Comment j’imagine l’organisation avec deux enfants… Un bébé ça change la vie ? Il parait que deux enfants ça déménage !

La décision d’un, deux, trois, six enfants est propre à chacun, et ne se juge pas, de qui que ce soit. Un parent, décide au mieux pour lui, sa famille ce qui est le mieux et ce qui le rendra le plus heureux. On ne fait pas d’enfant pour faire plaisir à la société, pour entrer dans un moule, pour faire kiffer les grands-parents ou autres. On fait un enfant ou non, car bébé fera dépasser l’entendement du bonheur, au delà de tous les kiffes qu’on peut avoir dans une vie. Et on s’arrête quand on sait que la limite entre bonheur et « subir » sera franchie. Et chacun sa propre limite. 

Pour autant, de mon côté, je suis prête, et hors de question de m’arrêter à un enfant pour mon petit confort de vie personnel, NOPE. J’ai toujours voulu et imaginé ma vie avec deux enfants, ça a toujours été mon rêve, surement car ça me rappelle mon enfance à moi. Je suis de celles qui imaginent que d’avoir un frère ou une soeur est très important pour le développement de l’enfant (attention c’est pas prouvé, c’est mon ressenti à MOI), que plus tard ce sera mieux pour eux, bref, j’ai mille raisons à ce choix, mais aussi et surtout, car moi, j’ai envie de vivre tout ces bonheurs deux fois, vivre deux fois la grossesse, l’accouchement, l’allaitement, les couches, les nuits, l’apprentissage, je rêve de voir mes enfants jouer ensemble, se faire des câlins, je rêve de tout à 4, les siestes, les jeux, les moments doux. 

Cependant, oui oui et oui, ma vie est déjà à 200 à l’heure, mais elle l’était déjà avant Lyanna, j’ai fait ce que je devais faire : j’ai adapté selon elle, je change de routine, de rythme à chaque phase de Lyanna qui grandie, je m’adapte à ses siestes de moins en moins longues, à son besoin d’interagir avec moi, nous. 

J’ai des activités aussi bien personnelles que professionnelles hyper importantes à garder et que j’ai envie de garder. 

Alors voilà comment j’imagine les choses, ça changera par contre si jamais on décide de ne pas mettre Lyanna à l’école en septembre, je vous en avais parlé, s’ils n’ouvrent pas une autre classe, nous ne la mettrons pas car nous ne sommes pas d’accord avec le fait d’avoir notre enfant dans une classe de 34 élèves, certes la garderie sera gratuite comparée à la crèche mais ce n’est pas le rôle de l’école, j’aspire à mieux pour mon enfant et les risques de problèmes sont énormes quand une maîtresse affirme elle même qu’elle ne peut pas gérer tous les enfants, ni tout voir.

Ma foi, gardons espoir que le gouvernement fasse enfin ce qu’on attend de lui… hein…

Dans l’hypothèse que Lyanna aille à l’école en septembre… et bébé lui, arrivera courant octobre voir fin octobre (prévu le 25) mais je vais vous donner l’organisation imaginée dès son arrivée.

L’école pour Lyanna

Elle serait censée y aller 4 jours par semaine, et j’ai normalement le choix entre journée complète et que la matinée. 

Je mettrais Lyanna uniquement la matinée, car l’aprèm elle fait la sieste, donc autant qu’elle soit à la maison, comme elle ne mangera pas à la cantine, je ne me vois pas la ramener à la maison, et la déposer de nouveau à l’école pour dormir, c’est vraiment inutile et même elle, elle voudra jouer, j’ai vraiment pas d’intérêt à faire ça (sauf si obligation, mais encore une fois on verra), ça m’évitera aussi les allers/retours, qui seront susceptibles de réveiller encore petit frère de son sommeil.

La crèche pour Baby Boy 

Comme pour Lyanna, il ira, mais pas avant ses 9 mois. Lyanna y a été à cette période, je ferais de même pour lui, avant c’est trop tôt selon moi, et il ira de façon irrégulière, selon les places, selon notre présence à la maison, selon les jours de travail de Thib. Lyanna y allait entre 3 à 10 jours par mois. Pour BabyBoy ce sera la même chanson. Parfois journée complète, parfois demi-journée, histoire d’apprendre la sieste en communauté, les réveils collectifs, les jeux avec plein d’enfants et beaucoup moins. Un peu de tout pour le développer sur plusieurs aspects social.

