J’ai besoin d’écrire

J’ai besoin d’écrire, j’aime ça, je crois que je tiens cela de mon papa, il n’est pas écrivain non, mais il a toujours « écrit !  » ; des pensées, des idées, des pistes de réflexions, des choses à ne pas oublier et d’autres à penser. Il m’a toujours dit « prends vers toi une feuille et un stylo et écris pour ne pas oublier », et bien c’est très souvent que je le fais et je vous avouerai même que j’ai beaucoup de mal à écrire des listes ou m’organiser sur le PC. J’ai besoin de feuilles et de tenir un stylo, c’est bizarre pour une personne connectée ? Ma foi, la chose est, que j’ai vraiment besoin d’écrire.

Hier c’était mon anniversaire, c’est pas l’âge qui me fait écrire, c’est juste que c’était j’ai eu la chance d’aller courir, je dis la chance car depuis la naissance de Lyanna, je m’absente rarement sans elle, je le fais, évidemment, mais pas souvent, j’en ressens pas le besoin, pas l’envie de partir sans elle (toujours pas d’ailleurs), puis je me suis blessée, et ensuite il était déjà l’heure du mauvais temps. Là, je ne suis pas blessée, il fait beau et courir me manque trop. J’aime ça, vous le savez depuis le temps, courir c’est mon plaisir, alors pour mon anniversaire, j’ai chaussé mes baskets, et j’suis partie, ZUT que j’aime ça !!!!

Je fais du sport, quotidiennement, je peux courir sur le tapis, je le fais, mais rien à voir avec le fait d’aller dehors, d’avoir juste de la musique et courir.

Vous savez ce que j’aime dans la vie, la mienne pour le coup, c’est ces prises de conscience qu’elle m’offre, ces moments, comme à Rome où je peux aller loin dans mes pensées, pas partir en délire non, mais aller dans des réflexions, me remettre en question, encore, car oui c’est important pour ne pas perdre pieds mais surtout garder la tête sur les épaules, sur tout.

Vous prenez du temps pour ça vous ? Vous faite une activité telle quelle soit qui vous permet de penser ?

Vous savez on en a besoin, en tout cas j’en ai besoin moi, et la course me le permet. Je ne sais pas si c’est qu’à moi, si c’est normal mais il m’arrive sans cesse des choses, ouais, des choses. Non, pas du surnaturel, mais des déceptions, des blessures, ma belle-soeur me dit que je donne trop, Emy me dit que je donne trop. C’est pas vrai, je donne juste aux mauvaises personnes. On ne donne jamais trop quand c’est pour les personnes qui nous veulent du bien, seulement, mon caractère très sociable et le blog me font rencontrer beaucoup de gens, et forcément plus on rencontre du monde, plus on s’expose a des relations, et potentiellement de mauvaises relations. Et puis parfois pas besoin d’aller très loin pour avoir en fait dans son entourage de mauvaises personnes. Je ne critique aucune de mes relations, car chacune m’a fait évoluer, m’a fait me recentrer sur des essentiels.

C’est humain je pense, ou peut-être encore que moi, de se perdre dans ses priorités, ses priorités de personnes à chérir. Encore une fois, c’est pas « grave » car le principal c’est de s’en rendre compte avant qu’il ne soit trop tard.

