6 mois déjà, aller le Bilan : Mon 6ème mois de grossesse !


Et encore un déjà… ce mot lambda mais pourtant tellement sincère, je ne vois toujours pas les jours passer, défiler,
je ne comprends pas que ça puisse aller si vite, que le temps m’échappe autant.

Revenons sur ce mois ;

Mes ressentis

Je vais être honnête, très honnête, trop honnête peut-être, je ne vis pas ma grossesse comme pour Lyanna, je suis sereine, j’aime mon bébé par dessus tout comme pour Lyanna, j’aime le sentir bouger, se retourner, voir ses mouvements, ça oui, maintenant qu’on voit très distinctement ses mouvements sur mon ventre, c’est un vrai bonheur, il mène une vie, j’vous raconte même pas ! Mais voilà, j’suis moins insouciante que pour Lyanna, j’en parle de plein de façon à vous, avec les évolutions etc, mais je suis moins dans un état de conscience ici, avec moi-même

Je sais que je déconne car là, je dois me magner, je dois préparer sa chambre, ma valise de maternité, la valise pour Lyanna, commencer à me projeter sur l’organisation, est-ce-que je veux qu’on vienne me voir à la maternité, etc.

Oui, je dois commencer déjà, je le sais, même si pour Lyanna j’avais fait ça plus tard disons, j’avais LE TEMPS, j’étais aussi plus connectée sur elle, car je faisais les cours de préparation à l’accouchement chaque semaine. Quand je me disais tiens aujourd’hui je fais ça, ça, ça et ça, c’était fait le matin même. Là, c’est fait (ou pas) et à des heures dépourvues de sens lol.

Je sais que mon emploi du temps est « calme » en juillet/août, mais dès fin août ça va reprendre, et bébé arrive fin octobre, les mois de l’année les plus denses dans l’influence. On le sait, je le sais et ça me stress au fond.

On a d’abord dû vendre toutes les affaires de Lyanna avant d’attaquer sa chambre, ce qui nous a prit un temps de fou, alors que pour Lyanna on a juste eut à commencer sa chambre, la repeindre et la meubler en gros. Là, on a la maison qui déborde déjà de tous les côtés, j’me sens oppressée limite, je sais qu’on va avoir de nouvelles affaires à caser dans cette espace déjà plein. J’ai envie de vendre, de vider, de désencombrer, je ne sais pas pourquoi ça me fait ça, peut-être que je suis tous les jours à la maison, que je vois, j’observe, et j’ai toujours aimé le minimalisme, me sentir dans une maison où l’air passe facilement, là vraiment on s’encombre, en fait, les meubles des chambres de Lyanna et de bébé sont maintenant dans le salon, c’est la cata. 

Je ne vis pas la même grossesse car j’ai moins de temps, moins de temps pour moi, pour lui, pour lui et moi. Je crée plus de souvenir visuel ça oui, plus de vidéos, de photos, je fais mille choses avec lui déjà, on forme déjà une belle équipe, mais je n’ai pas le temps pour les choses plus simples avec lui.

Pourtant encore je suis plus à l’écoute, je fais plus attention encore que pour Lyanna car je connais la valeur de ce que crée mon corps. Je ne sais pas, ce sentiment est différent, comme si une part de moi, dis chaque jour un peu plus au revoir à ma grossesse car je sais que ce sera la dernière, pourtant pas mon genre de faire un babyblues, mais c’est le rêve de ma vie, être enceinte, avoir mes bébés, je vois aussi Lyanna qui grandit si vite, bien trop vite. Elle m’échappe.

J’ai mal au coeur mine de rien, malgré ce sentiment de fierté quand je l’entends s’exprimer, ses mots, ses expressions, à part le « puta** » qu’elle se met à dire par ma faute, mais que j’aime l’entendre, « évidemment, franchement, magnifique, attends deux minutes j’arrive, mon coeur, mon petit frère » et j’en passe, elle s’exprime comme une petite fille de… trop grande pour moi du haut de ses deux ans et demi. Quand je la vois faire, mener sa vie, nous mener par le bout du nez, quand je la vois ébahie, me rappeler des souvenirs, des moments ensemble, je dis peu à peu au revoir à mon premier bébé, c’est dur. Je vois mes rêves tant attendus se dérouler si vite sous mon nez sans pouvoir mettre pause.

Je me force à ne pas dormir avec elle quand elle ne demande rien, mais qu’est ce que j’aime ça pourtant, j’aimerai lui faire des câlins toute la journée, je sais que pour babyboy ce sera pareil, et ça va aussi passer si vite. J’ai ce sentiment en ce moment, la vie passe trop vite… Pourtant Dieu sait que j’en profite. Je ne suis pas en déprime hein loin de là, mais je suis consciente de ça, et heureusement que je fais ce genre de bilan maintenant et pas quand il est trop tard, que mes enfants auront 15 ans, non là, au moins je prends plus de moments en pleine conscience avec eux. J’adore ça. 

