L’envers du décor – Rétrospective et déroulement du Jour J

Coucou les filles,
 *
Après vous avoir tout expliqué sur les étapes du Baptême et comment je m’y suis prise pour organiser celui de ma Lyanna, on se retrouve ce coup-ci pour que je vous en dise plus sur mes ressentis, tout le déroulement du début à la dernière minute de cette fabuleuse journée. Oui, j’aime bien vous aiguiller sur l’organisation, mais j’aime aussi vous écrire pour simplement vous parler, poser mes maux ou simplement mes mots…
 *

J’ai voulu faire baptiser ma Bébé très rapidement, je n’aurais pas pensé aussi rapidement que ses 5 mois et demi mais je préférais cela plutôt que de devoir attendre ses 1 an et demi que ma belle-soeur refasse une retour de San Diego. Je voulais dans le même principe que notre mariage, que Lyanna soit présentée à Dieu, pour certains cela peut paraître cucul ou étrange ou que sais-je, mais les croyances sont telles. Je n’ai pas baptisé Lyanna pour la beauté du geste, si j’avais voulu faire cela, j’aurai simplement fait une cérémonie pour sa naissance comme une « présentation » à nos proches, mais là, c’en était tout autre.
 *
J’ai voulu réunir nos proches avec le plus d’intimité possible, nous n’habitons plus près de chez eux, nous ne les voyons plus quotidiennement et cela me pèse, il me manque, terriblement. J’avais envie de pouvoir profiter d’eux, j’ai donc au départ décidé de démarcher des décoratrices afin de refaire comme pour mon mariage, c’est-à-dire de donner mes directives et de laisser une tierce personne gérer à ma place.
 *
J’avais pris contact avec une femme, nous avions rendez-vous un vendredi en début de matinée, et la veille, elle me contacte pour me mettre un plan littéralement… Elle annulait notre prise de contact car la route était trop longue pour venir me rencontrer à Dijon. J’étais saoulée sur le coup, je me suis quand même dit qu’elle était chiée quoi, elle ne pouvait pas s’en rendre compte avant sérieusement… Il ne me restait plus que trois mois pour l’organiser seule, trouver comment mettre en réalité les vastes idées que j’avais en tête, ma déco, l’acheter, la recevoir, comparer les prix etc. J’allais relevé le défi ? Bah quoi, finalement, j’aime ça organiser les choses, c’est un très gros trait de ma personnalité, oui, j’avais fait appel à une décoratrice pour mon mariage, et pour cause : je travaillais sur Paris et je n’avais clairement pas le temps de m’occuper de tout ça, mais là, je suis en congé parental, j’ai plus de temps « libre » ou en tout cas je peux tout mettre en oeuvre pour m’en dégager, alors… Je me lance après tout, allé, je me le lance ce défi… Puis au final, je n’aurai pas cru qu’il déboucherait sur une potentielle voix professionnelle…
 *
Première chose, je m’empreigne de décoration dont je rêvais pour le Baptême de ma fille. Me voilà dedans à ne plus penser qu’à ça…
Au début, je me disais que ça allait être simple, j’allais tout trouver sur des sites, et voilà, puis en faisant mon petit tableau sur Pinterest, en imaginant des choses, puis d’autres, je me suis retrouvée à acheter de la matière première et plus le produit fini… Quelle folie !
Je m’organisais mes moments « Do it Yourself », et j’aimais ça, c’était pour ma fille, pour mes proches, j’organisais de mes mains un moments à passer avec eux, un moment qui me tenait terriblement à coeur. Puis, je n’aime pas faire les choses à moitié, et je ne sais pas faire de toute façon, il faut que ce soit comme je l’imagine ou rien. Et je m’en donne les moyens, toujours, que ce soit en terme de temps, je n’ai pas compté mes heures à ça non, tant par la recherche, les magasins arpentés, les comparatifs de prix, les prières écrites et recopiées sur son livret, la trentaine de cocottes imprimées, pliées, et empilées mais avant ça j’ai dû élaborer le patron, ça m’aura pris plus de 8h devant le PC pour que ça se plie comme il faut, que les symboles soient bien en place. Les moulins à vent, n’en parlons pas, les petits nuage à découper un par un, que je faisais en tirant mon lait à 23h. J’ai vraiment essayé de faire le plus de choses par moi-même, avec mon petit bâton de colle pour coller la dentelle sur mes portes-couverts, ou pour habiller mes pots de fleurs, j’ai galéré et missionné ma maman pour qu’elle m’aide à trouver des cagettes en bois afin d’y déposer les plats lors du Brunch.
