Mes changements d’habitudes depuis que je suis enceinte

Hello les filles,

*
Je reçois beaucoup de questions sur ma grossesse, comment je la gère, etc, alors aujourd’hui, je vais vous expliquer les nouveaux rituels que j’applique depuis le premier jour où j’ai su que j’étais enceinte.

Je pense qu’un article sera plus détaillé qu’un email et surtout accessible à vous toutes directement.
*

Quand j’ai appris que j’étais enceinte, ça a été une évidence, je devais gérer certains aspects de ma vie encore mieux qu’avant. Je suis végétarienne, et sur le plan alimentaire notamment, une foule de questions me sont venues, auxquelles j’ai dû apporter des réponses. Mais pas que… Je vous laisse découvrir point par point mes changements.
 *
*

# 1 : Côté apports journaliers

*
Après avoir vu mon médecin traitant, elle m’a expliqué en détails, les besoins nutritifs u’il me fallait quotidiennement pour que mon bébé se développe bien, seulement voilà, comme vous le savez je suis maintenant végétarienne, et elle m’a mis en garde sur les carences à éviter et à bien gérer mes apports quotidiens en fer, vitamine B12, protéine, calcium… etc
Je m’en suis toujours très bien sortie avant d’être enceinte et je n’ai jamais eu de carences, mais quand on attend un bébé, notre petit haricot pompe toutes nos vitamines et il en faut pour deux, donc pas le droit aux carences pour son bon développement et aussi pour que la maman puise garder la pêche.
*
En rentrant, la première chose a été de me renseigner à l’aide de différents supports, des apports exacts dont j’avais besoin enceinte, et où trouver tout cela quand on est végé.
*
Une fois bien documentée, mes notes prises et bien claires, il me restait un « problème » qui allait vite me gonfler, celui de savoir et de me souvenir toujours où j’en suis dans ma journée dans ma prise d’apports. Comme chez moi, tout problème mérite sa solution…
*
Mon premier changement a été de prendre l’application « myfitnesspal ».
*
Et oui, c’est certes une application compteur de calories, MAIS c’est aussi une aide précieuse pour se souvenir de ce que l’on a mangé le matin, le midi, nos craquages éventuels et … de voir d’un coup d’oeil la part que nous avons consacré dans la journée au glucides, lipides, protéines, fibres etc. Et de rectifier le tire si besoin le soir, ou le lendemain.
*
Cette application n’est pas nocive, il faut savoir s’en servir à bon escient c’est tout.
*
Et pour un suivi d’apport alimentaire pendant la grossesse, je l’a trouve parfaite, puis qu’on se l’avoue aussi, elle évite bien des craquages inutiles, car mine de rien psychologiquement quand on voit qu’il nous reste 450 calories pour le dîner car on s’est fait plaisir au goûter, qu’on s’est resservi plusieurs fois au déjeuner, ou qu’on a prit un (trop) bon petit-déjeuner, et bien l’application nous le « rappelle » et on ne re-craque pas de la journée, car on veut manger notre diner tranquillement sans se restreindre.
*
Ne l’oublions pas, pendant les 9 mois, il faut manger deux fois mieux, et pas deux fois PLUS.
*
Donc un craquage, ne veut pas dire « aller, c’est bon, j’suis enceinte, j’ai bien le droit de me faire plaisir, puis on est deux maintenant alors ça va », oui et bien comme tout le monde enceinte ou pas, se laisser envahir par la nourriture de temps en temps est nécessaire, mais enceinte, on ne peut pas faire de régime une fois qu’on se rend compte que l’on a fait trop de « laisser aller », on ne peut pas non plus équilibrer : « bon bah hier j’ai mangé comme une goinfre alors aujourd’hui je détox tout ça ». Ce qui limite considérablement l’envie du « c’est le week-end, je me fais plaisir, on a qu’une vie » > oui et qu’un corps !
*
De plus, on nous parle souvent des fringales, des envies de grossesse, même si cela ne m’a pas vraiment inquiétée, je m’en méfie. Surtout que pendant la grossesse, on stocke 3 fois plus vite les mauvaises graisses et niveau cellulite c’est l’angoisse car elle se loge ultra rapidement quand on est enceinte.
Idem, trop de craquages sucré enceinte développe plus rapidement le risque de diabète gestationnel, et une fois que l’on a celui-ci, ce n’est plus simplement ses nutriments qu’il faut vérifier…
Alors soyons honnête, on peut vite se faire rattraper par un surplus de calories, et si ça devient quotidien, et bien nos copains (ou pas) les kilos superflus se pointent très rapidement faire la fête sur nos fesses, cuisses, hanches et bidon. Et j’pense qu’on a pas besoin de les voir arriver plus vite que prévu ceux-là, ils sont nécessaire oui, mais chaque chose en son temps.
*
Et les médecins le rabâchent, c’est d’ailleurs un de leur premier sujet à chaque rendez-vous : « La prise de poids, où en êtes vous? ». Que ce soit pour les grandes gourmandes ou celles qui ont moins de chances avec les nausées et qui au contraire perdent du poids, la question du poids est primordiale pour eux.
*