J’ai lu un article dernièrement d’une grande blogueuse qui disait qu’elle était « hypersensible« , je ne me suis pas reconnu dans tout, mais dans le début, c’était « moi » qu’elle décrivait. Je peux faire une insomnie juste parce que je pense avoir blesser quelqu’un, je peux envoyer 10 sms à quelqu’un car j’ai l’impression d’avoir fait quelques choses de mal alors que non ou que c’était clairement pas intentionnel, j’ai besoin d’explications dans mes relations, je culpabilise souvent, un mot, une parole, une inattention, ça me ruine la santé, je le sais, mais impossible de faire autrement, et j’ai le sentiment profond que si je n’étais pas comme ça, je ne serais pas la même, soucieuse des autres, soucieuses sincèrement des autres. Je pleure facilement devant des situations, je me sens concernée par les problèmes des autres dans le sens où leur problème c’est comme si c’était le mien ; je cherche des solutions, je ne sais pas entendre quelqu’un se plaindre et ne rien dire, rien répondre, ne pas l’aider. Je me sens concernée. Il m’a suivi d’un seul message d’une abonnée pour être sur le sujet pendant 48h, on m’a même dit « mais pourquoi tu te fais chier à répondre à une abonnée et demander l’avis des autres », en fait, simplement, vous comptez toutes autant les unes que les autres. J’ai choisi cette relation de proximité avec vous, je ne peux pas répondre des pavés à toutes, c’est vrai, mais j’ai choisi qu’on soit comme des copines, parce que je suis comme ça, parler à des personnes que je ne considère pas c’est contre ma nature. Je ne sais pas faire semblant, et prendre des heures pour « quelqu’un » c’est écouter, entendre, répondre à des messages, tel qu’ils soient. Après vous savez que je ne peux pas me décupler, d’ailleurs, je m’en excuse, j’essaye de partager toujours plus avec vous, car  j’aime ça, mais j’ai pas encore tous les réflexes, mais j’y travaille, don pitié ne m’en voulez pas, j’en suis consciente et j’y travaille vraiment. Je suis encore tellement novice dans ce nouveau « job », c’était à la base un simple partage de sport, de voyages, de grossesse et aujourd’hui je partage vraiment de tout, tous les jours, je teste pour pouvoir vous faire des retours et vous aiguiller dans vos achats, vos recettes, vos voyages. Je me perds parfois, je perds la notion du temps, je me couche tard, je suis fatiguée, mais en fait, je suis animée, je déborde d’idées, d’énergie quand je suis devant mon clavier, je ne vois pas les heures passer, je ne vois pas le jour changer, je ne vois pas et surtout je ne compte pas. Depuis quelques jours, je me sens frustrée, enfin plutôt, je ressens un manque comme celui de ne plus aller courir comme j’aime tant. Avec la Guadeloupe, l’enchainement avec Paris direct à mon retour, des impératifs ici et là, cet échange de 48h « vide de contenu » pour moi mais indispensable pour vous, j’ai du coup pris un peu de recul, ça fait du bien encore une fois, et c’est nécessaire, bref, toutes ces choses ont fait que je n’ai pas eu le temps d’écrire comme j’aurais voulu j’ai trois articles qui me chauffent le citron car j’ai toujours pas commencé ou terminé et je sais que ça va vous intéresser, j’ai pas encore écrit celui de la Guadeloupe et pourtant j’y pense tous les jours car j’ai trop de choses à vous raconter. Bref, j’ai pas pu faire tout ça, j’suis dans le sud, et j’arrête pas de penser à me poser et partager. Pourtant j’ai trop envie d’aller dehors, au soleil, me balader, j’ai envie d’aller en courses pour préparer un bon repas à nos amis qui vont être parent en septembre, j’arrête pas de me dire que je dois revenir au moins une (deux) fois avant septembre, j’ai envie de parler des heures avec Anne-Louise de bébé, de grossesse, de ressentis, d’aménagement de chambre, des débuts. J’parle trop, tout le temps, je suis comme ça.

Bref, on a échangé dernièrement sur un sujet qui vous turlupinait, n’oubliez jamais que quand je ne dis pas quelques choses, c’est que souvent je ne sais moi-même pas quoi dire. J’ai réfléchis encore ce matin, j’aurais dû vous donnez un date et on se serait fait un direct, vous m’auriez posé vos questions, j’aurai pu vous expliquer et rien oublier, là au moins j’aurai trouvé ça plus plaisant, et avec un intérêt d’échanges.

Depuis un moment je cherche comment échanger encore plus avec vous, mais différemment, j’sais pas si vous voyez, mais en fait, j’installe avec vous une proximité, un groupe, des copines, et j’adore, mais parfois j’me sens coincée, comme si vous alliez m’en vouloir de ne pas vous répondre rapidement, comme les deux commentaires que j’ai eu dernièrement qui me relançaient dans l’heure même du premier, ça je ne suis pas d’accord, je suis consciente qu’il y aura toujours des personnes dénuée de sens et d’éducation, mais je préfère mettre direct les choses aux clairs, car encore une fois, je suis comme ça.

Je cherche une idée, pour échanger avec vous mon quotidien comme à l’époque, quand instagram ne nous emmerdait pas autant, quand il ne cachait pas nos publications, quand on pouvait échanger sans restrictions, ni règles de visibilité. Vous ne comprenez pas tout, je le comprends, et moi non plus sachez-le. On est toutes sur un réseau qui fait ses règles en fonction de « comment il va gagner plus d’argent » comment lui en vouloir, qui ne pense pas argent de nos jours ? La vie n’est pas gratuite, on le sait toutes.

