Hello les filles,

 *
On se retrouve aujourd’hui pour discuter allaitement, et oui, vous n’êtes plus sans savoir que j’allaite ma fille, je vous ai aussi avouer que j’avais vraiment eu peur, peur d’avoir mal, peur que ce soit désagréable, peur tout simplement, malgré que j’en avais terriblement envie suite à mes convictions sur l’agro alimentaire (de merde).
 *
Y’a fort longtemps on m’avait demandé si je voudrais allaiter mes enfants et j’avais répondu que non, je n’y avais jamais pensé, alors que je me projetais déjà en tant que maman, mais je n’avais jamais pensé à l’allaitement, c’est que je n’y étais pas sensible et puis finalement… j’allaite ma fille, comme quoi, il ne faut jamais dire jamais… lol
 *
Je n’ai pourtant pas été bercée dans le milieu de l’allaitement, en effet, ma mère ne nous a pas allaité, ma meilleure amie a allaité un mois son premier enfant et a arrêté car elle avait mal, et mes autres amies n’ont soit pas d’enfants ou ont donné le biberon.
 *
Cette envie d’allaiter m’est venue en me renseignant sur le lait en poudre, le lait de vache, la bouffe en général que l’on nous vend, ça a été la continuité de mes recherches, mon arrêt pour la viande et le poisson, tout est lié malgré que comme ça on ne dirait pas qu’il puisse y avoir un lien.
 *
Je m’alimente très correctement, sainement, avec de bons produits, je voulais donc donner le meilleur à mon bébé, de plus, je chope les virus que très très rarement, alors que mes proches sont eux très très très souvent malades, et je ne m’empêche jamais de les embrasser ou les approcher, du coup, je voulais lui donner également mes anti-corps, ce qui a l’air de fonctionner puisque Thib a chopé un rhume, il a prit ses précautions le premier jour puis était trop triste de ne pas s’approcher de sa fille, il a recommencé à la prendre, juste pas de bisou sur le visage, et elle va bien, n’a pas chopé son rhume, je suis assez contente et rassurée pour l’avenir de sa croissance vu tout ce que les sages femmes ont pu nous dire, même si on continue de prendre nos précautions et faire attention aux gens extérieurs car on ne veut pas prendre de risque inutilement, mais pour ce petit rhume, elle la bien géré.
 *
Donc, Une fois enceinte, je me suis bien renseignée sur l’allaitement, comment le débuter, comment gérer, comment positionner bébé, etc etc.
 *
J’ai également suivi plusieurs ateliers sur le sujet, et actuellement je suis invitée à un atelier à la clinique pour parler de mon expérience avec d’autres mamans.
 *
Aujourd’hui je voudrai vous expliquer comment j’ai fait et comment je fais encore, les conseils que je pourrai vous donner pour celles que ça intéressent.
 *
Je vous ai déjà donné plein d’informations suite aux ateliers que j’ai fait dans ma clinique, je me suis beaucoup servie de ce que j’y ai appris pour débuter mon allaitement mais encore une fois j’ai aussi fait ce qui pour moi me paraissait le mieux suite à ce que j’avais compris du principe pour débuter l’allaitement.
*
*

Préparation de mon corps à l’allaitement :

 *
Eh oui, encore enceinte que je commençais déjà à préparer mon corps à allaiter, en effet, à partir de l’entrée dans mon 8ème mois (pas avant surtout car cela peut provoquer des contractions) je massais chaque soir mes seins et plus particulièrement mes bouts de seins (pour ne pas dire tétons lol) avec une huile ou une crème (peu d’importance sur quelle crème), le but était de les hydrater et de les stimuler afin de faire monter du colostrum, une fois que ça a été le cas, je persistais et appuyais dessus pour bien stimuler. C’était un geste quotidien.
 *
Mon colostrum n’est pas arrivé le premier jour où je faisais cela, mais au bout de plusieurs tentatives et essais. Cela a porté ses fruits, j’en avais mais juste l’équivalent d’une goutte, tandis que d’autres femmes ont carrément de grosses montées, moi je n’avais qu’une goutte ou deux, mais j’ai persévéré sans me dire que je n’aurais pas de lait, cela ne me traversait pas l’esprit ou du moins de me l’interdisait. Je me disais que j’avais toutes mes chances comme toutes les femmes, peu importe la quantité de colostrum durant ma grossesse (mon amie a allaité et pourtant elle n’avait jamais eu de montée de colostrum durant sa grossesse donc no stress).
*
*

