Hello,
 *
Me voilà, ici, et maintenant pour vous parler… Adaptation à la crèche de Lyanna ^^
 *
Il était temps non ?
 *
Alors, alors, déjà, pourquoi Lyanna va t’elle à la crèche alors que je n’ai pas encore repris le travail ?
 *

*
Tout simplement parce que c’était prévu que je reprenne, donc Lyanna avait sa place de réservée,  on a commencé l’adaptation la semaine où je devais reprendre, mais finalement de mon côté ça ne s’est pas fait, comme je vous l’explique dans cet article.
 *
Concernant Lyanna, je vais bien reprendre à un moment ou un autre, normalement, et en plus, il me faut du temps pour vous parler ici.
 *
De plus, je suis de celles et ceux qui pensent que le contact social pour l’enfant est bon, sa vie en collectivité commence dès « le plus jeune âge » mais pas trop tôt non plus (selon moi^^).
Ni trop tôt, ni trop vite, ni trop longtemps, enfin pour faire court : pas de trop mais juste « ce qu’il faut » ^^.
 *
 *
Lyanna a commencé la crèche a son 9ème mois, c’est un bébé très curieux, elle aime le contact, aime voir et interagir avec d’autres enfants, elle devient toute foufou quand elle en voit.
J’ai toujours su qu’elle aimerait la crèche. Lyanna est tout le contraire de sauvage, vraiment pas.
Cependant, elle mange très lentement, fait des pauses, parfois elle mange peu, et je lui donne un biberon car elle a l’air d’en avoir encore besoin/envie. Les siestes sont aussi bien parfaite que pénibles, c’est-à- dire que soit j’ai juste à la déposer dans son lit et elle dort plusieurs heures et ce plusieurs fois dans la journée, comme je vais « devoir » l’endormir et elle va se réveiller au bout de 40 minutes en pleurs, c’est vraiment aléatoire, même si le plus souvent ça se passe « parfaitement », je ne peux pas dire que c’est 99% du temps « easy » car carrément pas ^^
 *
J’avais donc un peu d’appréhension concernant les repas et la sieste, Lyanna n’étant pas un gros bébé je ne voulais pas qu’elle mange trop peu, et je ne voulais surtout pas qu’on la laisse pleurer si jamais elle avait besoin de câlins pour s’endormir.
 *
J’ai donc programmé son adaptation comme suit :
1er jour : de 9h à 11h
2ème jour : de 9h à 13h (donc incluant un repas)
3ème jour : de 11h à 16h (incluant un repas et une sieste).
 *
Les horaires ont été un peu différentes malgré que l’idée du repas, et de la sieste au 2ème et 3ème jour ont été respectés, car je suis une maman qui pense que tant que je peux laisser mon enfant dormir, je le fais. J’évite toujours de devoir la réveiller. Même encore aujourd’hui, quand Lyanna dort, même si c’est l’heure de la crèche, tant pis, je paye pour rien, mais je la laisse dormir, ça me fait trop mal au coeur de devoir la réveiller, alors si je n’ai pas un bête d’impératif, je la laisse rêver tranquillement et construire son cerveau. Puis, un jour elle gagnera son salaire et me remboursera toutes ses heures payées pour qu’elle dorme mdr (second degré, elle ne me remboursera pas la totalité, juste la moitié, j’lui fais cadeau du reste mdr).
 *
 *
Comme je vous le disais, j’ai un peu appréhendé certains aspects comme le repas, pourquoi ?
Lyanna mange bien, mais doucement, comme on dit « doucement mais surement », il faut être patient, elle mange son plat mais nous devons faire une pause au milieu, de quelques minutes, ce que je fais c’est que j’en profite pour manger mon entrée par exemple, et ensuite je reprends les couverts pour Lyanna. Je sais qu’à la crèche ils n’ont pas forcément le temps, ils ont d’autres enfants à s’occuper, j’avais peur que si Lyanna ne mange pas, et bien ils passent à un autre enfant pensant qu’elle n’avait pas faim, alors que si, c’est juste qu’elle est longue cet enfant ^^
 *
Les premiers jours où Lyanna a mangé à la crèche, j’étais deg, le gâchis était ouf. Elle ne mangeait presque rien, ils jetaient tout et qu’on se le dise, le sachet « Good Goût » presque plein dans la poubelle ça fait mal au cul.
 *
Je n’ai pas tiré de conclusions trop rapidement, j’ai fait confiance à Lyanna, en attendant qu’elle prenne ses marques et aux nounous aussi.
 *
Au bout de quelques jours, je récupérais Lyanna avec de bonnes nouvelles, elle finissait ses plats et desserts. Qu’est ce que ça rassure !
 *
Ce point s’est réglé au bout de quelques jours donc !
 *
 *
Ensuite, j’ai appréhendé les siestes, Lyanna dort très bien, mais comme tout, elle a des phases, et ce sont ces phases justement que j’appréhendais…
Elle peut aussi bien dormir dès qu’on la pose dans son lit, que d’avoir besoin d’être bercée 30 minutes. Et s’il y a bien UN truc que je refuse dans ma vie, mais clairement, c’est qu’on laisse pleurer mon enfant, elle a 10 mois et je ne l’ai encore jamais laissé hurler, crier ou « juste » pleurer, impossible pour moi. C’est contre mes convictions. Chacun fait ce qu’il veut avec son enfant, mais pour le mien, il est inconcevable qu’on puisse la laisser. Il n’existe selon moi aucune comédie à son âge. Après libre à chacun d’appeler les pleurs d’un bébé comme il veut et encore une fois de les affronter comme il l’entend mais si on garde ma fille, on s’adapte à ma vision des choses.
J’ai donc demandé à la crèche comment ils faisaient… Déjà, ouf, ils ne peuvent pas la laisser pleurer au risque (et à la certitude même) de réveiller tous les copains. Ils ne prennent pas non plus du temps pour la bercer, mais ils vont la coucher que quand les signaux de sommeil ne trompent pas.
 *
Au delà des repas, je vous avoue que cet aspect me faisait le plus peur. Et en fait, c’est celui qu’elle a assimilé le plus rapidement, ce petit cul se tape des siestes de fous, elle est mis dans son lit, elle discute un peu avec les copains et elle se couche et s’endort : OK ! On m’explique ? Car oui, en soit elle peut s’endormir direct à la maison, mais soit elle s’endort direct, soit si elle commence à bouger dans tous les sens c’est « chanson et tout le tintouin » lol
 *
Bref, en tout cas, jusque là, pas eu besoin de temps pour s’adapter.
 *