J’ai pensé à plein de choses, se donner rendez-vous en direct une fois par semaine (ou plus selon « vous »), où vous pourrez me poser vos questions sur des choses que vous avez vu dans la semaine sur mon instagram, parler de tout de rien, bref, passer une heure « ensemble » mais à côté de ça, que je vous sentes toujours présente quand je partage une photo, que vous soyez conscientes que je donne toujours à fond, et quand je ne peux pas, c’est que vraiment je ne peux pas. J’aimerai ce genre d’échanges, sans pression, « elle n’a pas répondu, pas grave, j’lui demanderai lors du rdv », ou ptet je prendrais mon tel et je répondrais à tous les commentaires directement en direct, j’sais pas, je trouve que parler c’est casser la barrière de l’écran.

Je me suis demandée si je n’allais pas partager en photos instantanées sur ma page Facebook, sans pression, avec juste une photo et un message de l’instant me poser la question d’un feed, etc.

J’ai envie, j’me sens de faire tout ça, mais j’ai peur d’un truc, c’est que de trop partager avec vous ou d’encore plus partager avec vous, ça va vous rendre exigeantes, comme si j’allais devoir me décupler pour répondre à chaque message un à un, comme si, si je ne le fais pas fera que vous ne m’écrirez plus car vous allez le prendre personnellement. Vous voyez ce que je veux dire ?

J’ai envie, je cherche comment faire, mais je me demande si à vouloir trop en faire vous n’allez pas soit finir par me laisser tomber soit devenir trop exigeantes. Je me dis que le juste milieu est utopique, mais Dieu que j’aimerai.

Genre, partager avec vous autant que je peux, vous lire toujours ça c’est sur, pouvoir vous répondre une à une ou sinon vous répondre « un coeur » sans culpabiliser et se donner rdv pour un « gros échange » en direct.

J’aimerai tellement, j’adore échanger, j’adore parler, j’adore partager, on pourrait parler de tout, d’une marque, d’un produit, d’un moment, juste rire, bref, comme les meet-up, mais là ce serait toutes ensemble une fois par semaine, même en vacances j’garderai ce moment, même j’sais pas, chez mes parents peu-importe, ce serait trop cool, ça me plairait cet échange, et le reste du temps, vous vous seriez aussi dans l’échange avec moi, à me soutenir, me « sourire », me dire ce que vous pensez de telle photo partagée, ce que vous aimeriez savoir sur une routine, un produit, etc et je fais ensuite un article pour répondre à la majorité. Vous voyez ?

On est de plus en plus, et j’ai pas envie de perdre ça, cette proximité, par contre, j’vais pas pouvoir passer mon temps à répondre une à une des lignes et des lignes car après je n’écris pas sur le blog, je ne tourne pas de vidéos, de ne traite pas mes mails, et je n’écris plus à mes amies d’enfance. Vous voyez ?

Alors garder une vraie proximité oui, et carrément, mais l’honnêteté va dans les deux sens, je vous entends, je vous réponds, je prends en compte vos demandes que ce soit un article, une sélection, un conseil, un partage d’habitude, même un reproche ça s’est prouvé encore lol mais je dois vous dire que je ne veux pas être sous pression, je ne veux pas me sentir sous emprise, « emprisonnée », genre « t’as installé une proximité bah maintenant tu t’en mors les doigts, car elles en veulent toujours plus et te manque limite de respect » je ne veux pas me sentir hyper mal quand j’suis à la bourre, hyper mal si je ne peux pas faire quelques choses, pas bien si je ne pourrais jamais répondre « merci c’est gentil » à 160 messages pour mon anniversaire alors que je les ai tous lu, que je vous ai remercié plusieurs fois en message général, que je suis touchée du plus profond de mon coeur, car même certains membres de ma famille ne me l’on pas souhaité, j’aurais toujours une petite (énorme) culpabilité car j’suis comme ça, mais je sais que je vous le rendrais autrement, avec du temps pour d’autres articles plus qualitatifs, d’autres échanges plus concrets.

Je kifferai, mais j’hésite car encore une fois, je me demande si je ne vais pas vous perdre sur le quotidien et que vous attendiez juste notre heure d’échange en direct. J’sais pas. Franchement j’sais pas quoi faire, donner plus, mais pas donner le bâton pour me faire battre quoi lol.

