Coucou les filles,
 *
Vous l’attendiez, et bien le voilà : mon expérience avec la nutritionniste de Powerdiet.
 *

J’en entends déjà se dire : « mais genre elle avait besoin de voir une nutritionniste elle? » lol, ou tout simplement s’interroger sur la raison et le contexte qui m’ont tenté d’être suivie par une nutritionniste.
Je répondrais qu’il faut sortir des idées préconçues, ce n’est pas parce que l’on a pas de poids à perdre que l’on ne peut pas vouloir être bien renseignée sur sa façon de s’alimenter, et comment mieux la gérer si besoin il y a…
 *
Pour ma part, l’alimentation est une chose qui me tient à coeur, comme vous l’aurez lu dans cet article.
 *
Quand Sarah m’a contacté en me proposant un suivi sur 6 mois, à raison d’un appel par semaine minimum et plus si j’en éprouvais le besoin, je me suis lancée.
 *
Mon objectif premier était d’avoir de meilleure base sur mon alimentation au quotidien, mais aussi de perdre mes deux derniers kilos de grossesse, aussi, comment bien manger sous allaitement.
 *
Powerdiet c’est quoi d’abord ?
C’est une nana, Sarah, sympa comme tout, soucieuse de donner toute son aide pour réussir notre objectif, elle se plie en quatre pour nous élaborer le plan alimentaire en fonction de nos rythmes de vie, de nos convictions, et même des courses que l’on a dans notre maison pour nous éviter d’en racheter. Sarah, elle s’adapte quoi ! Jeune diplômée en nutrition, elle a eut raison de se lancer car elle a tout le potentiel et la fibre pour réussir. Vraiment.
 *
Je vous laisse aller sur leur site directement pour voir ce qu’elle propose, comment, pour qui, etc.
 *
Comment ça se déroule avec Powerdiet?
Tout d’abord, on fait un rendez-vous téléphonique qui va durer environ 40 minutes, où Sarah nous pose plein de questions telles que :
notre état de santé actuel, poids, taille, poids le plus bas, le plus haut, le poids visé, TCA, convictions alimentaires ou influences (religions, culture), combien de repas par jour, si on est sous médicament (important comme sous corticoïdes), si on se drogue, fait du sport, qui prépare les repas, nos cuissons préférées, combien de fois on va au resto, nos plaisirs, si on mange par envie, faim, habitude ou contrainte etc etc etc. Vous voyez c’est HYPER-COMPLET !!!
 *
Suite à cet échange, elle établit avec nous notre objectif ; perte de poids, prise de masse, préparation à une course, regain d’énergie etc etc.
 *
Sarah nous demande ensuite de lui noter une journée « type » : une journée dans son assiette quoi ^^ qu’on doit lui envoyer par mail, une fois terminée.
 *
Puis elle nous recontacte par téléphone quelques jours plus tard pour nous expliquer notre premier programme. Celui-ci n’est pas définitif, il va évoluer chaque semaine en fonction de nos résultats, notre attente etc.
 *
Chaque semaine, il est revu, avec des changements, des réadaptations, jusqu’à ce que l’on soit à notre objectif atteint, et la stabilisation terminée.
 *
Et me concernant alors, suivi, avis, résultats, ça à donné quoi?
Si vous avez lu mon article sur mon alimentation, cela ne vous étonnera pas, pour les autres, vous découvrez peut-être un aspect de ma personnalité, même si je pense que cela est assez bien reflété via mon instagram.
 *
Sarah était assez flexible pour m’avoir au téléphone ; matin comme soir. On était parti pour 6 mois de suivi, puis finalement, on aura fait 2 mois à peine. Non pas que je n’ai pas aimé son suivi, mais en fait je suis trop compliquée, enfin plutôt, j’aime trop ma liberté alimentaire.
