Venise

Les filles, je vous retrace ici pas mal d’informations importantes et des questions que vous m’avez posées, j’espère que mon article vous aidera à y voir plus clair sur Venise.

Concernant notre hôtel nous avons fait comme très souvent, nous l’avons sur le site Weekendesk.

C’est toujours un site plus avantageux avec souvent des offres vraiment intéressantes. Là, pour un hôtel 4 étoiles plein coeur de Venise, sur la place la plus connue et réputée, pour 4 nuits, 600 euros ! Nous sommes vraiment contents de l’hôtel, il était vraiment bien, calme malgré qu’il soit plein centre c’était trop chouette, proche de TOUT. Nous pouvions même rentrer dans la journée nous reposer. La wifi était niquel, c’est important pour moi vous le savez. Le service de chambre niquel.

Nous n’avons pas tester le petit-déj, mais sachez qu’il se prend dans l’hôtel d’à côté qui est bien plus classe, et celui-ci vaut 25 euros par personne. 

Notre hôtel était vraiment très bien, nous ne pouvons que le recommander, juste il faut savoir qu’en Italie, c’est souvent un peu kitchoune, il n’a pas été l’exception, cependant, l’autre était vraiment moderne et très lumineux (nous y avons été pour le check-out). 

Questions/réponses 

Se rendre à Venise :

Venise est une île où pour y accéder, il n’y a pas 36 solutions. Que vous preniez la voiture depuis la France ou l’avion, vous aurez un point d’arrêt à l’entrée de la ville, et ensuite tout se fera à pieds (ou… en bus bateau). En effet, vous pouvez accéder à Venise en voiture, en bus, en train ou en bateau depuis l’aéroport, mais pour les moyens de locomotion terrestres vous avez tous le même et unique point d’arrêt. Alors certes, le bus depuis l’aéroport est moins cher que le bateau, et dure surement moins longtemps. Mais attention, il vous dépose à l’entrée de la ville et si votre hôtel et dans le quartier opposé, il vous faudra alors marcher avec vos valises de pont en pont jusque là bas. La gare est entre le quartier Cannaregio et Santa Croce. 

Pour le bateau :

il vous faudra vous diriger au stand en face de votre sortie (une fois les bagages récupérées) : acheter les billets 27 euros aller/retour (attention à bien conserver votre billet) et descendre au niveau 0, suivre la ligne bleue et vous arriverez à la file d’attente pour le bateau. Il y a des départs très régulièrement. Et la durée du trajet est selon votre arrêt mais ça dure environ 1h30. Regardez dans quel quartier est votre hôtel pour savoir où descendre, mais vous pourrez facilement demander à la dame au guichet lors de votre achat de billet, ne vous inquiétez pas. 

Il y a des bateaux bien plus rapide mais bien plus cher aussi. A vous de voir. Je crois que c’est quelques choses comme 100 euros de plus par personne pour une heure en moins de trajet. Je crois.

Les Ponts à Venise :

Les ponts ne sont pas adaptés aux personnes handicapés, aux poussettes, le seul moyen c’est de porter. Idem, si vous êtes blessés, reportés votre voyage, cela ne va pas être une partie de plaisir de tout monter, descendre, à pieds. 

La vie à Venise :

La marche :

Vous l’aurez compris : PAS DE VOITURE ! Nulle part ! et qu’est ce que c’est agréable mon Dieu !

Soyez en forme pour marcher, monter et descendre les 435 ponts de la ville. Oui en fait, Venise c’est 121 mini îles, qui sont reliées par tous ces ponts. Donc, surtout prenez des chaussures adaptées à la marche et pire, aux piétinements si vous y allez un vendredi/samedi/dimanche/vacances scolaires ou l’été.

Venise est une ville « étroite », on est vite beaucoup « trop » dans une rue. Nous n’avons ressentis ça que le vendredi nous, mais le lundi, mardi, mercredi et jeudi : c’était génial, calme, agréable, du monde mais juste ce qu’il faut pour savoir qu’on était pas seuls.

Les restaurants :

Oui, à Venise c’est plus cher qu’ailleurs en Italie, et pour cause, faut se les taper les livraisons hôtel par hôtel, restaurant par restaurant en bateau. A Venise, les habitants, les restaurants (pour la plupart dont tous ceux que nous avons fait) font leur course au jour le jour au marché, il faut se trimballer les courses de pont en pont, alors tout est fait quotidiennement ou presque. C’est donc très souvent (sauf les attrapes touristes mais ça on y reviendra) des produits de qualité qui sont servis dans les restaurants. 