 

 *
AH, oui, autres choses ; je savais que Lyanna kifferait la crèche, je ne pensais pas que je serais plus triste qu’elle de la laisser. Ce petit cul n’a eut aucune patrie, pas une larmichette, pas une once de tristesse de me quitter. Elle est directe partie jouer, monter partout, pousser ses petits cris d’enfant trop happy ! Oui je sais, c’est mieux quand ça se passe comme ça, clairement oui, mais on est jamais contents ce n’est pas nouveau ^^. Non, mais au moins une envie de câlins avant de filer, mais non même pas. Ma foi… Au moins elle est heureuse.
 *
C’est vrai que chaque fois qu’on arrive à la crèche, les copains viennent la chercher devant la barrière et elle est direct sur le qui-vive c’est trop drôle. Elle aime trop jouer cet enfant ^^
 *
Une petite chose qui m’a miné, c’est de ne pas pouvoir l’observer en cachette, ce n’est pas agencé pour qu’on le puisse c’est trop chiant. J’arrêtais pas de dire à Thib que j’aimerai être une petite souris pour voir comment elle est sur la durée.
 *
Mon souhait a été exaucé, pourquoi ? haha, grâce aux belles températures. Les nounous ont fait sortir jouer les enfants dehors, et j’ai pu arriver et la voir. Elle était tellement calme, dans son petit univers, elle regardait les autres faire, mais ne se démontait pas pour autant pour refaire les choses. J’ai eu un pincement au coeur, mon bébé, je la vois évoluer de l’autre côté du grillage, ce bébé que j’ai allaité, porté si petite, les prochaines étapes s’avèrent être sentimentalement parlant difficiles. C’est ça être maman, c’est être heureuse et dans la hâte de voir son bébé faire telle ou telle chose, mais quand cela se produit on est à la fois fière et triste car on est confrontées à la vie qui passe trop vite.  C’est fou, c’est beau, c’est étrange, c’est vrai.
 *

