Vous l’aurez compris dans le titre, et peut-être même déjà vu dans ma vidéo du jour « Comment faire manger bébé », je vous dévoile aujourd’hui toutes nos habitudes depuis que bébé est né.

On ne parle pas vraiment d’astuces, même si c’est très proche dans le fond, mais là, on parle bien des habitudes, de vraies habitudes qui portent leur fruit depuis des mois.

Vous êtes peut-être jeune maman, future maman, ou maman et vous avez besoin d’inspirations pour trouver votre rythme de repas avec bébé, des idées auxquelles vous n’avez pas eu le temps de réfléchir pour les adopter, je prends ce temps pour vous partager les miennes.

Encore une fois, jamais au grand jamais de jugement, de « MOI je sais faire », jamais de donneuse de bonne leçon, jamais ! J’suis pas là pour ça, j’ai essayé de tourner la vidéo avec un peu de rythme, beaucoup de bonne humeur, et assise par terre pour bien instaurer ce climat d’entre copine. Sans prise de tête, et loin des mauvaises interprétations.

Je vous mets ma vidéo ici, et je vous laisse à votre lecture juste après.

J’espère que vous passerez ces quelques minutes en bonne compagnie, avec une copine que vous aimez bien 😉

D’ailleurs, pour la petite histoire, les sujets maman/bébé sont tellement houleux à aborder malgré que j’adore échanger avec vous, j’ai toujours très peur de dire un truc qui sera mal interprété, c’est un métier qui nous passionne toutes avec notre coeur, notre âme, mais où l’on a jamais été formé pour le mener à la perfection (même avec formation, la perfection n’existe pas) alors quand on entend d’autres personnes laisser penser qu’elles le font mieux que soi, ça peut faire naître de mauvais sentiments.

Il m’a été très dur, comme à chaque sujet de ce type de m’en tenir à de courtes phrases, et ne pas vous créer une vidéo de 40 minutes, qui disait à chaque fin de phrase, « les filles, c’est pas grave si vous n’y aviez pas pensé, les filles, je ne suis pas la mère parfaite, moi aussi il m’arrive de mais j’ai juste le temps car je veux partager avec vous, que j’ai pris exprès un congé pour faire ce rôle de : je réfléchis à tout pour Lyanna, et que je sais qu’on ne peut pas toutes faire ça. Alors tant bien que mal, j’essaye de partager mes expériences, mes résultats et ce que je réussi à mettre en place.

Bienveillance toujours, et de l’auto-dérision forever !

LOVE

Dans l’ordre, toutes nos habitudes mises en place

 

Depuis que Lyanna est née, elle mange avec nous,

Oui, on a toujours mis Lyanna sur la table avec nous, sur nos genoux, dans son couffin, dans son transat, sur un petit siège, elle nous a toujours vu manger.

Cette habitude seule n’aurait peut-être pas été si réussie si nous ne l’avions faite sans toutes les autres ensuite. Je ne le sais pas, je ne saurais jamais. Je pense que c’est un tout et cette première habitude en fait partie.

Lyanna mange avec vous en famille,

Depuis que Lyanna a passé le cap de la diversification alimentaire, elle mange avec nous, nous avons adapté nos heures de repas selon elle, il nous est arrivé de manger à 11h30 pendant un mois, puis à 15h quand elle a une sieste de décalé. Cela parait bizarre, genre mais ça va, vous pouvez bien manger une fois sans elle, oui en effet, c’est évidemment déjà arrivé, mais 99% du temps, on s’attend. Cela fait partie de nos règles de vie, on s’y tient au max car il n’y a qu’un pas entre « le laissé aller ».

Lyanna cuisine avec moi,

Je cuisine 90% des choses que l’on mange, il ne se passe pas une journée sans que j’ai fait cuire quelques choses, sans que je n’ai sorti un robot, allumé les plaques, le four. C’est d’ailleurs ce qu’il me manque le plus quand nous partons en vacances.

J’adore ça, donc oui c’est une habitude qui m’a été très facile a mettre en place.

Je mange toujours en cuisinant, Lyanna aussi,

C’est bien une des habitudes à laquelle je fais le plus attention afin de ne pas tomber dans une mauvaise habitude ensuite : le grignotage intempestif !

J’essaye de cuisiner aux heures des repas, afin de faire comme si c’était notre « entrée » car grignoter c’est « mal » et je ne veux pas donner cette mauvaise habitude à Lyanna. Certes, on parle là de tomate, de courgette, de carotte, les choses que je cuisine quoi. Mais je fais aussi des gâteaux, ok, à la banane, malgré que les ingrédients soient sains, le geste en reste le même le grignotage. Donc oui, aujourd’hui il est bon pour l’éveil, la curiosité de Lyanna, mais j’ai bien conscience de devoir faire attention à cela.

En tout cas, pour le moment, cela lui donne envie de manger tout ce que je prépare, et elle se rejoint tout le temps quand je lui dis, « allé cours vers la chaise haute, on va manger ».

Montessori je te dis merci, ton tabouret est génial,

Oui, je vous l’avais montré dans un vlog, nous avons fabriqué (bidouillé) un tabouret pour Lyanna. Afin qu’elle puisse cuisiner avec moi en toute sécurité. La faire participer est un bonheur, autant pour elle que pour moi.