Mes achats pour l’allaitement encore enceinte :

*
C’est très simple, je n’ai pas acheté grand-chose à part :
deux soutien gorge spécial allaitement chez primark, je n’ai pas voulu en acheter plus, ni des plus cher car je ne voulais pas dépenser d’argent inutilement si jamais je n’allaitais pas au final pour diverses raisons (taille de seins doublée, trop mal etc).
 *
J’avais aussi de la lanoline que m’a envoyé « Biolane », « Mamamia », et « Tiniloo » du coup je n’ai pas eu a en acheter mais je l’aurai fait si n’en avait pas reçu en amont.
 *
Et pour finir, de la chicorée (sans caféïne) et un sachet en vrac de tisane d’allaitement.
*
*

Comment j’ai fait arriver ma montée de lait et ce que j’ai ressenti :

 *
J’ai fait la tétée de bienvenue en salle de travail, puis j’ai remis Lyanna à mon sein dès que je suis arrivée en Néonatalogie.
 *
On m’avait conseillé de ne pas tirer mon lait avant un mois car le tire lait stimule moins qu’un Bébé puisque le corps réagit également au fait que l’on colle Bébé contre nous. De plus, on nous recommande de ne pas tirer son lait et le donner au biberon les premiers jours car cela peut faire foirer un allaitement si le Bébé s’habitue à la tétine et préfère le biberon car c’est plus simple, et oui au biberon ça coule tout seul, alors que téter aux seins demande un effort supplémentaire.
 *
Seulement voilà, pour ma part, Lyanna était petite et j’avais bien cogité qu’elle allait dormir beaucoup les premiers jours et qu’il fallait qu’elle grossisse donc si elle ne tétait pas assez, on allait devoir lui donner des compléments (lait industriels), chose qui ne m’enchantait pas. Alors, j’ai écouté mon pressentiment et instinct de Maman et malgré que l’on m’avait conseillé de ne pas tirer mon lait, je l’ai tiré. Et oui, de toute façon on allait finir par lui donner un biberon si elle ne buvait pas assez, donc autant lui donner avec mon lait à moi quoi…
J’ai donc été très assidue, j’ai tiré mon lait jour comme nuit toutes les deux heures pendant les trois premiers jours.
Ça fonctionnait vraiment bien car j’ai eu directement assez de colostrum pour lui donner chaque biberon de mon lait. On a dû lui donner deux compléments en tout quand on ne savait pas si elle avait encore faim ou pas, et cela m’évitait de faire chauffer mon lait si finalement elle avait autre chose que la faim. Très vite je me suis mis à produire BEAUCOUP plus que ce qu’elle buvait.
 *
Je tirais, je mettais au frigo de la néonat, et je lui donnais aux biberons quand elle réclamait. J’ai voulu procéder comme ça car l’objectif était qu’elle prenne du poids donc qu’elle mange facilement et Non qu’elle se fatigue en voulant téter mon sein.
Malgré qu’un Bébé ait l’instinct de succion dès le tout début de sa création (déjà dans le ventre), c’est fatiguant au début même quand on a sa montée de lait car on a un faible débit.
 *
Je n’ai pas eu les sensations que l’on m’avait décrite la veille de la montée de lait, d’ailleurs il est arrivé dans la fin de journée du deuxième jour, la couleur de mon lait était devenu bien plus clair et lui plus fluide.
 *
J’ai continué de stimuler plus que ce qu’elle réclamait, et de mettre au frigo.
 *
Le lundi (à J+7), on a décidé avec les sages femmes de revenir progressivement sur un allaitement exclusif aux seins. Cela s’est fait tout naturellement, Lyanna n’a pas été perturbée par le téton alors qu’elle était au biberon et qu4on lui donnait la Titi.
*
Nous sommes donc repassés aux seins exclusifs mais cela ne m’a pas empêché de continuer de tirer mon lait pour continuer de stimuler toujours plus et vider entièrement mes seins, car j’avais peur de l’engorgement.
 **
Je pressais mon sein, j’appuyais sur mes glandes pour bien les vider, je remplissais déjà 80ml avec mes deux seins tirés alors que Lyanna avait bu avant et ne prenait que 30ml à ce moment. C’était clair, mon corps produisait bien.
J’ai vu mon Gynecologue la veille de sortir, et je lui ai demandé une ordonnance pour un tire lait électrique. J’ai appelé une société de matériel médical qui m’a livré dans la journée à la clinique (je loue donc gratuitement un tire lait électrique, attention aux pharmacies qui louent également les tire-lait car elles pratiquent souvent des dépassements d’honoraires).
 *
Les sages femmes m’ont dit que je n’avais plus d’obligation de tirer mon lait à chaque fin de tétée car ce n’était pas le but de l’allaitement.
*
*