Les restaurants sont plus cher pour ces raisons, et quand on se met à leur place, et qu’on voit que le restaurant va acheter son poisson au marché, qu’il revient avec ses sacs de produits frais, t’es bien content de payer une addition plus cher. 

Les attrapes touristes :

Glaciers faussement artisanaux, restaurants avec des cartes à photos, restaurants sur les places connues, glaciers sur les places connues : fuyez ! 

Dans mes vlogs de Venise je vous montre comment reconnaître un glacier mito/miteux. La glace à la pistache vert fluo : sachez que c’est du colorant et pas du tout de l’artisanal goûteux et fameux.

Prenez votre glace dans un glacier renommé, la glace sera moins cher et partez ensuite la manger où vous voulez ! 

Puis entre nous, la Place Saint Marc… c’est là où vous trouverez le plus de pigeons (oui oui les oiseaux), de monde, que vous ne serez jamais tranquilles, toujours emmerdez par des vendeurs à la sauvette, des vendeurs de maïs pour les pigeons, et de touristes qui vous empêcheront de faire une jolie photo sans personne autour ! 

Vous voulez un bon restaurant, un bon glacier : regardez sur TripAdvisor sur vous n’avez pas été sur mon article « mes bonnes adresses ».

On a jamais eût de mauvaises surprises, et bien au contraire que « du kiff » !

Bons plans restaurants :

Oui, j’ai THE bon plan à vous communiquer. Le site « La fourchette », ou l’application comme vous préférez, vous allez dessus, vous regardez les restaurants que ça vous propose, les réductions, vous allez sur TripAdvisor regarder les avis, si ça vous plait : vous réservez votre créneau via le site la fourchette et BIM : vous aurez un ticket comme nous moitié prix, ou avec 20%, ça dépend en fait de l’offre du restaurant.

Sachez que ça, vous pouvez le faire partout où « La fourchette » référence des restaurants. 

Dans mon article « mes bonnes adresses » je vous dis quels restaurants nous avons eut en réduction avec la fourchette.

Combien de temps pour visiter Venise :

Cela dépend de vos envies de visites, votre rythme, votre forme, et combien vous êtes. A deux en voulant visiter les monuments : en trois jours complet maximum c’est fait ! 

Si vous êtes deux et que vous ne voulez pas faire de visites à part Burano et Murano, en deux jours complet c’est fait. 

Quand je dis deux jours complets c’est du matin 8h30 dans les rues, jusqu’au soir 22h au restaurant. Avec les pauses déjeuner, goûter, Les Ciccheti, le spritz, se poser un peu en terrasse quoi. 

Si vous êtes du genre, tranquillou balou, je me lève à 9h, je sors de l’hôtel à 10h30, je me pose en terrasse fumer ma clope jusqu’à 11h, je marche 5 ponts et je me pose en terrasse pour un Spritz, oui bah clairement, pensez à rester la semaine, voir deux mdr. Sérieusement, nous avec une poussette « sur le dos », donc bien ralenti, des pauses où Lyanna marchait donc 30 minutes pour faire une distance infime car elle se balade au calme quoi. On avait TOUT vu entre le lundi de 16h à 19h et le mardi dans la journée. En sachant qu’on est rentrés faire une sieste de 1H30. On pensait ne pas avoir tout fait, mais le lendemain en nous rendant dans des lieux précis, on les avait fait la vieille, juste on avait vraiment été en mode, on découvre, sans carte, sans but, juste de quartier en quartier et on papote. Du coup le mercredi, on a été sur l’île en face pour découvrir autre chose. 

Venise avec enfant en bas âge, c’est possible ?

Oui, tout est possible, mais c’est plus long et plus fatiguant car il faut porter à bout de bras la poussette très régulièrement pour traverser les ponts. Les ponts ne sont pas adaptés aux personnes handicapés, aux poussettes, le seul moyen c’est de porter. On aurait pu prendre le porte bébé, mais Lyanna dort mieux en poussette, et pour 5 jours on ne voulait pas se charger. C’était déjà bien assez sport de se trimballer la grosse valise, la petite, la poussette, le sac à langer et mon sac avec mon PC/mon matos de boulot pour en plus avec un porte bébé en plus. 