J’ai vraiment tout cherché, trouvé, par moi-même. Et j’ai aimé ça, car je contrôlais tout, et c’est ce que j’aime car y’a que comme ça que je suis satisfaite, j’ai parfois l’impression que je ne parle pas français ou que je ne sais pas m’exprimer car si je ne fais pas les choses moi-même personne ne capte, ne comprend ce que j’imagine, alors me concernant, le diction « on est jamais mieux servi que par soi-même » est clairement d’une exactitude incommensurable lol. Bon, j’avoue que d’avoir eu 3 nuages de fait par mon Thib, 6 par ma Véro m’ont bien fait plaisir, sans compter de l’aide de mes deux « Loulous » pour la confection de mes sachets de dragées et de quelques points de colle, vraiment merci pour votre aide <3.
 *
M-3 : Je débute doucement mais surement
J’ai commencé à recevoir ce que j’avais commandé sur les sites que je vous présente dans cet article.
J’ai acheté quelques éléments aussi dans les enseignes cité dans ce même article, me voilà  donc entrain de débuter mes petites décorations en DIY.
J’ai commencé à peindre d’anciens verres pour en faire des pots de fleurs, j’ai fait du collage avec mes rubans en dentelle, fais mon patron pour les cocottes en papier (ça m’aura pris 48h ce truc), j’ai crée mes faire-parts, fais mes petits tampons sur les enveloppes, j’ai fait mes petits moulin à vent, ainsi que mes marques places, etc etc… Sans trop me presser, j’en faisais un peu par ci, par là, je m’y mettais deux jours entiers pour faire une tache entièrement puis j’arrêtais car j’avais d’autres choses à faire dans ma vie « hors baptême ».
 *
M-1 : J’envoie les faire-parts
J’avais crée un groupe Messenger pour prévenir nos proches que nous baptisions Lyanna, (j’en avais aussi prévenu par sms), afin qu’il réserve leur date. Comme ils m’avaient déjà tous répondu, je ne me suis pas pressée pour envoyer les faire-parts qui pourtant étaient à la maison depuis un moment ^^.
 *
J-20 : Petit coup de pression !
Thib partait le 30 mai dans le morvan seul, et il fallait que je profite de cette opportunité pour lui donner TOUTE la déco car quand on irait avec Bébé, on aurait clairement pas la place dans la voiture, vu que j’aurais une très grosse partie de la nourriture à transporter dans de gros sacs congélation pour garder la chaîne du froid.
 *
Cela m’aura valu deux très belles veillées nocturnes (oui, c’est bien plus simple de faire des choses comme de la décoration quand Bébé dort et qu’elle n’est pas susceptible de vouloir quelques choses quand j’ai les mains dans la peinture, la colle ou en pleine rédaction de prière pour elle) mais j’ai pu finir à temps ce qu’il fallait finir avant que ça parte dans le Morvan.
 *
J-10 : Confection des dragées
Mon amie « Loulou » était là ce week-end ci, et elle m’a proposé de me remplir mes sachets de dragées, en effet, à deux (trois avec Loulou bis : nos amis s’appellent Anne-Louise et Louis donc nos Loulous ^^) ça va nettement plus vite, Louis triait les dragées par goûts (chocolat ou amande) et nous faisais des petits tas, que nous n’avions plus qu’à mettre dans un sachet et attacher le petit nuage « Baptême de Lyanna 18 Juin 2017 ».