Comment je gère depuis que nous sommes rentrés :

*
Tout d’abord, je n’ai pas suivi le conseil des sages femmes, je continue de tirer mon lait à chaque fin de tétée si je considère que mes seins sont encore « pleins » ou gonflés de lait.
 *
Je le tire, le place au frigo et dès que j’ai mes trois biberons plein (chaque fin de journée), je congèle mon lait dans des sacs à glaçons.
 *
L’astuce du sac à glaçons c’est que le jour où on a une baisse de production, qu’on s’absente, ou autre et qu’on a besoin de lait en plus que celui de nos seins et bien on décongèle que la quantité dont on a besoin, pas de perte.
 *
Si j’avais une urgence quelconque je pourrai laisser Lyanna à son Papa sans qu’elle soit obligée de prendre du lait industriel. Après ce n’est clairement pas le but, et je le fais plus dans l’optique de nourrir comme il faut ma fille quand j’aurai les baisses de lait qui sont tous les 1 mois et demi apparemment. C’est juste le changement de lait, et la production repart quelques jours plus tard, donc pas de panique, on a du lait, il est juste entrain de changer ou simplement Bébé qui réclame plus lors de ses pics de croissances donc il faut laisser le temps à notre corps de comprendre qu’il doit produire davantage.
 *
Lyanna est à mon sein absolument à chaque tétée sauf parfois en pleine nuit. Eh oui, comme je vous l’ai dis dans d’autres articles, ma fille a besoin de se réveiller pour téter. Si je lui mets trop vite le sein en bouche elle joue avec car elle fait de la tétée plaisir puis se met à téter que 20 Minutes après.
*
Donc pour éviter les crevasses et de rester réveillée trop longtemps en pleine nuit (facilité du coup je l’admets), dès qu’elle se réveille, je lui donne sa titi, elle joue avec, je me lève tirer mon lait sur mes deux seins, je mets au frigo le surplus, je lui fais un biberon plus généreux que ce qu’elle boit car je ne veux pas la restreindre si elle avait envie de plus à cette tétée là, j’en gâche toujours 10/15 ml mais je préfère cela.
 *
La titi (tétine ou tototte) est une super alternative je trouve aux tétées plaisir. Il faut savoir que plus un Bébé reste longtemps au sein, plus il est longtemps humide du coup et plus il y a des chances d’avoir des gerçures (crevasses quoi).
 *
Alors dès qu’elle a finit de boire, qu’elle a repoussé le sein plusieurs fois, que je vois qu’elle a finit et veut juste l’avoir en bouche, je lui donne sa titi. Et ça fonctionne plutôt pas mal ce système. Bébé reste dans mes bras pour le plaisir, et elle a sa titi pour le plaisir aussi. On est gagnantes et heureuses toutes les deux lol.
 *
J’ai été en week-end chez mes parents dernièrement, j’ai emmené mon tire lait, et j’ai pratiqué de la même façon. Je viens d’acheter un tire lait électrique mais de petit gabarit pour le transporter et ne plus emmener ma grosse machine à traire lol.
 *