 

 *
Ce qui est drôle c’est de lire chaque soir son carnet de liaison avec la crèche, et les évolutions notées. Quel petit bonheur de lire que Lyanna est toujours souriante, qu’elle joue aussi bien seule qu’avec les copains (malgré qu’à cet âge le jeu collectif n’a pas la même définition que pour nous).
 *
Mon seul « bémol », je vous le dis, car comme toujours je vous dis tout, et que vous pouvez surement avoir vécu celà aussi, c’est que j’ai retrouvé plusieurs fois Lyanna changé car sa couche avait débordée, chose qui n’arrive pratiquement jamais à la maison. Donc j’avoue que cela m’ennuie un peu. Cependant, en vous l’écrivant, je tilte sur un truc : les couches sont des réutilisables donc peut-être moins absorbantes. Auquel cas c’est un peu plus compréhensible, mais bon, dans ce cas, on peut être un peu plus vigilante, mais bon, je ne vais pas me mettre des formalités, le principal c’est que Lyanna soit bien, heureuse, souriante, qu’elle ne revienne pas les fesses rouges comme si on l’avait laissé dans son caca, si c’est qu’une histoire de fuite, je ne relève pas, en laissant le bénéfice du doute du coup de pas de chance. Et je continue de faire confiance aux filles qui sont chaque fois supers contentes de voir arriver Lyanna, ce qui me met du baume au coeur.
 *
 *
Concernant les horaires que fait Lyanna, vu que je n’ai pas repris le travail, Lyanna ne fait pas des journées de 11h comme elle aurait dû le faire, je la laisse toujours soit de 8h30 à 13h incluant donc un repas, soit de 8h30 à 16h incluant donc un repas et une sieste. Et elle ne fait que 2 ou 4 jours par semaine. Et 4 jours c’est arrivé qu’une seule fois pour le moment. Sinon c’est essentiellement 2 ou 3.
 *
La crèche (la garde extérieure) aide nettement dans le développement de l’enfant, Lyanna voit les copains faire et veut faire pareil, elle évolue plus rapidement, on a direct remarqué des nouveautés. C’était marrant comme tout.
 *
Lyanna sait descendre du lit, canapé, chaise toute seule, on la voit très clairement regarder doucement et se tourner pour mettre ses fesses en premier avec ses jambes et se laisser glisser doucement. Elle fait « au revoir » et dès qu’on chante « les marionnettes » elle reconnait et fait le mouvements avec ses mains, elle cause de ouf, elle monte les escaliers « easy » (on flippe de ouf nous, vigilance au max), elle escalade les obstacles, elle mange seule des craquinettes (vous savez les biscotte bio à la châtaigne, sarrasin, noix de coco ? je vous ai montré en story). Elle montre du doigts quand elle veut quelques choses, elle fait du quatre pattes plus vite que l’éclair, bref, Lyanna évolue et a évolué bien plus nettement grâce à la collectivité.
 *

 

 *
La collectivité est vraiment une bonne chose pour un enfant, cependant, selon moi, ni trop jeune, ni trop longtemps. Un bébé a avant tout besoin de sa maman, de son environnement familial, je suis heureuse que Lyanna ait été à la crèche qu’à partir de ses 9 mois, je n’aurais jamais pu me résoudre à la laisser plus tôt, et je suis heureuse aussi que du coup elle n’y reste pas 11h par jour.
 *
Je vous écrirais si vous le voulez un article à ce sujet, et pourquoi crèche et pas nounou.
 *
Dites moi si ça vous intéresse. Et racontez moi vos expériences avec vos bébés à la crèche ou chez la nounou.
 *
Hâte de vous lire,
 *

*

Je vous embrasse,