pas un verre sur la table, une fourchette, les jeux des enfants, on ne laisse pas dans la salle de bain la trousse de toilette posée sur l’évier. On ne laisse pas la casserole avec de l’eau du midi, on ne laisse pas le liquide vaisselle sur le rebord, on le met dans l’évier. Ce sont vraiment des choses importantes, on ne laisse rien traîner, un camping-car, car quand on roule et bien ça tombe, donc voilà, on remet tout dans les placards, dans les tiroirs et on roule comme si on venait de le louer, donc toujours rangé nickel, c’est une bonne chose pour la petite maniaque que je suis ! 

Ensuite quelque chose qu’il faut savoir, comme un camping-car ça roule, les choses que vous mettez dans les placards bougent donc attention quand vous les ouvrez, bien protéger vos yeux, votre tête, ou faire attention comment vous les rangez parce que ça va forcément vous tomber sur le coin du nez à la première ouverture. Idem on fait attention au frigo, on ne le laisse pas ouvert, parce que soit il est utilisé avec le gaz ou alors l’électricité du camping-car quand il roule et ce n’est pas une électricité aussi puissante que lorsque qu’on est à la maison donc ça reste une utilisation qui doit se faire avec attention. On ouvre/on ferme, on ne laisse pas ouvert à rester pointer le bout du nez devant à se demander ce qu’on était en train de chercher. 

Autre chose d’important avec le camping-car sachez qu’il faut quand vous le prenez, avoir tous vos appareils rechargés. Si vous avez un Pc comme nous par exemple, que vous en avez besoin, rechargez le bien avant de monter dans le camping-car puisqu’il n’est pas assez puissant pour recharger un Pc s’il n’est pas relié à une borne électrique. Je vous explique le camping-car quand vous faire un peu de la nature, du sauvage, à vous poster sur un parking pour être face à la mer, vous allez uniquement pouvoir recharger votre téléphone avec un câble USB, mais vous n’aurez pas la possibilité et la puissance de recharger un Pc, vous n’allez pas pouvoir recharger avec les prises électriques, vous n’allez pas pouvoir non plus vous sécher les cheveux, ce n’est vraiment que du 5 volts. C’est vraiment important et je ne le savais pas. Heureusement que je suis toujours dans la précaution et j’ai toujours mon Pc de chargé à fond quand je pars quelque part, mais ce n’était pas le cas de Thibault, c’est un petit peu les petites surprises du début, donc c’est bien de le savoir ! 

Également, il faut savoir que l’eau descend très vite, on fait attention à l’eau et au final, on remarque qu’il faut quand même aller la recharger au bout d’une journée parce que sinon on n’aura pas assez pour faire à manger et tous les 4 notre douche ce soir et pourtant Dieu sait qu’on a fait attention, on a pris de toutes petites douches, sans faire les cheveux rien du tout, donc c’est quelque chose à savoir aussi. 

Autre chose d’important également, quand vous faites chauffer de l’eau que vous êtes en train de cuisiner sur la plaque de gaz, on ne referme pas tout de suite la protection devant parce que sinon ça fond ! Donc on attend toujours que ça ait refroidi. On ne roule pas non plus les fenêtres ouvertes, à part les fenêtres devant, on ne roule pas non plus avec les vitres du toit ouvertes non plus. Attention, par rapport aux lois, à ce qu’il paraît, on ne peut pas rouler avec la table à manger au niveau des sièges auto, il faut la rabaisser et qu’elle soit à leurs pieds. Alors est-ce que c’est pareil dans tous les pays, je ne sais pas, mais en tout cas en Espagne, c’est illégal de rouler avec la table en position table ! 