  • Cela dit, un enfant en bas âge : OUI
  • Deux enfants en bas âge : un porte bébé et une poussette obligatoirement.
  • Deux enfants en poussette : On ne le ferait pas, maintenant que l’on connait, on peut le dire. 
  • Trois enfants rapprochés, genre 1,2, 3 ans : tout est possible mais je n’ai pas de solutions sûre et pratique. 

Se rendre à Burano et Murano :

Les deux îles se font en une grosse demi-journée les deux. Commencez par Murano, la plus proche de Venise, arrivez sur l’île pour 9h00, faites le tour, la visite des ateliers des souffleurs de verres et partez sur Burano pour 11H. Burano est tout petit. Flânez, et mangez là bas. Vous serez de retour pour 14h à Venise. 

Meilleure période pour aller à Venise :

Je dirais surtout de ne pas y aller les week-end, les vacances scolaires et en plein été car c’est bondé de monde. Privilégiez les jours de la semaine lundi/jeudi. Je sais que ce n’est pas toujours évident pour les congés mais si vous me demandez le mieux, voici ma réponse.

Une autre option serait une semaine de vacances faisant Milan le week-end, Venise du Lundi au jeudi, partir à Pise ou ailleurs pour la fin de semaine. Faire un road trip en Italie quoi et donc poser une semaine complète pour bien profiter ! 

Après c’est pas non plus horrible le week-end, mais si vous me demandez, je répondrais ça à mes proches. 

Venise c’est sale ?

Il y a très peu de poubelle, ça c’est un fait ! Venise doit surement être sale les périodes de grandes affluences ! Mais nous, c’était niquel ! Et ça sentait bon la truffe dans les ruelles ahah.

Venise, les pizzas ne sont pas bonnes :

Eh oui, Venise n’est pas la ville où il faut manger des pizzas car il y a une mesure de sécurité sur tout Venise et îles aux alentours : interdiction d’avoir un four à bois. Et on le sait, les meilleures pizzas sont cuites dans les four à bois !

Privilégiez le poisson, les pâtes, le risotto, la truffe, la pistache, bref, y’a plein de possibilités pour ne pas perdre de l’argent dans une pizza pas aussi bonne qu’on l’attend en Italie.

Les spécialités de Venise :

  • Pasta al nero di Seppi : Les pâtes à l’encre de seiche qui d’ailleurs se décline en risotto, en polenta. C’est dans tous les restaurants !
  • Risotto di Gò : Le Gò est un tout petit poisson péché dans la lagune de Venise, alors vous comprendrez qu’il en soit une spécialité !
  • Gelato Gianduiotto : Cherchez ce goût : Gianduiotto et choisissez le, si vous aimez le nutella, vous allez kiffer cette version plus saine et délicieuse ! Attention, on oublie pas dans un glacier de place connue, avec une glace aux schtroumpf et une glace pistache verte fluo !
  • Les Ciccheti : Comme des tapas à l’espagnole, sur une tranche de pain, plein de déclinaisons possible, poisson, viande, légumes, à manger à l’apéro midi et/ou soir !
  • Le Spritz : Si vous buvez de l’alcool, il vous faudra vous prendre un verre de Spritz !
  • Fritelle alla Veneziane : Les beignets de carnaval sont un dessert national à Venise !
  • Bussolài Buranei, les sablés vénitiens : Spécialité de Burano ! Ils ont la forme « S » pour faciliter le trempage dans le café ! Véridique !

Prix du couvert « COPERTO » :

Vous avez pour chaque personne qui mange dans un restaurant un coût supplémentaire à la carte du coût pour les couverts et le pain servit. Que vous le mangiez où non, c’est compté. Environ 2 euros par personne, parfois plus parfois moins.

La gondole, attrape touriste ?

Vous ne pouvez pas vous faire tourister, les tarifs sont réglementés : 80 euros pour 45 minutes et 100 euros pour une heure, que vous soyez 1 ou 6 personnes à monter dans la gondole, c’est ce prix à diviser entre vous, mais le gondolier n’aura que 80 euros ou 100 euros en tout pour la balade ! Si le gondolier veut vous le vendre plus cher, cassez-vous, y’en a des centaines, et c’est clairement impossible de se faire tourister, c’est écrit partout : GONDOLE 80 EUROS sur une affiche réglementée

Où dormir à Venise ?