Les seuls qui lui donnent le biberon sont Thib ou moi, ce privilège nous est réservé (enfin jusqu’à ce que Lyanna rencontre sa Tatie Vero, j’ai fait une exception, le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas hein ^^). Je ne vois pas l’intérêt que d’autres lui donne, en effet, déjà on ne lui donne que la nuit le bib, et on a pas à me demander de tirer mon lait pour lui donner à ma place, je refuserai. Seul Thib peut me le demander car c’est le Papa et c’est normal qu’il ait envie d’en profiter aussi, et il ne le fait même pas car il attend celui de la nuit pour le faire, et il considère que c’est à la Maman de nourrir son enfant car la nature nous a crée ainsi (je le rejoins et cela m’arrange), de plus, j’allaite mon enfant car ce côté câlins, est un lien fort entre lui et moi qui me tient à coeur.
*
Les gens qui ont eu des enfants en ont profité avec les leurs, et ceux qui n’en ont pas en profiteront quand ils auront les leur, nous on profite de la nôtre, déjà que cela passe extrêmement vite. Ce n’est pas égoïste, c’est une façon de voir les choses pour son enfant, et je l’assume pleinement.
 *
Je referai des exceptions une fois ou deux, mais ce ne sera jamais une habitude pour satisfaire nos proches. Ce n’est pas un jouet, c’est un être humain qui a besoin du contact avec ses parents uniquement. Elle grandit déjà si vite, que j’ai l’impression que c’est déjà demain le jour où elle me dira : « Maman sert moi un verre de champagne stp pour mes 18 ans »
 *
Sincèrement, ça grandit TROP vite ces petites choses là
*

Pourquoi j’appuie sur mes glandes ?

 *
Alors, oui, il faut, d’après moi en tout cas, bien presser ses seins lors des tétées ou lorsque que l’on tire son lait. Simplement parce que plus on les vide, plus ils se remplissent d’après moi, ainsi aussi, j’évite les engorgements.
 *
Attention tout ce que je vous dis ne sont pas QUE des recherches prouvées mais une certitude sur MOI.
 *
J’ai fait l’atelier avec d’autres jeunes mamans qui allaitent et quand j’ai dis les quantités que je tirais, elles étaient choquées, elles m’ont dit que je stimulais vraiment bien car elles, elles n’avaient jamais eu autant alors que leurs Bébés étaient plus âgé, plus gros et plus grand que la mienne.
*
*

Alimentation durant l’allaitement :

*
On dit qu’il faut manger 500kcal de plus les 5 premiers mois, puis 400kcal par la suite car avec la diversification alimentaire Bébé prend moins notre sein son stimule moins, donc notre corps produit moins et utilise donc moins de calories.
*
Me concernant, cela fait 5 semaines que je mange plus que d’habitude, alors est ce que je suis dans les 500kcal de plus ou pas, je ne compte pas, mais je sais que je mange plus, car j’ai vraiment tout le temps envie de manger et parfois à tort je pense.
 *
L’allaitement me tient vraiment à coeur, alors je mange quand j’ai faim mais je reste dans mon équilibre quotidien c’est à dire, fruits, légumes, gâteaux maisons sans sucre etc.
 *
L’allaitement c’est comme la grossesse, tout passe dans le lait, et Bébé n’a pas besoin de sucre raffiné pour son développement, donc l’alimentation doit être saine pour bien nourrir Bébé.
*
*