Mes symptômes au 6ème mois de grossesse

Passons aux symptômes de ce mois-ci, certains similaires, d’autres tout nouveaux et peu agréables ^^. Mycose vaginale vulvaires quel terme exact, je ne saurais dire, mais alors je suis sujet à ça, c’est terrible. Faut vraiment changer de sous-vêtement plusieurs fois par jour, et ne pas prendre certains tissus sinon le soir BOUM ! CATA ! 

J’ai eu de jolies remontées acides mais pas non plus une cata car je n’ai jamais dû prendre Gaviscon ! Mais j’en ai eu quand même les soirs.

Les crampes jour et nuit, c’est devenu atroce pour le coup ! Je n’ai vraiment pas adoré ces moments. J’allais d’ailleurs à la mer qu’avec ma bouée car j’avais l’appréhension d’en choper une en nageant et sachez que les miennes sont tellement costaud que ça m’en fait des courbatures sur 3jours. Vraiment fou ! Pour y remédier, je mange plus de bananes et je prends un comprimé de magnésium en plus chaque jour et notamment avant d’aller dormir. Il faut aussi bien s’hydrater !

La chaleur + la fatigue m’ont donné une belle baisse de tension et un début de malaise, j’ai dû aller m’allonger rapidement et faire une sieste, c’était vraiment tout sauf agréable ! J’ai direct été voir le docteur ensuite. 

Oui je vous l’ai déjà dit, mon gynécologue c’est mon obstétricien, il connait mon métier, mes déplacements et qui je suis, il sait que je ne viens pas tous les 4 matins, que je ne suis pas une maman stressée, et hypocondriaque puis surtout il est humain et prend en considération nos ressentis de maman et ça, c’est vraiment le meilleur ! Donc, quand j’ai un soucis tel qu’il puisse être, sans rdv, j’y vais (ça n’arrive pas souvent), et je passe entre deux, il fait le check-up nécessaire, et je repars. Ce que j’entends par le nécessaire c’est : écho, mesures de bébé, mesure du col, touché du col pour la fermeté et l’ouverture, puis la tension

Mes compléments alimentaires

Toujours les mêmes, j’ai toujours en + le magnésium, et je prends du fer en plus depuis ce mois-ci, car les derniers mois de grossesse, je fais le plein pour éviter l’anémie post-partum. Le plus j’aurais d’énergie, de ressources, le plus vite je serais sur pied pour rentrer et être en famille réunie.

C’est peut-être faux comme je pense, aléatoire, certes, mais ça ne peut pas me faire de mal 😉

Mon sport

Toujours pareil, je continue, une heure par jour minimum quand je suis à la maison, et plus quand je suis en déplacement pro car nos journées sont rythmées par les visites donc forcément je bouge pas mal, et je fais donc mon activité physique quotidienne. Bon y’a aussi eu comme chaque mois des jours où je ne faisais rien, les jours de transitions entre deux destinations par exemple.

J’aime ce moment d’activité, de sport malgré qu’il soit plus limité, j’aime parce que c’est important, important pour notre corps, pour l’accouchement, mais aussi pour soi, son mental, son bien-être, l’estime de soi. Je vous encourage à continuer et commencer à marcher si vous êtes plutôt des adeptes du canapé.

Vous savez, plus vous allez entretenir votre corps pendant votre grossesse, plus vous allez l’accompagner, plus votre mental va jouer après l’accouchement à aimer votre corps, à vous laissez vous concentrer sur le meilleur et le plus important : la naissance de votre bébé

Posez-vous cette question : comment vais-je vivre mon post-partum ? Je vais souffrir de la vision du miroir ? Donc pleurer, avoir un sentiment de dégoût, vous renfermez, pensez-vous que vous allez être heureuse pour votre bébé et non à fleur de peau ?

Si à l’inverse, vous pensez corps et esprit pendant votre grossesse, que vous mangez et bougez raisonnablement, que vous prenez soin de vous, vraiment, sans vous laissez aller dans des dérives, une fois votre bébé dans vos bras, vous allez voir un corps avec lequel vous serez en harmonie, vos hormones qui vont déjà vous jouer des tours, ne vont pas altérer votre vision car vous aurez confiance en vous, vous aurez jamais lâché le bien-être, vous n’aurez pas dit les phrase bateau « allé je m’en fous je mange tout et tout le temps car je suis enceinte ».