 *
J-7 : Récap dans le Morvan
Me voilà à une semaine du Baptême, je suis avec mes parents et je leur demande l’ultime question encore sans réponse, « qui va garder ma déco pendant que nous serons à l’église? Et… où Lyanna pourra-t-elle faire ses siestes? »… Ma maman, comme une vraie maman qui se sent concernée prend les devant et demande à mon papa de nous laisser la maison de location qui n’est pas encore réservée pour le 18. Un peu bougon, il fait la mou, mon papa est comme ça, il a sa petite routine, son traintrain et quand il n’aime aucune nouvelle idée au départ, puis il y réfléchit et fini toujours par dire oui ensuite, bon, là, il avait sa petite fille sur les genoux, elle avait sur la tête la casquette de pêche qu’il lui a acheté aux USA pour qu’elle l’accompagne l’été prochain (il en est gaga), comment pouvait-il réfléchir plus longtemps, c’était pour son bien-être à elle. Il accepte, et oui, tout va être encore bien plus simple et c’est top. Danse de la joie 🙂
 *
C’est une fois tout sur place, que j’ai tout assembler. Pas avant car pour transporter ça n’allait pas être pratique. J’ai mis tous les bonbons dans les jars, coller les nuages aux cure-dents, mettre les marques places sur les verres en plastique, coller les prénoms sur les verres du cocktail. Etc etc.
 *
Puis j’ai demandé à mon Papa 5 jours avant le Baptême de me construire un « meuble » en palette pour que l’on y prenne l’apéro. Bon pour tout vous avouer, (toujours plus ;)), c’est Thib qui devait le faire un mois avant, mais Monsieur « La Bonne Excuse » ne la pas fait, et comme je ne lâche jamais l’affaire quand j’ai une idée/envie, eh bien, j’ai mis mon père sur le coup. Lui, mon Héros, m’a fait en deux/trois mouvements un meuble sublime avec toute l’objectivité d’une fille avec son papa, en moins d’une semaine et le pauvre il a passé plus de temps à trouver les palettes que de me faire le meuble. Il n’en était pas satisfait, alors que moi, je n’en demandais pas tant. Du coup, Thib a un peu la pression, haha, il doit me faire à son tour un meuble de jardin en palette afin que j’y plante mes herbes aromatiques : orgueil masculine à rude épreuve là ^^.
 *
J’avais fini les assemblages que je pouvais faire en amont, il ne me restait qu’à faire la décoration le jour J, et écrire tous les plats sur mes nuages. Oui, ne sachant pas encore si j’allais réussir mes cakes innovants en goûts, j’ai préféré attendre de les faire pour tout noter. Puis, j’avais mis tellement de temps à découper tous ces nuages, qu’il était hors de question que je me trompe et qu’il faille en redécouper ^^
 *
A J-7, je me sentais cousi-cousa, parfois très sereine, et parfois, je m’inquiétais, en fait, ce qui m’inquiétais c’était comment gérer mon temps en cuisine, quand commencer à cuisiner, devais-je faire mes mets en avance et les congeler pour étaler mes heures en cuisine, ou au contraire tout faire au dernier moment pour justement pouvoir les congeler s’il y avait des restes? Je me suis posée longtemps la question, puis je me suis fortement doutée que j’aurais beaucoup de restes, il valait mieux que je cuisine tout le même jour et au dernier moment afin que ce soit frais et que je puisse congeler les restes et pas que je me retrouve avec mille choses à manger en un temps record car je ne pouvais plus les conserver, surtout que nous partions en vacances juste après donc le temps était vraiment limité.
J’ai mon amie Elo au tél, et je vais devoir faire les pops cakes, c’est moi qui lui propose car elle est en plein déménagement, elle me fait déjà un énorme gâteau, 40 cups cakes, alors si elle me fait encore les 40 pops cakes elle va vraiment passer trois jours en cuisine, pour m’offrir des gâteaux alors qu’elle ne peut même pas venir au Baptême, cela m’ennuie, et on décide de se ré-organiser comme ça. On prévoit que mon frère aille les récupérer le samedi après midi, afin qu’ils soient bien frais pour le lendemain.