Mes conseils anti-crevasses, ce que je fais :

*
Tout d’abord, je mets de la crème dessus dès que j’y pense, ensuite il faut les laisser sécher, surtout ils ne doivent pas rester humides. La nuit il faut dormir avec son soutien gorge d’allaitement et ouvrir les « petites fenêtres » du soutien-gorge pour que nos tétons respirent. Lol.
 *
À chaque fin de tétée ou de tirage, je mets une goutte de mon lait et je masse mes tétons (une copine m’a appris que le Lait maternel est un puissant anti-bactérien et anti-septique, Lyanna a eut ses yeux un peu collant et « infectés », je lui nettoyais avec du sérum physiologique comme on m’avait dit, puis j’ai écouté ma Copine, et je lui ai mis une goutte de mon lait dans les yeux, et bien vous me croirez si je vous dis que le lendemain elle n’avait plus rien, ses yeux étaient tout beaux. Et sachez qu’il y a plein plein d’autres astuces de ce type avec notre lait maternel).
 *
De plus, je ne laisse pas Lyanna au sein si elle veut juste téter pour le plaisir, je lui mets sa Titi. J’évite qu’elle le garde mouillé dans sa bouche et qu’elle l’abîme.
*
*

Conservation du lait et utilisation du lait maternel :

*
48h au frigo
4 mois au congélateur.
*
*

Comme je vous l’ai montré, je congèle mon lait, mais dans quel but ?

*
Au début, je le faisais plus par automatisme, et oui, je devais tirer mon lait pour stimuler et croyez-moi que quand on réussi à tirer son lait, il est semblable à un lingot d’or pour une femme allaitante lol. Donc impossible de le jeter, psychologiquement ce n’est pas possible en tout cas pour moi, du coup, je me suis mis à le conserver, quand il est au frigo il me sert pour me dépanner quand Lyanna somnole ou bien quand je l’emmène car on va dans un endroit où lui donner au biberon sera plus pratique qu’au sein (enfin c’est ce que je croyais mais Lyanna ne boit pas le lait froid… moins pratique d’un coup, et le lait maternel ne se met SURTOUT pas au micro-onde), et quand il est au congèle je me disais qu’il me servirait lors de mes baisses de productions de lait. Mais aussi… une abonnée m’a apprit que l’on pouvait faire des recettes pour Bébé avec le lait maternel, et oui, lors de la diversification alimentaire il est tout à fait possible et recommandé d’utiliser son lait dans les recettes comme la purée, les flans, le riz au lait (je me suis renseignée par la suite pour confirmer cette info), j’ai trouvé cela génial, d’ailleurs si elle passe par là, je la remercie encore .
*
*

En vrac sur l’allaitement :