Certes dans une vie, on est enceinte quoi 2,3 fois pour la majorité, mais vous savez vivre une décennie avec un mal-être vous ? Perso, je ne m’en sens pas capable, impossible de vivre renfermée sur moi pendant des mois, des années. Je veux vivre, vivre pleinement, ma grossesse et mon après. 

Chacune fait ses choix, mais aucune de pourra se plaindre car nous étions le capitaine de notre corps !

Mes soins

J’ai commencé à ré-intégrer la gamme de chez Palmers, que j’utilisais déjà pour ma première grossesse et que je trouvais géniale ! La marque m’a fait envoyer un colis comme pour Lyanna et clairement, à ma plus grande joie, j’ai re-dis OUI ! Cette fois, j’ai une gamme méga complète.

J’utilise toujours l’huile cellublue aussi contre les vergetures.

Les ventouses anti-cellulite et le masseur, comme toujours uniquement sur les cuisses et non pas sur le ventre. C’est évident mais comme j’ai encore ce genre de question je précise encore cette évidence. 

Mon alimentation au 6ème mois de grossesse

Ce mois-ci, malgré les déplacements comme chaque mois, j’ai mangé correctement, ce que j’entends encore par correctement c’est en quantité, en énergie suffisante pour mon corps enceinte, pas d’excès de « c’est bon j’suis enceinte », pas d’idées de restriction ou que sais-je, un bébé sain dans un corps sain ^^

Je mange de tout, je privilégie toujours le diner plus léger le soir, je sais manger de la glace si j’en ai envie quand on est à la mer, je sais équilibrer si besoin. 

Je m’écoute sans abuser

Ce mois-ci j’ai aussi, attention attention… mangé du jambon blanc, mais attention, dans mes convictions, puisqu’il n’était pas tout rose, mais bien la nouvelle vraie gamme sans nitrite de Fleury Michon. Oui, je précise la vraie gamme, car des industriels ont sorti un packaging « sans nitrite » et le jambon est toujours aussi rose que la fraise tagada ^^

C’est tellement bon le jambon, j’ai toujours aimé ça, j’en mangeais tellement avant d’être renseignée sur le sujet. 5 ans que j’en avais pas mangé, c’est fou ! En tout cas, c’est chose faite et pour la petite histoire qui n’est pas des moindres : je sortais du coiffeur, j’avais pas déjeuné, il était 15h, je suis partie à Monop chercher un truc à manger, je suis tombée sur ça, et bim j’en ai pris. J’ai pas pu attendre de rentrer, j’ai mangé les 2 tranches dans la voiture, sur le parking, comme ça, sans rien d’autre mdr ! Pour le coup, ça c’est une pulsion de grossesse de manger comme ça dans la voiture, en mode clandestine affamée mdr. 

C’était drôle je m’en souviendrais ^^

L’échographie

Ce mois-ci, grosse écho morpho, on a pu voir bébé dans toutes ses rondeurs, oui, je dis ça car mon petit bibou est attendu pour… 3,8kg environ, comment vous imager ma tête à l’annonce de ce résultat.

Depuis plusieurs écho, Bébé fait systématiquement 200g de plus que la moyenne à ce stade de grossesse, il mange bien à la cantine apparemment ^^.

Mon poids au 6ème mois de grossesse

Poids initial 49 kg.

56 kg actuellement, dont + 3kg depuis le début du traitement et +4 kg depuis le début de ma grossesse

Vous savez tout ^^

Je vous embrasse les copines.

Quelques mots pour toi, mon amoureux, oui tu es déjà mon amoureux, si tu savais comme j’aime tes mouvements dans mon ventre, les contractions que tu me fais quand tu te retournes d’une certaine façon, oui au moment où j’écris tu viens de m’en faire avoir une, j’aime quand tu réponds à mes guilis, et quand tu fais le coquin à ne plus bouger quand tu sens que ce n’est pas ma main. 

Ta soeur t’aime déjà tant, je me demande si je pourrais m’occuper de toi, elle m’a dit, je vais aller à l’école en septembre avec mon « piti » frère. Ma bidou, je te promets elle parle déjà tant de toi, d’ailleurs elle dit qu’elle a aussi un bébé dans le ventre. Vous allez être beau ensemble, je vais tellement aimer cette image de vous deux ensemble. 

Mon fils, j’espère que tu aimeras le cododo avec moi autant que Lyanna, car je m’en fais une hâte, sinon c’est pas grave, ne t’inquiète pas, on trouvera un autre moment pour rester des heures collés.

Je t’aime.
This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

There may be an issue with the Instagram Access Token that you are using. Your server might also be unable to connect to Instagram at this time.

Error: No posts found.

Make sure this account has posts available on instagram.com.

%d blogueurs aiment cette page :
Visit us on FacebookVisit us on YoutubeVisit us on Pinterest