Mon travail

Le blog me prend un temps colossal par jour et ce 7j/7, articles à écrire et photos à faire et à retoucher pour l’imager, vidéos à tourner et monter, échanges avec mon agent au quotidien pour mes collaborations (oui, je ne gère plus mes emails seule, j’en recevais beaucoup trop, je passais 4h par jour à les traiter, ce qui m’empêchais de faire ce que j’aimais vraiment : écrire, partager), posts instagram spontanés ou en collaboration à rédiger, imaginer, et vous répondre sous chacun d’eux à chacun de vos mots. J’ai aussi la facturation pour mon agent, les échanges pour les projets en cours qui débutent du matin au soir. 

Je compte continuer tout ça, tout, car j’aime tout, ça me passionne, me fait vibrer et me fait vivre (maintenant aussi bien physiquement que budgétairement parlant). Je n’aurais pas de jour de repos entre accouchement et retour à la maison, je serais surement moins réactive mais je n’ai pas de jour de repos car mon travail c’est comme le sport, j’aime trop ça. 

Je vais m’organiser de façon à travailler pendant les siestes de bébé, pendant les pauses de Thib, ses jours off, et le soir comme je faisais par période avec Lyanna où elle avait besoin de moi toute la journée. 

Les voyages

Nous continuerons de voyager, école ou pas de Lyanna, non j’suis pas une rebelle, mais j’suis pas débile non plus, et je vois à quel point il est plus enrichissant pour un enfant de voyager avec ses parents que d’être dans le système scolaire français et notamment en maternelle. 

Quand nous voyagerons, je prendrais le programme de Lyanna et elle suivra depuis notre lieu de vadrouille le programme avec nous pour être à jour avec ses camarades de classe à son retour.

Le temps avec chaque enfant

C’est important pour nous, de maintenir et créer certaines choses. 

La première, du temps individuel pour chaque enfant. Avec Thib on s’organisera pour qu’une fois par semaine, on ait un enfant chacun à tour de rôle, c’est-à-dire qu’il passera une matinée avec Lyanna et moi avec BabyBoy, on se rejoint manger en famille même si on a pas quitté la maison, et après-midi on inverse, j’ai ma Lyanna et Thib aura notre Babyboy. Et on se retrouve tous ensemble pour le dîner. 

C’est méga important que Lyanna continue de nous retrouver pour elle seule et que BabyBoy connaisse aussi ce privilège de n’avoir que notre attention pour quelques heures. Ce sentiment d’être unique.

Pour autant, il est hyper important pour moi, que je passe énormément de temps avec les deux ensemble, le matin sera dédié à BabyBoy pendant que Lyanna est à l’école, et l’après-midi, je ne veux pas la mettre à l’école afin qu’elle profite de lui, de nous, je ne veux pas qu’elle se sente mise tous les jours et des journées entières à l’extérieur de la maison depuis que bébé est arrivé.

Je veux vraiment tout faire pour élever mes enfants dans une confiance en eux, en nous, une solidarité, qu’ils jouent ensemble, passent du temps ensemble, sans pour autant qu’ils n’en passent plus avec nous. La famille c’est nous 4, je veux vraiment leur « créer une personnalité » (dans le sens des souvenirs qui vont les former en tant qu’individus…)  avec le sens de la famille, de l’amour, de la solidarité, mais aussi en étant des individus à part entière, se développant différemment, et avec autant d’amour à leur égard qu’ils seront différents malgré la même éducation donnée.

Cela parait un peu tout beau, tout rose, mais étant maman, ma priorité c’est et ce sera eux, leur bien-être, leur développement, et même si demain je devais reprendre un travail plus traditionnel, mes jours offs leur seraient consacrés de la même façon qu’énoncé.

Je veux que mon fils cuisine avec moi en attendant le retour de Lyanna, que Lyanna cuisine avec moi la purée de bébé qui dormira, et qu’ils cuisinent ensemble avec moi le goûter de l’après-midi.

Mes moments offs pour eux seront rattrapés sur mes heures de sommeil, mais ça je crois qu’on le fait toutes un jour ou l’autre. 

Les tâches de maison

Je devrais être rigoureuse et organisée sur ce sujet, nous n’avons pas de femme de ménage, même si je rêve d’en avoir une, aucune ne fait le ménage avec assiduité. 

Mon astuce que j’ai bien remarqué, c’est de toujours ranger la maison avant d’aller dormir, quand une activité est finie : la ranger, ne pas se laisser déborder.

Passer l’aspirateur dans les pièces à vivre chaque matin au réveil après le petit-déj, histoire de toujours se sentir dans une maison niquel, et ne pas ressentir le sentiment de … Et cette maison dégueulasse là, et être énervée inutilement. Attention, que l’on soit clair, je ne fais pas tous les matins un ménage de printemps, mais l’aspirateur est indispensable ainsi que la cuisine.