Quand Lyanna ne mange pas, on ne lui donne rien d’autres,

Ah ça non, ma mère quand elle me voit faire a du mal, elle est d’ailleurs pénible car elle pense que Lyanna va mourir de faim. Seulement, Lyanna a toujours un biberon si elle ne mange pas bien à table. Mais il est hors de question que je lui sorte un par un tous les ingrédients du frigo pour qu’elle choisisse ! Non, pas faim, pas aimé, pas envie, chaud, froid, et même « malade » genre la gastro, y’a aucun intérêt à la faire choisir. Jamais je ne la prive cependant, elle ne ressent jamais ce sentiment de punition de manger, pas manger. JAMAIS. C’est vraiment dans l’idée qu’elle ne choisit pas, mais quand elle ne mange pas, c’est pas grave, y’a pas mort d’homme, y’a pas de vice, et justement je ne tombe pas dans cette idée, puisque justement elle n’y gagne rien. Donc je n’ai aucune raison de m’énerver. Elle n’a juste pas faim. Pourquoi la forcer ? Je ne veux pas créer de problème avec la bouffe, forcer de manger pour entrer dans le moule, forcer de manger car c’est l’heure que je décide de manger. Non, elle ne décide pas de ce qu’elle mange, ce n’est pas l’enfant roi, mais elle est humaine et a le droit de ne pas avoir très faim.

Je ne change donc jamais son assiette,

Oui, même si je vois qu’elle n’a pas aimé, ce qui peut arriver, même si ça reste rare, je ne lui propose pas autre chose, pas grave encore une fois, je lui prépare et lui blinde un biberon de blédine et voilà tout.

On mange comme elle,

Rare sont les fois où nos assiettes sont différentes de la sienne. On aime les légumes, c’est principalement notre alimentation de base ici, donc pas de grande difficulté à ce qu’elle mange aussi les légumes.Lyanna entre dans une phase de mimétisme, elle refait tout ce qu’on fait, elle redit nos mots les plus répétés, elle veut ce qu’on mange, donc, on se cantonne a bien manger comme elle, et surtout on ne passe pas au dessert avant elle, sinon c’est foutu pour le reste de son assiette. Thib a du mal parfois a attendre, on se fait avoir avec ça des fois.

On sourit,

ça oui, on ne grimace pas, il est clair que si on fait la moindre grimace, c’est mort. Bon, c’est facile encore une fois, on adore les légumes, on s’en fout de la couleur, on mange peu de pâtes, on mange peu de riz, rarement de viande, on a pas de pain à la maison car on ne pense pas à en acheter. bref, oui on ne mange pas comme ce que nos parents nous ont appris, quoi que, Thib lui a été habitué a manger beaucoup de légumes, ce qui n’est pas mon cas, j’ai appris seule, pour ma santé, ma volonté. Cependant, on sourit ! C’est bon, même quand on aime moins.

Le but est toujours de « duper » les enfants, les influencer car pour le moment leur façon de faire sont simplement ce que nous leur montrons. Enfin de ce que j’ai l’impression.

Lyanna mange HOMEMADE,

enfin ça c’est ce qu’elle croit 99% du temps. Elle ne sait pas trop quand c’est Good gout ou quand c’est maman qui a fait car je ne lui montre jamais (presque jamais) que j’ouvre un sachet, un petit pot. Idem, yaourt, compote, gâteau. Comme elle me voit cuisiner tous les jours, pour elle c’est moi qui le fait. Du coup, hyper facile pour qu’elle mange de l’industriel, c’est toujours plus facile dans ce sens que dans l’autre.

Pas de dessert,

Non, je ne suis pas une mère indigne, mais si Lyanna ne finit pas son assiette, je pars du principe que c’est qu’elle n’a plus faim (sauf si son assiette était démesurée et auquel cas elle en a juste marre de manger ce goût), donc je ne l’habitue pas à terminer sur une note sucrée, simplement car c’est mon problème, et je fais tout our lui éviter mes mauvaises habitudes.

On sort de table quand on a tous fini de manger,

Evidement, cela va si le repas a une durée normale, si c’est un repas a rallonge type restaurant, évènement, je la laisse filer à ses occupations avant qu’elle perde patience.

 

Voilà, les filles, je pense avoir refait et complété le tour de nos habitudes pour l’alimentation de Lyanna.

Je ne pense pas que cela relève de la chance, ni non plus que c’est un tout qui fait qu’elle mange et pas une seule de ces habitudes. L’ensemble entier emmène a son comportement face à la bouffe. Cependant, ce n’est pas un estomac sur patte, elle n’ait pas non plus à la recherche à tout prix de nourriture. Et nous avons aussi de temps en temps notre lot de « Non, non, non » au repas, ce qui m’a fait trouver ces habitudes justement de « rien d’autres », on complète par un biberon.

Inspirez-vous, mais ne culpabilisez de rien, j’suis là pour vous apporter de l’aide et des astuces, pas pour promouvoir la mère parfaite, que même avec ma plus grande volonté, je ne serais jamais.

Je vous embrasse, toutes, très fort, et je vous dis à demain.

KISS, KISS.

 

Visit us on FacebookVisit us on PinterestVisit us on Youtube