 *
Je ne vous ai pas confié, mais j’avais une inquiétude, qu’allais-je faire de ma bébé pendant tout le dimanche, sachant que je devais m’occuper de tout, qui allait lui donner le biberon, la changer, la porter, la cajoler? Elle devrait faire de bras en bras? est ce qu’elle allait être accaparé et que certaines personnes ne la voit pas du tout, j’avais une vraie frousse, autant je ne fais pas de rétention de bébé, je la donne facilement, autant j’aime contrôler et savoir où est ma fille, et là, je savais que ce serait compliqué. Cet aspect du Baptême m’a beaucoup turlupiné mais vraiment…
*
Le lundi on rentre de chez mes parents, je n’avais plus aucune décoration à la maison, je devais juste cuisiner, me voilà à faire des crêpes et à les congeler, oui ça je me suis dis que ça partirait comme des petits pains, et c’est assez long à faire, surtout que j’en voulais une bonne quantité, donc j’ai préféré les faire en avance.
Arrive le fameux jeudi… le jeudi noir ^^
J’avais 8 cakes en tête à faire, un gâteau sans gluten, deux cakes sucrés et un gâteau au yaourt pour faire mes pops cakes, 40 pops cakes et des sablés de chez « Printyourlove ».
*
Vu la masse, il fallait que je m’y prenne assez tôt pour tout réussir à faire sans m’arracher les cheveux par stress de tout réussir et pas trop tôt non plus pour que tout soit frais pour le Baptême. J’ai cherché sur internet combien de temps pouvait se conserver/consommer des cakes, je suis tomber sur l’interview d’un chef qui donnait ses indications ; cake salé : 5 jours au frigo et cake sucré : 3 jours à température ambiante.
 *
J’ai commencé à en faire le jeudi milieu d’aprèm, pour être large niveau des 5 jours. J’ai passé une aprèm de … MERDE ! Il faisait chaud ce jour là, de base, puis avec un four en marche à 210 degré pendant 4h, je vous laisse vous imaginer l’horreur. Du coup ça s’est ressentie, direct sur ma bébé, elle s’est mise à être super mal, trop chaud, je n’arrivais pas à faire de courant d’air malgré la pluie qui été tombée en l’espace de 20 minutes et qui avait re-laissé place au soleil. Lyanna avait beaucoup trop chaud, elle ne voulait plus être seule, elle voulait juste le brumisateur, et moi. j’ai dû laissé tomber au bout de 5 cakes, j’ai rangé tant bien que mal ma cuisine, avec Lyanna dans ma bras, puis en porte-bébé, j’étais saoulée après Thib qui n’avait pas géré son organisation et était parti se trouver un costume seulement maintenant alors que je lui en parlais depuis 1 mois. Ma foi, une femme se débrouille hein… Je me suis occupée de notre Babe, et j’allais gérer ensuite.
 *
Le vendredi, nous partions rejoindre mes parents, je devais finir mes cakes absolument et faire mes sablés car chez maman c’est un four étrange et le moins j’en ai à faire chez elle, le plus c’était facile pour moi.J’ai réussi à faire ma cuisine tranquillement, vu la journée de la veille, ça ne pouvait être que plus simple. J’ai même pu faire du sport ^^
Nous avons chargé la voiture vers 17h et hoplà, nous partions, j’espérais ne rien oublier, mais vu la check liste que j’avais fait, tout était bon, il y avait bien une petite rayure sur chaque point…
 *
On arrive chez mes parents, on débrief un peu de tout, je suis un peu stressée car nous devions être que 6 chez mes parents (avec mon frère et sa copine qui arrivait le lendemain) mais finalement nous serons 9, et comment dire… ma maman cuisine pour 10 quand on est 4 alors quand on est 9, je vous laisse imaginer le truc… la cuisine c’est Bagdad, les frigos sont de vrais tétrix, il faut 40 minutes à tout débarrasser et tout laver, c’est un chantier sans nom, alors oui, il y fait bon vivre, tout le monde est le bienvenu et il y en a toujours pour le triple de ce qu’on est, mais quand on prévoit de cuisiner dans cette même cuisine, que nous attendons d’être livré par le traiteur de 3 tonnes de salades, qu’on a des pâtisseries qui arrivent pour presque une centaine, on a besoin d’espace dans les frigos quoi. Je me demandais comment j’allais gérer tout ça sans devoir me coucher à 1h du mat la veille du Baptême…
J’explique à tout le monde ce qui m’attend, on se donne un planning pour chacun.