Mon plus gros soucis c’est ce que je reçois quotidiennement que parfois je laisse s’accumuler car je n’ai pas le temps de les ouvrir, ou pas eut le temps de faire/tester le contenu à l’intérieur, donc je laisse tout sur la table de la cuisine en attendant de tout regarder, trier, classer et tester. Mais ça, c’est typiquement ce qui prend et parait comme le plus gros bordel. Alors qu’en soit c’est simple mais parfois je n’ai pas la tête, le temps de faire une story de quelques choses, pour autant je veux vraiment vous en parler alors je laisse là, jusqu’à ce que ce soit fait et ensuite je vais ranger là où c’est sa place, cuisine, salle de bain, buanderie, espace make-up, bibliothèque…

Bref, mon gros point d’amélioration ce sera ça !

Le sport

Impossible de laisser tomber mon heure quotidienne, je ferais ça dès que Thib rentrera du boulot à sa pause de midi, j’irai promener bébé en poussette, en porte bébé. Comme ça c’est fait, on mange et on en parle plus ^^ Je ferais sinon du vélo pendant qu’on regarde une série ou en répondant à mes commentaires, mon agent.  

J’suis pas très assidue niveau planning à tenir, surtout qu’au début on a plein de rdv avec l’arrivée d’un bébé, entre sage femme, pédiatre, Lyanna a récupérer… Mais une chose est sûre, je vais devoir devenir encore plus multi-tâches.

Bien-sûre, il y aura des jours où je ne ferais pas un quart de mes tâches, mais hasta la vista baby, ce sera fait le lendemain, j’aurais toujours des idées pleins la têtes, des tâches pleins ma « to do list », mais avant tout, je veux être détente avec mes enfants comme je l’ai été pour Lyanna, elle n’a jamais ressenti mon stress intérieur d’un travail à rendre, elle n’a jamais subis un retard de montage de vidéo que je m’étais fixée. Je veux que ça continue. 90% de mes articles et vidéos ne sont que des partages spontanés de ma part, sans collab, que je me fixe seule en deadline pour vous. Je n’ai pas hésité à stopper les vlogs car ça n’allait plus dans mon rythme de vie avec ma grossesse, ma fatigue, mon boulot important à fournir pour gagner ma vie, que j’ai un autre projet en tête et du coup je ne pouvais plus vloguer, mais je vous en reparlerai au moment venu.

Je sais que tout va être sport, tout va être au ralenti, en plus, nous on a pas de grand-parents ou de proche à proximité pour nous aider, c’est nous et nous seuls. Mais on ne doit pas être les seuls parents à vivre ça, travailler de chez soi, continuer de faire vivre sa famille avec un salaire, s’en occuper sans trop l’aide de crèche, nounou, mamie, s’occuper de la maison, et faire son sport, sans s’oublier en tant que couple. C’est la vie qu’on a, que l’on mène, y’aura des jours où je n’aurais qu’une envie « qu’on m’aide » mais je me rendrais vite compte que… ça va passer tellement vite, qu’il faut que j’en profite, un jour ils seront les deux à l’école et je me sentirai bien seule dans ma maison à travailler, cuisiner et faire le ménage sans bambinos pour tout défaire en 2 minutes.

Je me conditionne déjà, je commence déjà à trouver de l’organisation, à faire aujourd’hui ce qui ne sera plus à faire demain quand je le peux, et sinon relativiser.

Ma meilleure vie c’est celle que je crée actuellement avec eux.
Pas celle que je n’aurais jamais ou que je vais laisser passer. 

J’aurais des jours sans avoir le temps de danser ça j’en suis sûre, sans prendre le café, mais ma seule priorité c’est de ne pas passer un seul jour sans sourire ! RIRE, aux éclats, avec mes enfants. Ma vie c’est eux, et le plus important c’est de toujours l’avoir en tête.

Alors voilà les filles, l’organisation d’une working-housewife-mum, qui a conscience que tout va être différent en terme de quantité de travail mais jamais sur la qualité de ma relation familiale

Que j’aurais un temps d’adaptation permanent car je serais selon le rythme de bébé, et si je me fie à Lyanna, ça change toutes les 3 semaines. Donc, on se retrouve au fur et à mesure pour vous donner mes impressions, nature peinture, au moment voulu avec moins de d’inconnus sur l’équation (école ou pas école, bébé RGO ou bébé dodo… on verra ça.. ^^).

Y’a t’il des astuces que vous aimeriez partager vous ? J’aimerai bien vous lire sur le sujet, vos journées, votre rythme, vos impératifs, racontez moi.

Je vous embrasse,

[wdi_feed id="2"]
%d blogueurs aiment cette page :
Visit us on FacebookVisit us on YoutubeVisit us on Pinterest