Aussi, ne pensez pas que la vie en camping-car, ou le séjour en camping-car, c’est se poster n’importe où, quand on veut, si on veut, ce n’est pas exactement le cas. Déjà, parce qu’il y a des lois, des normes, des règles, il y a des endroits qui craignent, des endroits sécurisés, ça dépend des personnalités des voyageurs. Nous, je sais qu’avec 2 enfants nous n’avons pas envie de nous mettre n’importe où, donc il faut vraiment faire attention où vous voulez vous poster, que ça soit en France en Espagne ou dans un autre pays. Il y a des endroits où il est interdit de se poster avec un camping-car, souvent, c’est notifié, vous pouvez faire des posts un peu « libre », mais vérifiez quand même que ce ne soit pas interdit aux camping-cars à certains horaires. Il y a aussi des tolérances entre l’été et l’hiver, quand vous êtes en pleine saison les tolérances sont bien moins souples qu’en hors saison. En hors saison, se mettre n’importe où avec le camping-car, c’est plus simple, alors qu’en pleine saison, les habitants et tout ce qui va être les forces de l’ordre peuvent bien plus vous allumer en pleine saison parce que vous allez vous mettre à un endroit qui va gêner les touristes, les vacanciers, etc. Donc attention à la souplesse qui ne sera pas la même selon les saisons. 

Petites astuces en camping-car 

Également à force d’utiliser le camping-car ce qu’on ne regrette vraiment pas, c’est de l’avoir utilisé sur 1 semaine et vraiment de l’avoir utilisé à fond, c’est-à-dire de vraiment faire la nourriture de se doucher, de dormir les 7 nuits à l’intérieur, de faire les 14 repas, plus les 7 petits dej, d’avoir vraiment pris les 7 douches à l’intérieur. Ça, c’est vraiment important quand on commence ce périple, en tout cas pour nous qui voulions vraiment découvrir cette façon de voyager et de « découvrir le monde » donc il y a beaucoup de choses qu’on a pu se rendre compte, pour bien appréhender et bien organiser nos prochains périples avec ce mode de voyage. Ce qu’on peut vous dire par exemple, c’est qu’il vaut mieux aller tous les jours vider les eaux grises, vider la cassette et remplir l’eau plutôt que d’attendre le dernier moment puisque des fois, on ne trouve pas, parce qu’aussi, si on attend le dernier moment, c’est plus long, et ça nous monopolise plus de temps alors que si on le fait un peu tous les jours et bien, c’est très rapide, le camping-car ne sent pas mauvais aussi. Une autre astuce aussi, c’est de mettre les bouchons dans la douche et les éviers quand vous roulez, de bien fermer les toilettes, c’est hyper important puisque les eaux grises ça sent vraiment mauvais. Alors on pourrait croire que c’est la cassette qui sent mauvais, mais honnêtement, ce sont les eaux grises puisque les savons, le liquide vaisselle et l’eau stagnent et ça a tout de suite une odeur qui est horrible, tandis que finalement l’eau des toilettes il y a une capsule dedans qui va désintégrer et cacher les odeurs ce qui n’est pas le cas dans les eaux grises donc mettez toujours les bouchons quand vous roulez sinon, c’est vraiment une infection. 

Je pense que la prochaine fois, on coupera tous les 5/6 jours par une nuit d’hôtel ou un Airbnb, pour pouvoir nous laver les cheveux correctement sans être en pression. Là, je me suis lavée les cheveux 1 fois, donc le dernier jour, il fait chaud dans le camping-car, j’aurais pu encore attendre une journée ce n’était pas le problème, mais je ne me sentais vraiment pas propre de ne pas avoir mes cheveux propres. On bouge beaucoup, il y a la pollution, les changements de température, la nuit où il fait chaud etc. Il y a eu plein de choses qui ont fait que j’avais vraiment le besoin de les laver. Pour autant pas très grave de ne pas pouvoir les sécher comme je veux et me les coiffer, mais les laver, c’était vraiment important. 

Ce qu’on peut aussi dire, c’est qu’on ne voyagera certainement jamais pleine saison, c’est-à-dire juillet-août. D’abord parce qu’il doit faire très chaud en camping-car, je pense que dans ces cas-là, il faut installer la clim ou alors dormir les fenêtres grandes ouvertes et il faut se sentir en sécurité d’ouvrir les fenêtres en grand, nous on ouvrait les fenêtres de toit. On se dit qu’en juillet-août il doit y avoir du monde sur les routes, du coup beaucoup de monde dans les campings, sur les places et comme je vous disais plus haut les forces de l’ordre ne sont pas aussi clémente qu’en hors saison. Là, on a vraiment pu se mettre où on voulait, sauf la dernière nuit où à 2h du mat, ils sont venus toquer à notre porte et on a dû changer de spot parce que ça n’était pas autorisé et il avait plus en plus de ça donc niveau sécurité pour la gendarmerie ce n’était pas top de laisser les camping-cars à cet endroit. Même si bien évidemment nous, on sait qu’on ne craignait rien, mais on ne pouvait pas s’approcher de la plage parce qu’il avait plu, mais sûr est certain qu’ils sont moins cléments en juillet-août. Donc on ne tentera pas à cause des routes, du monde et de la chaleur. 