 *
Je m’explique…
 *
Déjà, quand Sarah m’a demandé de lui écrire une journée type, je lui ai répondu que c’était une semaine que je devais lui faire, car sur une journée mon alimentation n’est pas représentative comme je vous l’ai expliqué dans mon article « mon rapport avec l’alimentation », ce qui annonce la couleur sur comment je mange… Comme ça vient, comme mon envie se fait ressentir, comme ce que j’ai dans le frigo à faire/finir…
Si j’ai envie d’un oeuf le midi, d’une omelette le soir, envie d’oeuf brouillés : je vais les manger sans me dire « oula je mange trop d’oeufs, trop de protéine », (cela va pour tout, légumes, fruits, produits laitiers etc). Je n’équilibre pas sur la journée mes apports mais sur plusieurs jours. Je m’en fiche en fait, je sais que je ne manque de rien, j’ai fait attention pendant ma grossesse car mes besoins étaient différents mais sinon je gère comme ça. J’aime manger comme je veux, je sais que je mange sainement, même si ce n’est pas « équilibré » sur la journée, ça le sera sur la semaine. Alors me voilà avec une semaine à écrire, à peser mes aliments, à écrire comment je mange par faim, envie, par heure de repas…
 *
Au bout d’une semaine, j’envoie à Sarah par mail mon récapitulatif. Puis elle me recontacte pour me donner mon premier plan à suivre pour la semaine, à ré-adapter en fonction des résultats à J+7.
 *
Quand j’ai lu ce premier plan, j’ai direct expliqué à Sarah que ça ne m’allait pas, moi le fromage blanc et muesli du matin en mode youtubeuse, non merci ! Cela m’arrive, oui, quand j’en ai envie, mais pas tout les matins, le fromage blanc c’est mon dessert du soir à moi.
Oui, j’ai mes habitudes et je ne voulais pas y déroger.
Réduire les quantités : ok, manger plus équilibrer sur une journée : ok, je veux bien essayer, mais je ne refais pas les stocks chez moi. Oui, il faut savoir que j’achète beaucoup les ventes privées bio, donc quand j’en reçois c’est pour les mois à venir, car c’est toujours en gros lot. C’est plus avantageux pour diverses raisons. Du coup, niveau galette de sarrasin, pain de fleur au sarrasin : j’ai la dose pour mes matins, et hors de questions de les perdre. Puis j’aime trop ça. Idem pour plusieurs autres aliments, du coup, j’ai pris en photo tout ce que j’avais chez moi à insérer dans mon plan à suivre et Sarah, professionnelle au possible, me la refait en tenant compte de tout ça. C’était parfait ! Juste, elle me donnait une collation à 16h, mais je n’ai pas l’habitude d’en prendre, à moins d’un moment convivial avec des amies ou autres mais sinon, je mange que mes trois repas. Je n’étais pas chaude pour en prendre une car une fois qu’on introduit ce genre de pause, on en a besoin absolument quotidiennement et je n’avais pas envie de me donner une habitude de ce type que je n’ai pas de base (sauf après un réveil de la sieste ^^).
 *
Elle m’explique également ce en quoi c’est bien de prendre une collation, que le corps en a « besoin » pour perdre du poids, c’est un schéma à comprendre avec la glycémie dans le sang en fait.
 *
Après n’ayant pas 10kilos à perdre, je sentais au fond que ça finirait par me porter « préjudice ».
 *
Bref, ma semaine est ré-adaptée avec ce que j’ai dans mes placards, elle a réduit les quantités quand c’était nécessaire, m’a introduit un plan équilibré avec féculent (complet), produits laitiers, légumes, fruits, oléagineux et protéine.
 *
J’avais le droit à un « cheat meal »par semaine, j’appelle Sarah, c’est quoi un « cheat meal » par semaine pour elle?
C’est une pizza, un resto, un banana sleet, une gaufre au nutella…
Heuuuuu, on fait comment je ne mange pas ça moi, (excuuuuuuse la meuf trop healthy haha) enfin, pas systématiquement quand je sors, si j’ai envie d’une pizza je vais manger un croc dans celle de Thib car je n’aurai pas envie d’une en entière, si j’ai envie d’un restaurant c’est souvent une salade car étant « végétarienne », il n’y a pas beaucoup d’options dans les restaurants à part la salade de légumes (ce qui me plait clairement hein, si déjà il y en a une de proposer c’est le kiff), si j’ai envie d’une gaufre au nutella ce ne sera pas une par semaine etc etc.