Sincèrement, il y a beaucoup d’offres avantageuses en hôtel, après si vous voulez n’hésitez pas à prendre un Airbnb. Nous avions pris un hôtel, 600 euros 4 nuits, 4 étoiles, collé à la Place Saint Marc. Nous n’avions pas les petits-déj, mais on a largement préféré prendre notre croissant pour 3 à 1,80 euros, notre cappucino à 1 euro chacun que de payer 25 euros le petit-dej par personne !

On mangeait si bien le soir et le midi, que le matin, nous n’avions pas faim et dans le pire des cas nous nous arrêtions prendre une banane dans un magasin.

Pour vous déplacer entre les îles, ou même sur l’île d’un quartier à l’autre (mais attention, pas du tout un gain de temps) : 

Les bateaux ou les Vaporetto qui sont des bateaux-bus qui assurent les liaisons entre les îles, pas cher, il est le principal transport en commun à Venise. Il existe également des ferries qui relient Le Lido, Mestre et les îles en dehors de Venise. 

Pourquoi ne pas avoir fait le carnaval de Venise ?

Simplement parce que l’ambiance n’est pas du tout la même. C’est festif et pas romantique. Le carnaval nous le ferons mais en amoureux pour nos 50 ans par exemple, Lyanna sera grande, elle sera heureuse d’être en vacances solo à la maison pour 3 jours lol. Là, on voulait les rues pour nous, une ville propre, calme, sans trop de touristes. On ne se voyait pas dans le carnaval avec Lyanna et vous le savez, nous on part avec notre enfant ou rien pour le moment.

Activités avec un enfant :

Tout dépend de l’âge de bébé, mais soit vous pouvez aller dans les aires de jeux, il n’y en a pas autant qu’aux Etats-Unis mais sur Venise on en a fait deux et il y en avait à Burano aussi.

Le coût total du voyage :

Notre hôtel a coûté 600 euros les 4 nuits sans petit-déj mais nous voulions un hôtel en plein centre (attention, je suis en collaboration avec Weekendesk qui m’envoie dans leur hôtel pour que je teste la qualité de ce qu’ils proposent sur leur site, je connais le prix mais je n’ai pas payé)

Nous avons mangé pour environ 40 euros par repas, parfois plus parfois moins donc disons 320 euros pour nous trois midi + soir : en sachant qu’on commandait beaucoup trop car on galérait à finir.

  • 30 euros de glaces : 1 par jour chacun avec Thib.
  • 100 euros de mets alimentaire italien ramené.
  • 20 euros pour être allé sur l’île de Guidecca.
  • 54 euros le ferry pour nous emmener et nous ramener de l’île depuis l’aéroport.
  • 40 euros pour aller à Burano et Murano à trois. 
  • 80 euros de Gondole à trois.
  • 250 nos trois billets pris à Nöel pour Mars.
  • Environ 1450 euros pour 4 nuits à Venise.

Pourrais-je vivre à Venise ?

Non pas parce que je n’ai pas aimé, mais on voyage beaucoup et c’est pas la ville la plus pratique avec un/des enfants, pas pratique pour se déplacer, pas pratique à vivre et plus cher que d’autres villes en Italie. Mais j’ai adoré la visiter ! Clairement.

Est-ce que je parle Italien ? 

Je connais que les mots de politesse, merci, bonjour, au revoir, s’il vous plait… Le reste, n’ayez pas peur les italiens parlent souvent français où le comprennent très bien ^^

Faire du sport à Venise :

Nous marchions beaucoup, j’ai été marché seule pour me balader dans la ville, mais je n’ai pas eut le temps d’aller courir, malgré que c’est clairement faisable et super bien pour le corps avec tous les ponts. Mais en partant en semaine, c’est plein boulot pour moi, donc je dois gérer en bien moins d’heure la même masse de travail car on partait visiter de 9h à 21h qu’on rentre du restaurant.

Je pense avoir fait le tour de toutes les infos pratiques à savoir sur Venise et alentours. Un peu mes conseils au passage, ce que nous ferions ou non si on retournait à Venise. 

J’espère que toutes ces petites questions/réponses, interrogations ouvertes vous aideront. En tout cas toujours un plaisir de tout vous partager nos voyages qui sont toujours grâce à vous. Merci infiniment d’être toujours présentes !

Je vous embrasse.

[wdi_feed id="2"]
Visit us on FacebookVisit us on PinterestVisit us on Youtube