 *
J-1 : Samedi
Je me réveille avec une idée en tête : cuisiner mes gâteaux dans un premier temps, et une fois que mon frère arriverait, je ferais les 40 pops cakes avec les matières premières qu’Elo (@chouetteetluciole) avait acheté pour à la base les réaliser.
 *
Pendant que ma maman s’occupe de Lyanna, je fais tout mes gâteaux, je jonglais quand même avec aussi le fait d’aller tirer mon lait, préparer la purée pour Lyanna et son biberon, que mon papa s’est donné à coeur joie de lui servir, c’était beau à voir, lui peut patient, qui n’a jamais eu de réel attirance vers les enfants, demander à lui donner son déjeuner, tandis que tous sont à l’apéro dehors, lui il est resté dans le salon, avec sa petite-fille pendant plus de 45 minutes (oui Lyanna est très longue) à lui donner son repas. Ma fille nous offre vraiment des spectacles qui nous éblouissent tous. Même ma maman est venue me voir me disant, tu sais qu’il vient de me demander de partir, car je la déconcentrais ^^
 *
Après le déjeuner, je suis partie dans la maison du Baptême pour fignoler ce que je devait fignoler, faire le point, les derniers nuages à coller, écrire le nom et ingrédients des plats dessus, trier par zones les décorations pour que ce soit très facile à faire le lendemain matin, j’ai fini les derniers collages de dentelles et c’était bon, il ne me manquait plus qu’à faire mes 40 pops cakes.
 *
Je m’attèle à mes pops cakes vers 20h, j’ai été coupé par le fait d’aller manger, qui aura duré une plombs, puis j’ai repris où j’en étais, vers minuit j’avais fini, il me fallait encore tirer mon lait, lisser mes cheveux et me réveiller le lendemain à 6h pour tirer mon lait une nouvelle fois, faire manger Lyanna et aller faire ma décoration.
 *
Pourquoi faire tout ça dans cet ordre :
Tirer mon lait le soir c’est comme tout le temps, me lisser les cheveux la veille c’est parce que je savais que j’avais le temps mais que le lendemain tout allait être chrono, voir ric-rac, je le savais, donc il valait mieux que je prenne le temps que j’avais à cet instant.
 *
Le lendemain, je voulais faire manger Lyanna tôt pour qu’elle remange vers 10h30/11h avant le Baptême, comme ça elle avait déjà deux biberons de pris, car je ne savais pas quand serait le prochain, même si je n’aurais jamais cru qu’il serait si tard…
 *
18 Juin 2017 : Jour J
 *
6h le réveil sonne… Les 3 premières secondes sont horribles, puis paf, ça vient tout seul, le speed, je file faire chauffer un biberon à Bébé, et je me mets à tirer mon lait en même temps, c’est parti, la journée va passer à une vitesse folle alors on ne perd pas une seconde.
 *
Je monte prendre un petit déj rapide, et faire un bisou à mon papa et oui c’était la fête des Papas ce jour là, je lui emmène sa douce petite fille, on lui offre ses chocolats et je lui donne également Lyanna, le temps que j’enfile un habit rapide pour descendre faire ma déco, ma maman prend le relai avec Bébé, et nous filons « tous » faire la déco.
*
Mon papa, Thib et mon oncle monte au dernier moment des bâches pour protéger ma déco du vent, car évidemment ce jour là, c’était de grosses rafales le matin, et tout s’envolait.
 *
Avec mon amie Mélo qui était venue la veille pour être avec moi, on installe les lampions, les nappes, les fleurs fraichement cueillies dans le jardin de ma maman, nous avions installées également les verres et assiettes mais au vue du vent nous avons dû être créatives, nous avons donc collés les assiettes aux nappes avec du scotch oui oui ^^, mis des galets dans les verres en plastiques, afin que rien ne s’envole.
 *
9h30 : nous filons nous préparer, j’arrive, ma Bébé était réveillée, je m’occupe d’elle avant de m’occuper de moi, mais le temps passe trop vite, déjà 10h, nous devions partir à 10H pour être à la messe avant l’heure du Baptême qui était à 11h30.