Autre chose qu’on ne regrette pas du tout puisqu’on voulait profiter à fond du camping-car, même quand les copains nous ont proposé à plusieurs reprises de dormir et se doucher chez eux, on a refusé. On voulait vraiment découvrir à fond et voir si on était capables, si ça faisait partie de notre confort, si c’était quelque chose qui nous plaisait à faire sur plus longtemps, plusieurs fois, régulièrement, etc. Ce qui est « dommage », c’est qu’on est en Espagne, que les restaurants ne coûtent rien limite, on n’a pas profité des restaurants parce qu’on a vraiment fait nos courses pour profiter du camping-car, voir si ça allait nous soûler ou pas. Et franchement, c’est trop bien d’avoir fait ça, parce qu’on a vraiment une vision qui n’est pas faussée, qui est claire, nette et juste de la vie en camping-car. On sait exactement ce qu’on aime bien, comment s’y prendre maintenant donc c’est vraiment quelque chose que je vous conseille. Le périple en camping-car n’est pas le même si on veut faire un road-trip dans la ville ou un road-trip nature, parce qu’il faut savoir qu’en road-trip nature il n’y a pas de restaurants, là on sait qu’on peut cuisiner dans le camping-car tout le temps, rester dans le camping-car à faire notre « vie », on sait qu’on n’a pas envie d’aller se doucher en camping, ce n’est pas quelque chose qui nous plaît. C’est vraiment des choses qui sont importantes à savoir, on a fait une nuit en camping uniquement parce qu’on devait recharger les Pc et honnêtement, ce n’est pas quelque chose qui nous convient, on préfère vraiment l’aspect naturel, se mettre où on veut, se réveiller avec la mer ou avec une belle vue, avoir un coucher de soleil, etc. 

La prochaine fois, quelque chose qu’on fera, c’est de prendre de quoi recharger les Pc avec du 220 volts et pas partir avec juste 5 volts et donc pas pouvoir recharger les Pc. On a besoin nous d’avoir nos Pc avec de la charge, par exemple là les derniers jours, je n’ai pas pu vous poster les vlogs parce que je ne pouvais plus l’allumer, parce que j’ai usé toute la batterie en créant les vidéos, en faisant mes mails, etc. Ça, c’est vraiment des choses importantes à savoir ! 

Prise de conscience 

Je ne voulais pas vous publier l’article directement après le camping-car, je voulais me laisser quelques jours pour vraiment bien tilter des différences entre le camping-car et notre vie en général qui va avoir une aisance qui va être plus simple forcément qu’en camping-car. Il y a vraiment 2 libertés dans la vie en camping-car et notre vie en général. En camping-car, on a cette liberté de se poster où on veut, quand on veut, manger à n’importe quel moment, d’avoir tout à portée de main, de se balader avec sa maison en fait.En camping-car, on a cette liberté de se poster où on veut, quand on veut, manger à n’importe quel moment, d’avoir tout à portée de main, de se balader avec sa maison en fait. C’est vraiment une liberté qui est incroyable, de s’arrêter quand on veut, de se poster et ensuite d’aller se balader, etc. Mais une liberté qu’on n’avait pas, c’était cette espèce d’esprit léger qu’on peut avoir au quotidien, même si nous on fait quand même relativement bien attention, mais on s’est rendu compte de plein de choses. Comme je vous le dis, je ne suis pas quelqu’un qui habituellement va tirer la chasse à chaque pipi, pas du tout, d’ailleurs, c’est quelque chose qui peut vite énerver mes proches parce que je ne tire pas la chasse à chaque fois que je fais pipi. Mais dans le camping-car, on avait 120 L d’eau pour tout faire, la vaisselle, tirer la chasse d’eau, se doucher, préparer à manger, etc. 120 L d’eau pour 4 personnes, alors qu’habituellement, on a cette « liberté » et cet esprit léger de ne pas compter en réalité, même si on fait attention, qu’on ferme l’eau quand on se savonne ou qu’on se frotte les dents, mine de rien, on ne compte quand même pas. Alors que là, on comptait tout, on faisait attention, on fermait tout pour la moindre chose, on tirait la chasse d’eau pile-poil ce qu’il fallait, même des fois, on aidait avec de l’eau qu’on allait avoir dans une fin de casserole pour ne surtout pas user notre eau à nous. 