J’suis comme ça, j’ai envie de plein de trucs, j’ai des idées à n’en plus finir, courir m’a permis de me rendre compte encore plus que quand je pense « Instagram » je pense échange, comment partager encore plus, plus spontanément, mais comment ne pas « se perdre, vous perdre ». Comment ne pas finir un jour avec juste un nombre, un nombre de personne qui « me suivent » mais s’en branlent littéralement. Moi, ça, je ne veux pas. Je veux vraiment un échange. Je veux ouvrir mes interactions aux story à tout le monde, mais je veux aussi pouvoir répondre un coeur quand vous m’envoyer un coeur sur une vidéo de Lyanna. Je veux pouvoir vous faire comprendre que je privilégie la réponse aux commentaires car les MP c’est vraiment pour les messages important venant de vous, vous n’imaginez pas, mais je reçois des messages très personnels, de vrais problèmes de mamans, de femmes qui me demandent comment faire avec leur bébé, leur boulot, et je ne veux pas louper leur message, parfois je mets 5 jours à les voir et ça me rend  « malade » car ELLES avaient un problème, et j’ai mis du temps à répondre car j’ai reçu 50 « trop belle », « mary elle vient d’où ta robe ». Et j’ai beaucoup de mal à ne pas répondre. Après je sais que je ne suis pas la seule blogueuse à être dans ce cas, mais peut-être une des seules à vous l’expliquer pourquoi je tiens vraiment à ce que les messages plus « lambdas » soient en commentaire, et en plus ça aide d’autres personnes, si je ne réponds pas dans la minute, vous pouvez le faire entre vous. C’est en plus vraiment plus sympa.

Voilà le pourquoi du comment, voilà à quoi m’a servit cette heure de running, bon, j’ai abordé d’autres sujets avec moi-même, sur moi-même, ce et ceux qui m’entoure mais, on en parlera plus tard, peut-être lors d’un rendez-vous hebdomadaire en direct ?!

Dites-moi, vous, vous voyez les choses comment, l’échange que vous aimeriez, j’sais pas, dites-moi, échangeons sur le sujet lol. Peut-être que ça vous suffit, mais vu vos messages ce n’est pas le ressenti que j’ai.

Vous m’avez toutes remerciées (j’ai encore +99 messages en attente à lire) sur mes explications de blogueuses, sachez encore une fois, je vous suis reconnaissante de tout, oui c’est moi qui écris mes articles, mais c’est vous qui les lisez, pour moi l’échange à commencé à cet instant, et pour moi, je dois toujours vous aiguiller dans l’honnêteté d’un produit, vous motiver, vous donner mon ressenti, car si vous n’avez plus confiance, vous ne me lirez plus, donc quoi, je parlerai à un mur. Sachez que je refuse beaucoup de propositions rémunérées, hier encore une marque de « fromage » pour enfant car je ne consomme pas ces produits, je ne les considère même pas donc je n’aurais eu aucun contenu à vous partager, je peux accepter des contrats nouveaux, mais je viendrais toujours vous expliquer ce qui a été ma motivation, je vous le promets, dès que quelques choses sortira de mon univers je vous dirais pourquoi j’ai voulu accepter, ce que je pensais en acceptant, et les retours que j’espère (ou espérais) vous faire.  Et aussi, sachez qu’on a pas tous les moyens d’acheter du bio, des produits hyper cleans, donc quand parfois je fais des events pour certaines marques, je cherche justement des substituts à des mamans qui m’écrivent et me demandent ce que je peux leur conseiller d’abordable etc.

VOYEZ TOUJOURS PLUS LOIN QUE LE BOUT DE VOTRE NEZ 😉

J’suis pas là pour vous décevoir, mais pour qu’on avance ensemble et avec vous toutes, pas juste celles qui peuvent s’acheter un certain type de produits, juste celles qui aiment le sport, ou bouffer healthy. Dans vous toutes, y’a des personnes par exemple qui aimeraient acheter des produits bio pour leur enfant mais dont le budget ne le permet pas, alors moi, j’essaye de me renseigner sur d’autres marques, et voir si je peux ensuite vous les conseiller car elles sont moins dégueu que celles qui passent à la pub.

Yes ? ^^

Allez je file, il est l’heure d’aller chercher du pain pour ce soir, je vous embrasse, et je vous retrouve très très vite ici.

Bonne fin de week-end les copines,

Bisous.

PS : C’est un peu décousu, mais que voulez-vous, quand je vous parle comme ça, j’écris comme ça vient, j’y peux rien. Désolée 🙁 ^^

running-echange-parler-partager-blog-partage-courir-penser