Alors autant accepter l’aide d’une application et être zen à ce niveau tout au long de notre grossesse et gérer nos apports pour le bien-être de bébé. Enfin, ce n’est que mon point de vue, pour gérer MA grossesse.*

 *

# 2 : Côté alimentation

 *
Vous l’aurez donc compris, depuis que je sais que j’attends un heureux évènement, j’utilise l’application « myfitnesspal ». Et j’adore son aide !
 *
Mais dans ce #2 c’est plutôt le côté aliments à proprement parlé.
 *
Avant d’être enceinte, il y avait des aliments que je ne mangeais pas (ou plus) du tout, car je n’en ressentais pas le besoin, pas l’envie, malgré tout ce que je pouvais entendre dans les vidéos youtube et lire dans les magasines, et comme je vous l’ai dis plus haut, je n’ai jamais eu de carences alimentaires dans mes examens sanguins, pas plus de blessures sportives que d’autres personnes, et je n’ai vraiment jamais de rhumes ! Vraiment, même quand mon mari qui lui se chope tous les mois quelques choses (gastro, grippe, rhino, rhume, mal de gorge etc) malgré que je ne prends JAMAIS mes distances avec lui quand il est malade, je n’attrape rien, idem avec mes amies, elles sont régulièrement malades, je peux être en contact avec, ça ne me fait rien. (Je touche du bois à cette instant pour que cela perdure^^). Donc malgré ce que j’entendais, mon alimentation hors grossesse m’allait très bien et me rendait en bonne santé.
*
Je ne mangeais jamais pâtes, riz, pomme de terre, même en complet. J’avais considérablement diminué les produits laitiers et arrêté le lait. Je variais trop peu mes fruits malgré que j’en consommais quotidiennement dans mes smoothies, porridges et gâteaux maison. Je n’avais pas chaque jour des protéines.
*
En fait, je mangeais ce que j’avais envie, cuisiné comme j’en avais l’envie, mais sans jamais me soucier si j’avais varié mes apports, puis comme mon corps le vivait bien, pourquoi me poser des questions, j’avais la force de faire mon sport chaque jour, pas de rhumes même en changement de saison, etc etc. Mon alimentation était en fait qu’essentiellement des légumes crus ou cuits, en vapeur, en salade, en soupe, avec mes desserts maisons, ou des gâteaux industriels aussi parfois, du chocolat noir, des plats maisons, avec de temps à autres des steaks de soja, ou des falafels mais pas obligatoirement.
*
Vraiment pas de prise de tête à faire attention à tout ça. Quand je faisais mes lunchbox, je n’étais pas minutieuse à me dire alors il me faut un peu de féculent pour tenir toute la journée, des protéines pour mes muscles, quelques légumes pour le côté vert etc etc. PAS DU TOUT !
 *
Mais une fois enceinte, bah, j’étais bien obligée, d’où l’aide de l’application car ça allait vite me gonfler de devoir tout me souvenir de tête.
 *
J’ai donc réintroduit certains aliments pour la simplicité de pouvoir gérer mes apports et pas sans cesse devoir faire des recherches sur quel aliment apporte quoi, déjà que je le fais pour substituer la viande et le poisson. J’ai donc recommencé à consommer du lait (même si je ne suis pas convaincue de l’utilité nutritionnel de celui-ci, et cela est contre mes convictions sur le traitement des animaux, je le prends uniquement en bio et fait, et tiré en France > j’essaye de minimiser le pire mais bon), les féculents chaque jour, mais toujours en complet, je varie considérable mes fruits et j’en consomme 4/5 par jours, sans compter les légumes en tout je dois être à une dizaine de fruits & légumes et je me tiens à prendre une source de protéine par jour.
 *
Quand on lit les applications et les livres de grossesse sur l’importance de ces apports pour le développement du bébé, qu’on lit que tel catégorie d’apport va développer son cerveau, l’autre ses organes vitaux etc, et bien on a pas envie de ne pas faire attention et de devenir minutieuse à ce sujet.
 *
La vie et la santé de bébé nous appartient déjà…
 *
De plus, côté alimentation, c’est fou comme les besoins se font ressentir. Il est vrai que la sensation d’avoir faim ou « la dalle » comme on peut dire, ne m’arrivait genre jamais. Véridique ! Je mangeais car c’était l’heure quoi, mais pas parce que j’avais faim. C’était d’ailleurs pour ça que j’avais arrêté de prendre un petit déjeuner le matin, car je me suis rendue compte que pour le coup, je mangeais juste pour le plaisir de ce repas.
 *
Mais alors enceinte, wahou, le changement ! J’ai très vite ressentie cette sensation qui m’avait quitté depuis bien longtemps, et qui là carrément, me réveillait la nuit tellement j’avais faim. C’était dingue quand j’y repense. Très vite j’ai compris que mes besoins changeaient déjà, et j’avais besoin d’apports différents, et de repas plus fréquent et plus uniquement celui du midi et du soir. J’ai donc repris mes petit-déjeuner (pour mon plus grand plaisir gustatif), en y privilégiant l’apport des fruits (car après un repas je ne les digère pas bien). Et je mange toujours un peu plus que ma faim le soir pour éviter de me réveiller dans la nuit et que cela m’empêche de dormir tellement j’ai faim (car oui, je mets un point d’honneur à ne pas me lever en pleine nuit pour manger).
 *
Voilà en ce qui concernent mes changements et habitudes alimentaires depuis que j’attends bébé.
 *
Même lors des brunchs, j’essaye de garder le cap « healthy » pour donner de bons apports à bébé
*
*