C’était vraiment une manière de consommer qui était complètement différente avec une façon de faire avec beaucoup « d’économie ». Et je trouve que c’est hyper intéressant de se rendre compte de ces 2 aspects, et on se rend compte aussi que les chasses d’eau, c’est vraiment trop, je le savais déjà, mais c’est encore plus flagrant quand on vit ce genre d’expérience. On se rend compte de tout, l’eau qui est en train de couler alors qu’on est en train de finir une conversation pour X ou Y raisons, on pense vraiment à bien l’éteindre, chose que des fois, même si on est soucieux de l’environnement, on va avoir un peu la tête ailleurs. Et bien là, vraiment, on ne l’a pas, c’est un truc de fou, je trouve que c’est vraiment important et ça nous fait nous rendre compte de notre consommation qui va être abusive sur certaines choses, notamment le gâchis de l’eau par exemple. Je vous en avais déjà parlé dans un de mes livres, mais vraiment on s’en rend encore plus compte, et je trouve ça dingue tout ça ! Ce sont des choses qui sont importantes, par exemple le fait de cuisiner correctement, d’éviter de faire trop de reste, même si nous on mange toujours les restes. Mais pour les personnes qui n’aiment pas dans le camping-car, car c’est plus difficile à conserver puisque nous en plus, on n’avait pas de Tupperware, mais on avait trouvé des techniques. C’est vraiment hyper intéressant comme expérience, et je pense que tout le monde devrait la vivre. 

Alors par contre une des choses que je me suis rendu compte, c’est de ne pas faire cette expérience sur plusieurs semaines si vous n’avez pas du tout l’habitude d’être souvent dans votre famille. Pour beaucoup de familles, les enfants sont mis à la crèche le matin et sont récupérés le soir, le mari et la femme ne travaillent pas du tout ensemble, donc se voit un peu en coup de vent et vont se poser le soir devant la télé et vont passer un peu de moments le week-end s’ils n’ont pas d’activités séparées. Eh bien, je pense que ça peut être très difficile ce genre de semaine s’ils n’ont pas du tout l’habitude d’être ensemble souvent. Passez de, on se voir quasi pas trop à, on vit l’un sur l’autre sans espace personnel et seul pendant toute une semaine et bien, je me demande vraiment comment ça peut se passer sur 2 semaines. Alors nous honnêtement, aucun souci à ce sujet, comme vous le savez avec Thib on travaille ensemble tout le temps, on est tout le temps avec les enfants, donc on n’a rien ressenti à ce niveau-là. Mais j’ai quand même eu cette projection sur des familles qui n’ont pas le même schéma que nous, et il y en a plus d’une dans ce cas-là. Donc je pense qu’il vaut mieux partir sur une semaine au tour début, que direct d’enchaîner sur 3 semaines, et de peut-être trouver ça catastrophique étouffant, etc. Même à la rigueur faire un week-end puis 3 semaines si vous avez considéré que le week-end était assez cool, je pense que c’est des choses qu’il faut bien se dire. Mais aussi ne pas prendre quelque chose de trop petit, en se disant que c’est la première fois, qu’on prend tout petit et qu’on verra. Nous, on a préféré prendre une place plus grand et d’ailleurs, on se dit qu’on ne se verrait pas avec plus petit, plutôt que de prendre trop petit et de ne pas se sentir bien et ne pas passer une bonne semaine. 

Voilà un petit peu tout ce que je peux vous dire par rapport à notre première semaine en camping-car, mais qui ne sera certainement pas la dernière, même Thibault, j’ai réussi à le convertir, et pourtant, ce n’était vraiment pas gagné ! 

Je vous fais des gros bisous les filles et j’espère que cet article vous servira et vous donnera envie de partir avec vos familles ! 

%d blogueurs aiment cette page :
Visit us on FacebookVisit us on YoutubeVisit us on Pinterest