*
– Sachez que d’après moi il faut stimuler toutes les deux heures les premiers jours pour avoir une bonne montée de lait.
 *
– Il faut boire beaucoup beaucoup de liquide, eau, tisane, etc.
 *
– Si vous souhaitez boire un verre d’alcool sachez que c’est « possible ». Je le sais mais je ne bois pas d’alcool cependant je peux vous donner quand même « l’astuce ». Vous prévoyez le coup en ayant un biberon de votre lait d’avance, vous donnez le sein à votre Bébé et vous buvez votre coupette dans la foulée, vous tirer votre lait dans les heures qui suivent et vous le jetez. Ne remettez pas votre Bébé au sein avant d’avoir éliminer le lait avec l’alcool surtout.
*
– Stimuler, tirer toujours le deuxième sein que Bébé n’aura pas pris, ou souvenez vous en bien, pour mettre Bébé au sein non stimulé à la prochaine tétée. C’est important.
 *
– Les Coussinets allaitements sont de l’arnaque. Ce n’est ni plus ni moins que des « serviettes hygiéniques » pour le sein, un coton fait amplement l’affaire. Une boîte de 60 coûte 18€. Une honte.
*
– Les selles de Bébé doivent être jaune moutarde à l’ancienne avec des grains c’est le signe qui indique que Bébé a prit le « gras du lait » donc ce qui va le faire grossir. Quand les selles sont vertes c’est que Bébé n’a bu que le début du sein et pas le plus nutritif.
 *
– L’allaitement n’est pas régulier comme le biberon, c’est à dire qu’un Bébé peut être au sein toutes les heures, les deux heures, une fois deux heures, une fois moins, c’est aléatoire. À la demande tout simplement.
 *
– Un Bébé doit avoir minimum 6 tétées dans les 24h durant son premier mois.
 *
– L’allaitement fait maigrir ? Et bien ça je ne peux pas vous le confirmer ou vous l’infirmer car je ne le ressens pas du tout.
 *
– L’allaitement provoque des contractions durant les premiers jours car l’utérus des femmes allaitantes reprend plus rapidement sa place, on le ressent…
*
La Box TINILOO :
*

 

*
*
J’avais reçu celle sur la grossesse que j’avais vraiment mais vraiment adoré, ils m’ont recontacté en me proposant celle de l’allaitement, et sincèrement elle vaut le détour. Les articles qu’elle contenait me servent vraiment et sont pour certains indispensables.
*
Ce qu’elle contenait :
 *
  • Tisane allaitement
  • Un bavoir d’épaule
  • Un livre juste super sur l’allaitement
  • Un bracelet d’allaitement pour savoir quand on a donné la tétée et quel sein c’était (perso je ne m’en sers pas car je tire systématiquement le deuxième et je pratique l’allaitement à la demande donc pas d’heure à regarder)
  • Des coussinets d’allaitement
  • Des bouts de seins en silicone (pas encore eu l’utilité)
  • Un tube de lanoline
*
La marque Mama Mio :
*
*
Cette marque est juste topissime, elle m’a également contacté pour tester leurs produits concernant les femmes enceintes ou post-grossesse et je suis tombée amoureuse de ceux-ci, alors déjà les noms donnés aux crèmes sont assez drôle, et ils sont vraiment agréable à utiliser, l’odeur est neutre donc parfait pour ne pas cacher mon odeur naturelle ce qui peut embêter les bébés allaités.
 *
J’utilise la crème pour les seins car ils ont triplés de volume et je me tape des vergetures (eh ouiiiii…), leur lanoline (quand mes autres tubes seront fini mais je l’ai testé et elle est comme les autres donc cool), leur crème raffermissante que je mets sur mon ventre.
 *
Voilà voilà les filles, tout ce que je peux vous dire sur l’allaitement, si vous avez des questions mettez les moi en commentaire, je rajouterai des passages dans l’article pour y répondre.
 *
En tout cas, l’allaitement se fait par choix et pas par obligation, pas pour faire plaisir à ses proches, et qu’on allaite un jour ou un an est merveilleux, donc ne jamais culpabiliser du temps réussi à faire mais au contraire, il faut toujours en être fière. De plus, ne pas allaiter n’est pas une tard, bien au contraire, chacune ses choix et ils doivent être respectés par tous.
 *
Je vous laisse les filles, je vous prévois un article sur Quitoque une fois que j’aurai réalisé mes 4 repas, ainsi que sur ma reprise avec le programme de Georgia. Ainsi que bien d’autres articles hein ^^
 *
Désolée du temps que je mets pour tout vous publier mais ici c’est Bébé Lyanna avant tout, elle a besoin de moi et j’ai besoin d’elle.
 *
Kiss Kiss, Love Love ^^

*

*

Visit us on FacebookVisit us on PinterestVisit us on Youtube