*
Je me speed pour m’occuper de « moi », je pars quand même avec les mauvaises chaussures, les cheveux attachés comme j’ai pu, je donne les explications à ma maman qui écoute qu’à moitié car elle joue avec Lyanna, ce qui m’énerve car c’est important.
 *
Je suis prête ! mais … personne d’autres à croire que ce sont eux qui ont un enfant.
 **
J’attends, nous sommes en retard pour la messe c’est clair !
Nous arrivons à 11h devant l’église, que faire, y entrer ou pas ? J’ose pas déranger la messe malgré que peu importe l’heure, les portes de l’église nous sont toujours ouvertes. Les premiers invités arrivent, on en arrive au fait de ne pas entrer et de rester dehors les accueillir.
 *
11h30 : Maman et papa arrivent avec ma Bébé, elle dort ma Douce, je la prend contre moi, elle se réveille doucement et difficilement, et avec le soleil, rien de top pour ce petit bout d’cul.
 *
Nous voyons le prêtre un instant, on fait un point, et là, gourde que je suis, on s’aperçoit que je n’avais rien compris au vêtement blanc, je pensais qu’il fallait changer Lyanna et pas simplement lui mettre un bandeau, gilet blanc par exemple. Je n’ai pas l’air con avec mes deux robes de Baptême… Tant pis, on s’adaptera.
 *
Nous entrons dans l’église pour célébrer son Baptême…
Lyanna se mange les poings, elle bouge de partout, elle pousse des cris ; OOOH NON ! Les dents! elle n’en peut carrément plus ! La pauvre, il fallait que ça lui arrive aujourd’hui, maintenant, alors que je n’ai rien prévu.
Nous n’avons rien suivi de la célébration avec Thib tellement nous étions en empathie pour notre Bébé 🙁
 *
J’ai lu une prière, ma prière, celle que j’ai écrite pour Lyanna, je suis émue, ma fille, elle que j’ai tant attendue, désirée, je suis un peu trop fleur bleue surement, mais c’est comme ça, je suis moi, avec un caractère fort qui dit ce que je pense, qui assume beaucoup (trop) de choses, mais qui a les larmes aux yeux et la gorge qui se serre à des moments, quand les sentiments m’envahissent trop vite. En lisant ma prière c’est ce qu’il se passe, ma voix tiraille, ma gorge se serre, je me revois au moment où j’écrivais ces quelques mots, les images d’elle ; Ce bonheur !
*
J’avais pleuré tout le long de mon mariage, il me fallait au moins ça pour le baptême de mon enfant.
 *
Le Baptême se termine, Lyanna fait partie de la grande famille de Dieu.
 *
13h : vite vite vite, je donne Lyanna à ma maman pour qu’elle la charge en voiture et s’en occupe et moi je me dépêche d’aller à la maison pour tout installer, le Candy Bar, les Cocktails ; je n’avais rien fait avant car avec le soleil je ne voulais pas que ça fonde, et que ce ne soit plus frais.
 *
La compagnie nous suit de près, j’ai juste le temps de tout poser et de lancer les premières cuisson des petits fours et tout le monde est déjà dans le jardin.
 *
QUE LA FÊTE COMMENCE !!!
 *
La journée s’est ensuite super bien déroulée, Lyanna a été de bras en bras, j’ai essayé de la faire profiter des personnes qui la voyait le moins, nous lui avons donné son biberon qu’à 15h, nous n’avons pas fait de diversification ce jour là, j’avais demandé l’avis à la pédiatre avant et elle m’avait dit de ne pas « m’embêter » pour une journée surtout vu comme Lyanna est longue à manger.
 *
J’envoyais des personnes en qui j’ai confiance pour lui donner son biberon, des personnes qui savaient faire et comment faire avec ma fille.
Elle a dormi dans une des chambre de la maison, tranquillement, c’était top.
 *
Dans l’après-midi, nous avons fait une énorme bataille d’eau, j’avais été acheter des pistolets à eau chez Action le jeudi matin, car en voyant la météo je me doutais qu’avec la chaleur annoncée, cela allait être juste un gros kiff !