Bon, en gros, les cheat j’en fais pas vraiment quoi. Enfin si, mon grand kiff sont les yaourts glacés de la Toison, donc est-ce-que ça compte : non me dit elle ^^, cela remplace un de mes produits laitiers c’est tout.
 *
Par contre, je cuisine beaucoup, et par cuisine j’entends des desserts, des gâteaux, des tartes, et je ne me les tape pas en une journée, mais bien raisonnablement sur une semaine quoi, donc encore une fois : Sarah s’adapte, car je ne vais pas cuisiner un gâteau « healthy » au chocolat qui va me faire trop envie, si je ne peux en manger qu’une fois dans la semaine et en grosse portion juste pour dire que : « j’ai fait mon cheat ». Et regarder Thib tout le reste de la semaine se faire plaisir avec « mon » gâteau. Frustration extrême quoi lol.
 *
Oui, j’ai vraiment dû être son pire casse tête.
 **
Quand je travaille, que je me fais mes « Lunchbox » je fais plus attention aux proportions et composants de celle-ci mais là étant à la maison, avec un bébé, les journées se suivent mais ne se ressemblent tellement pas.
Parfois j’ai le temps de prévoir un bon repas bien réfléchis et parfois on ne fait que les restes en 2.2 avec une bricole de refaite, c’est aléatoire. Entre tirer mon lait, donner le biberon à Lyanna qui n’est pas une fada de manger, c’est tout de suite 1h10 à chaque tiré/biberon. Donc si ça tombe au moment de déjeuner pour nous, selon notre faim, notre programme à faire, on cuisine en fonction. C’est toujours, toujours, « sain », on ne fait jamais de plat tout prêt, de plat rapide, mais on ne fait pas dans l’équilibre des nutriments quoi, et encore moins le temps de tout peser. Même si une fois qu’on a fait une semaine, on connait visuellement les proportions/portions à se faire, et se mettre dans notre assiette. Puis pour moi manger c’est convivial, si on reste une heure à table, je vais manger pendant une heure quoi, je vais me resservir, de la salade, des bâtonnets de légumes que sais-je, ce qu’il va y avoir sur ma table à ce moment, ou si c’est moins sain et que je me ressers x fois du fromage blanc 0% dans mon assiette et qu’au final j’arrive à + de 500g d’avaler (je l’achète en 1kilo et pas en portion individuelle), je m’en fous car j’ai fait assez de sport pour me le permettre. En fait, jusqu’à temps que je serais chez moi, je ne me pose pas trop de questions car j’ai le temps (enfin je le prends plutôt) pour éliminer mon « surplus » ingéré.
 *
Du coup, l’expérience pour moi, n’aura pas été très concluante, en plus, j’avais commandé une cure dietox dont je vous ai parlé dans un autre article, qui est arrivée en même temps que mon programme, du coup, j’ai bien perdu mes kilos en deux jours, mais grâce à la cure qui m’a fait repartir de zéro.
 *
J’ai vraiment essayé de me tenir au plan alimentaire, les portions, les aliments à manger le midi, le soir, etc. Mais rien, je n’ai jamais tenu, j’avais toujours un truc, un évènement, un contre-temps, une invité à la maison, un séjour chez mes parents, bref, n’ayant pas de besoin énorme, je n’avais pas de pression ou d’envie de mettre inutilement la pression, je ne fonctionne pas comme ça. Le jour où ça me toc, que je veux perdre un kilo ou que je veux repartir à zéro avec moi-même, simplement je jeûne, je fais une monodiète, une cure So Shape, en fait moi, je fonctionne au radical à ce sujet, c’est ma façon de faire, je ne sais pas faire dans la demi-mesure.
 *
Après je ne vois pas l’intérêt de me prendre la tête car ça me convient pour le moment, je me sens bien, quand je me fixe moi-même un objectif, je m’y tiens, etc etc.
 *
Je ne sais pas me tenir à un plan sportif, alimentaire, tout ça. Je fais selon mes envies, mes humeurs, et ça match, je me tiens à mon alimentation saine, mon sport quotidien, je n’aime pas me sentir dans une obligation « de ».