# 3 : Côté sport

 *
Si vous me suivez sur Instagram, vous n’êtes pas sans savoir que le sport fait partit intégrante de mon quotidien. Notamment le running, que j’aime de fou, de fou, de fou !!! Je m’étais toujours dit que quand je serai enceinte, je continuerai les 3/4 premiers mois, et en plus, j’avais toujours lu que c’était recommandé de continuer le sport que nous avions l’habitude de pratiquer jusqu’à temps qu’on le pouvait (en fait, jusqu’à temps que notre ventre ne soit pas trop voyant car après on perd notre centre de gravité et on risque les chutes plus facilement).
Seulement voilà, j’ai dû mettre de côté le running quelques semaines avant que je sache que j’étais enceinte car j’avais contracté une gastrite (inflammation de l’estomac suite au stress) qui me faisait un mal de chien quand je bougeais trop, donc les secousses de la course étaient devenues intenables.
 *
Après les médicaments pour résorber les inflammations de mon estomac, il s’est écoulé un bon mois, et comment vous dire… A l’heure où j’écris mon article je suis à la 7ème SG (ou 9ème SA comme vous préférez), et il m’est impossible psychologiquement de tenter de courir. Je ne saurai l’expliquer, mais malgré que mon gynécologue et mon médecin traitant m’aient affirmés que ça ne craignait rien (en fait, les premiers mois, le bébé n’est pas encore entouré du placenta, il est dans l’utérus qui est une sorte de cavité virtuel qui apparemment ne ressent pas les secousses > dire du doc), mais voilà, l’instinct de la maman est déjà présent je pense, et quand on a vécu les galères de la stimulation ovarienne, on n’a vraiment pas envie de prendre le moindre risque (et je suis persuadée que même sans cela, bien d’autres futures mamans ne veulent pas le prendre).
 *
Alors, j’écoute les médecins, les livres et applications et je continue de pratiquer quotidiennement une activité sportive (c’est vivement recommandée pour faciliter l’accouchement), étant à la maison pendant toute ma grossesse, je garde le rythme de 2h minimum par jour (ça ne fait pas trop quand on est assise toute la journée dans son canapé haha). J’alterne avec de la marche rapide, du vélo elliptique, quand il fait beau, je vais marcher dehors, le vélo d’appartement ou le stepper.
 *
Je pratiquais déjà très peu de musculation avant ma grossesse, alors là, autant dire que c’est « No Way » > haha !
 *
Je m’ennuie trop, j’ai peur (encore oui) de faire des ados, et le reste, je n’y pense même plus à tenter d’en faire, je me consacre au cardio (chacun son avis la dessus, pour ma part ça a toujours été comme cela et j’aime bien la vision de mon corps avec uniquement cela). Je ne sais pas comment vous expliquer mais dans ma tête de faire du renforcement musculaire enceinte va à la longue peser sur mon col et j’ai peur que le bébé descende plus vite que prévu.