 *
18h, il est peut-être l’heure de sortir le gâteau de ma talentueuse copine « Chouette_et_Luciole ».
 *
L’heure est au discours et remerciement, cela me tient à coeur, je devais en faire un à mon mariage, mais avec les enchaînements de la journée, je n’en avais pas fait et j’ai beaucoup regretté, j’en profite alors pour dire les choses que j’ai envie de leur dire depuis longtemps : Ils me MANQUENT. J’ai quitté Sens pour plusieurs raisons, nous sommes heureux à Dijon, c’est sûr, mais ils me manquent, quotidiennement, c’est d’ailleurs cet éloignement qui m’a fait me rapprocher de vous, vous qui me lisez, je suis une grande bavarde, avec beaucoup de joie de vivre, j’aime rire, voir mes amies, déconner, sortir, danser, et j’en passe, mais tout ça, je le faisais aussi avec eux tous, papoter des heures durant avec mes « soeurs », les voir quotidiennement juste pour qu’elle fume leur clope en sortant du travail, aller chiller en ville au soleil, se poser en terrasse et boire un sirop à l’eau, s’organiser un truc de dernière minute, bref, avoir mes proches, mes ami(e)s près de moi. ça me manque terriblement.
On dit qu’on ne fait pas sa vie en fonction de ses amies : c’est « vrai », mais que c’est IMPORTANT. Je devais leur dire, tout comme je devais leur dire aussi : « merci », merci, d’être encore là aujourd’hui avec nous, de prendre des nouvelles de Lyanna, de s’inquiéter pour elle quand il était nécessaire de s’en inquiéter, juste merci, pour mille autres raisons que je leur ai dis à eux.
*
Nos premiers amis ont commencé à partir vers 19h, les parisiens avaient de la route les pauvres.
 *
Pour les autres, ça s’est suivi petit à petit, trop rapidement à mon goût, j’aurai voulu les garder encore tous auprès de nous pour la soirée, mais c’est ça aussi de faire un baptême loin de tout. Puis comme on dit : « toutes les bonnes choses ont une fin », quel dicton de merde hein.
 *
Il est l’heure de ranger, de dégrossir le tout, de se remettre à table avec nos quelques proches restés pour la nuitée.
 *
Je n’ai pas pu tirer mon lait de la journée, mes seins étaient gros à ne plus en voir mes pieds, j’ai ensuite passé un (très) long moment à les tirer. je ne l’avais pas fait depuis le matin 6h, pensant pouvoir le refaire avant la messe, mais rien, alors j’ai fait abstraction une journée, et cela n’a pas dévasté à ma lactation.
*
Notre photographe nous a laissé comme convenu dans toutes ses prestations TOUTES les photos du Baptême, que je me suis « empressée » de trier pour les partager à nos proches sur une Dropbox.
 *
Suite au Baptême j’ai été ultra ultra crevée, mais genre vraiment, plus qu’après mon accouchement, c’est pour dire, la pression qui est redescendue, je ne sais pas, mais j’étais achevée, puis impossible de me reposer trop, j’avais mille chose à faire, à préparer avant Lisbonne, alors voilà que je termine mon article seulement aujourd’hui, en espérant vous le publier demain du coup.
 **
Voilà un peu comment je m’y suis prise pour l’organisation du Baptême de ma bébé, un peu la retrospective de tout ça, mes émotions aussi parfois ^^
Cette organisation m’aura permis un truc important, j’aime organiser, je vous l’ai dis, vous vous en êtes rendu compte, alors voilà, je vous écrirai un article un peu plus détaillé par la suite, quand j’aurai fini ma formation, mais je me lance, seule, comme une grande, à votre service. L’organisation au sens large, je veux aider autour de moi, mettre à profit les choses que je sais faire, que je maîtrise et surtout QUE J’AIME FAIRE.
 *
Je vous en reparle très vite, je l’espère, mais en attendant, vous, n’attendez pas, si besoin, écrivez moi. C’est ici 🙂
 *
Je vous dis à très vite,

Quelques photos ? Allé, pour le plaisir du partage ^^ vous remarquerez comme bébé avait mal au dent et comment nous n’avons rien suivi à la cérémonie 🙁