 *
Du coup, c’était horrible, je n’aime pas décevoir non plus, donc quand arrivait le moment d’appeler Sarah, je ne savais pas comment lui avouer que je n’avais rien respecté, pas même une journée complète. J’arrondissais les angles, je blanchissais le tableau, pauvre Sarah, tellement mignonne et professionnelle et moi qui n’arrivait pas à m’y tenir.
 *
J’aurai sans nul doute tenu si je n’avais pas été à la maison, si j’avais dû m’organiser pour cuisiner à l’avance, je le sais. Puisque quand je travaille c’est ce que je fais, je cuisine le lundi pour la semaine, je fais plein de tuperware de plein de choses différentes (pas de plat, juste des aliments préparés) et je confectionne les lunchbox ou nos dîners avec mes tuperwares déjà fait.
 *
Mais là, tellement heureuse de cuisiner librement, sans pression de tout préparer pour la semaine que je n’ai même pas pensé sur le coup à me ré-organiser ainsi. J’y pense seulement maintenant, c’est pour vous dire…
 *
En tout cas, il valait mieux que j’arrête pour le moment, je n’étais pas assidue et ce n’était pas correcte vis-à-vis de Sarah qui mettait du coeur à l’ouvrage dans mon suivi.
 *
J’ai cependant appris plein de choses super importantes dans le domaine nutritif et alimentaire, car oui, en plus de nous aider à obtenir notre objectif, Sarah nous explique absolument tout du pourquoi et du comment dans ce domaine.
 *
Je sais que pour certaines d’entre vous, être suivie et avoir un plan d’action et une ligne de conduite à tenir est essentiel pour obtenir des résultats et rester dans le droit chemin, mais pour moi il en est tout autre. J’ai juste besoin de mon mari en fait, si je lui dis que j’ai besoin de faire attention car j’ai mal mangé les derniers jours, j’ai besoin de lui, qu’il me recadre à la maison quand je vais vouloir manger encore alors que je n’ai plus faim, mais juste par convivialité. C’est un petit plaisir, ce que je mange va être sain, mais c’est en trop grosse quantité et je le sais, ce n’est pas bon pour mon organisme qui ingère trop de nourriture alors qu’il n’en a pas besoin, et ne saura pas quoi en faire, je le fatigue je le sais, il faudra que je change sur ce point, mais pas aujourd’hui, car je n’en ai pas envie ^^.
 *
On en reparle plus tard… hihi
 *
En tout cas, voilà, vous en savez et, un peu plus sur moi, et vous savez mon avis sur Powerdiet. Etre suivie par Sarah c’est top, c’est motivant, elle aide vraiment, je sais que certaines perdent du poids grâce à elle, mais moi, les programmes me font me sentir emprisonnée, si cela dure plus de quelques jours, c’est galère pour moi. J’ai l’impression qu’on me met au régime même si je peux me faire plaisir car je vais aimer ce que je mange puisque c’est adapté à ma façon de manger au quotidien, mais du fait de devoir contrôler les portions et les composantes ça me frustre. Je ne suis pas prête pour cela encore, je gère moi-même, mais si ce n’est pas recommandé, je fonctionne comme ça, imparfaitement je sais, mais c’est moi.
 *
Je ne suis vraiment pas un modèle à suivre sur ce point, et je vous encourage à être suivie, c’est bien plus raisonnable et plus sérieux. Un jour je le ferais, mais pas aujourd’hui, car c’est une perte de temps et un manque de respect pour la personne qui va me suivre, car je n’ai pas le déclic pour me tenir à un plan qui n’est pas le mien, qui n’est pas décidé par mon propre chef.
 *
Au moins, j’ai la présence d’esprit et l’honnêteté de le reconnaitre… c’est déjà ça ^^
 *
Je vous laisse la contacter via son adresse mail si vous êtes intéressées par un contact avec elle :
 *
Si vous voulez lui préciser que vous venez suite à cette lecture, n’hésitez pas, elle ne se dira pas qu’elle n’a pas été une bonne motivation, elle est si gentille.
 *
Je vous laisse les filles, à très vite.
 *
Des bisous,

Visit us on FacebookVisit us on PinterestVisit us on Youtube