Quand mon ventre sera bien rond, je pense me consacrer au vélo d’appartement afin d’éviter au maximum les secousses, mais bon, j’ai le temps encore d’y réfléchir et de changer d’avis aussi lol.
 *
 *
Cependant, malgré que je fasse au moins 2h de cardio par jour, je me force à faire une journée off par semaine où je fais les 30 minutes d’activité physique recommandée uniquement. Et ça peut-être simplement, le fait de me balader en ville en faisant mes courses par exemple. Aussi, il m’arrive d’écourter mon sport ou de ralentir l’intensité si je me sens trop fatiguée, ou trop essoufflée, ou que je prends un coup de chaud. C’est très mauvais pour le bébé de ne pas écouter son corps, alors soit je m’arrête, soit je fais une pause de quelques minutes. Cela a dû m’arriver 2 fois en 7 semaines, mais toujours s’écouter. Chose que je ne faisais pas forcément avant.
 *
Je mets cependant à gros bémol à mes derniers mots, tout comme il faut savoir différencier la faim, d’une simple envie de grignotage, il faut bien évidemment, différencier la flemme de « je m’écoute trop, je suis enceinte molo l’haricot » à : je suis vraiment fatiguée.
*
Etre enceinte est un état, pas une maladie ! ^^
 *
Je remercie : @Fanny_sport & Julianafitnessbienetre qui me motivent et me montrent qu’à tout stade de la grossesse, on peut continuer le sport, et je compte bien en faire de même =)
*
Je me cache, car après deux heures, c’est rarement fameux ^^

 

 *

# 4 : Côté fatigue

*
Avant d’être enceinte (c’est usant j’ai l’impression de me répéter sans cesse en disant ça : enceinte, grossesse… lol), je ne faisais que très rarement des siestes, je trouvais que de 1 : je perdais mon temps, de 2 : moi qui fait souvent des insomnies, si je dormais l’après-midi, je pouvais être sur que je n’allais pas m’endormir avant point d’heure et de 3 : quand je me réveille d’une sieste, je dévalise mes placards sans aucune retenue, genre je suis en crise de boulimie quoi lol.
 *
Alors pour ces quelques raisons, les siestes étaient très occasionnelles. MAIS, car oui, enceinte, on peut émettre un « mais » un peu partout. Enceinte, on est fatiguée, faut l’avouer. Et avec mes insomnies qui ne se calment pas en ce moment, même les jours où je ne peux pas faire de siestes, j’ai décidé de toujours aller dormir quand j’en ressens le besoin, peu importe l’heure qu’il est, si je suis fatiguée, je vais dormir. C’est hyper important d’être reposée pour éviter les fausses couches apparemment, et bien, ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une femme sereine^^, donc je ne prends aucun risque (peut-être sans raison), même s’il est 16/17h ou 11h du matin que mon mari va bientôt rentrer et qu’il faut que je lui fasse à manger (loin d’être une contrainte !), si je ressens l’envie de dormir, j’y vais. De toute façon mes nuits sont courtes, alors je les rattrape comme je peux à d’autres moments de la journée.
 *

Et pour le coup, depuis que j’attends bébé, je n’ai plus ces terribles envies de manger tout ce qui me passent sous le nez quand je me réveille de la sieste, merveilleux ! ^^> Je vous rappelle que j’ai écrit cet article au début de ma grossesse, les choses changent grâce aux hormones… vous saurez tout dans mes bilans mensuels ^^

 *
*

# 5 : Côté soin
*

Clairement : je ne me mettais jamais de crème hydratante sur le corps hormis en période de vacances à la mer. La flemme était toujours plus forte que tout. Mais, ça c’était avant… Quand je vous dis que enceinte, il y a toujours un « mais » quelques part. ^^
Vous connaissez la phobie des vergetures? Je pense qu’elle touche une très grande majorité des femmes avant même qu’elles ne soient enceintes. Et bien, maintenant que j’y suis, croyez moi, que je ne me pose plus la question, flemme ou pas, je me badigeonne matin & soir d’huile de coco. En un mois, j’avais déjà vidé 250ML du bocal. Je vais avoir besoin d’un sacré stock ! hihi

*

*

De même, que je ne lâche en rien mon assiduité avec ma cellublue. Chaque soir, avant d’aller dormir, c’est bien 5 à 10 minutes par cuisses, on ne rigole pas sur la cellulite quand on attend un bébé, elle se loge tellement plus vite même si on fait tout ce qu’il faut pour l’éviter.

*

J’avais entendu dire que les cheveux et la peau sont vraiment magnifiques quand on est enceinte, et bien pour ma part, il n’en est rien de tout ça ! Mes cheveux, secs comme chicotins comme à leur habitudes. Et ma peau rien de fou, mon grain de peau n’est pas folichon. Alors bon, je tente quelques soins pour ces deux problèmes mais sans grande conviction. Tant pis, c’est la vie. ^^

*

# 6 : Côté Féminité

*

Comment vous dire, depuis que je suis enceinte, j’ai une flemme en particulière. Il en faut bien une, alors la voici : me démaquiller ! J’en ai horreur, et comme il m’est carrément impossible de dormir sans être passer par cette étape, et bien clairement, je ne me maquille plus. Ni les yeux, ni le teint, ni rien. Nada ! Mes cheveux me dépriment car j’ai été chez le coiffeur et elle m’a littéralement (pardon du terme) niqué mes cheveux, et déjà qu’ils sont hyper secs, là c’est carrément l’angoisse. Alors la plus part du temps je les attache tellement j’suis saoulée.
Idem, depuis que j’attends bébé, je sais pertinemment que mon corps va changer, et je n’ai pas acheté de fringues depuis, oui, je n’en ai aucune envie, je me dis : à quoi bon dépenser de l’argent pour des habits que je ne pourrai pas mettre très longtemps et pire acheter des affaires juste pour ma grossesse que j’espère ne pas remettre après car je compte bien me mettre au sport à fond pour tout reperdre dès que possible. Donc pour le moment pas du tout attiré par les magasins, malgré les soldes !

*

> Je suis aujourd’hui à 3 mois et demi de grossesse et toujours pas d’achat de fringues, c’est mon banquier qui va être content, et mon mari l’est davantage ^^

__________________

Voilà, voilà, je pense ne rien avoir oublié, en même temps, vu le pavé que je viens de vous écrire, je ne peux pas être plus clair, dans mes explications et autres.
*
D’où l’intérêt d’avoir créer mon blog, Instagram me restreignait beaucoup trop, je suis trop bavarde ^^
*

J’espère que cet article vous aidera un jour, ou simplement vous fera plaisir de me lire, je vous embrasse.

> Laissez-moi des commentaires, ça me ferait plaisir de vous lire, et de savoir ce que vous pensez de mes articles, j’ai beaucoup de retour par mail ou sur instar  mais directement dessous ceux-ci me parait plus logique et je pourrai poster plus souvent.