Ce qu’il faut savoir sur Rome : astuces, bons plans

Hello les filles, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, je vous partage mes astuces, bons plans et ce qu’il faut savoir sur Rome avant le départ, l’organisation tout ça, tout ça ^^

Après mes bonnes adresse, mon City-Guide, voici ce qu’il faut savoir avant de partir sur Rome !

Rome en famille ?

Oui, Rome peut se faire en famille, avec un bébé en poussette ou en porte bébé. Sans aucun problème. Rome a par moment beaucoup de pavés, mais finalement, pas plus qu’à Lisbonne, où déjà là, nous n’avions prit que notre poussette canne.

Si vous voulez visiter des monuments comme le Vatican, la Chapelle Sixtine, le Colisée : je vous conseille le porte bébé. Bien plus pratique pour marcher dans la foule des visites. En plus, si c’est Madame qui porte bébé, elle ne fera pas la queue plus de 2 minutes avant qu’elle ne soit escortée jusqu’aux portes d’entrées. Les Italiens ont un sens des valeurs vraiment remarquable !

Sinon : tout en poussette c’est parfait.

Où loger ?

Je vous conseillerai de regarder en premier le site Weekendesk, ils font des offres assez dingues, c’est avec eux que nous sommes partis et l’hôtel était vraiment top.

240 euros 4 nuits avec parking et nos petits déjeuners à Thib et moi. Quand les prix sont si attractifs, on favorise l’hôtels aux locations car au moins, pas de ménage à faire.

Notre hôtel était le : Il Cantico à côté du Vatican.

 

Transfert aéroport/ hôtel comment faire ?

dans l’avion on va vous proposer des billets « moins cher » pour le train, certes, seulement vous vous trimballez vos valises. N’achetez rien, et ne prenez pas Uber. Là bas c’est une blinde j’ai trouvé.

A l’aéroport, en sortant, une compagnie de taxi va vous solliciter, il dépose plusieurs personnes en même temps, ça nous a coûté 30 euros à deux, déposé au pied de l’hôtel et en plus il nous on porté nos bagages, ce qui n’est pas négligeable quand on a un bébé qui dort dans les bras de la maman ^^.

SURTOUT prenez leur contact pour les rappeler le jour du retour. Nous n’avons pas fait cela comme des couillons, et le taxi de l’hôtel nous a prit le double pour la même course.

 

Ne pas parler Italien est un problème ?

Pas du tout, y’a qu’en France que ne pas parler le français est un problème lol. En Italie, ils comprennent assez « facilement » le français. Coup de chance ou pas, je ne sais pas mais quand je demandais à des passants, à des serveurs etc, rare sont les fois où j’ai dû demander à quelqu’un d’autres.

 

Livraison à domicile :

Eh oui, à Rome aussi, si vous êtes crevés, vous avez la flemme ou juste envie de vous faire livrer, sachez qu’il y a Foodora, Deliveroo sur place et qui livre à Rome. Pratique quand on se balade toute la journée avec bébé et que l’on veut rester au calme le soir.

 

Restaurant :

Chaise haute dans les restaurants ?

En général : oui, mais il s’avère que certains restaurant notamment les « healthyfood » n’en ont pas tous encore. Mais autres restaurants là depuis longtemps en ont tous.

Les pourboires :

Ce n’est pas comme dans les pays anglo-saxon où il faut en laisser, là, c’est comme en France, c’est au bon vouloir de chacun.

Les pâtes au restaurant :

Sachez que vous trouverez les pâtes dans les entrées, sans viande en général, eh oui, en Italie les pâtes sont un plat à part entière et pas un accompagnement. Elles se mangent souvent en entrée et ensuite vient le plat avec la viande/poisson…

Les heures de restauration :

Les italiens mangent plus tard que nous, on peut facilement (très facilement) se restaurer à 14/15h tout comme à 22h. Par conter pour les livraisons, c’est un peu différent attention, on trouvait que plus l’heure « tardive » (21H ça va encore), moins il y avait de choix de restaurants.

Carte de crédit :

Nous avons pour ainsi dire « tout » payé en carte de crédit. Par sûreté, on a toujours lorsqu’on voyage de la monnaie a hauteur de 40 euros sur nous, mais on en a pratiquement pas eu besoin.

L’eau au restaurant :

C’est payant ! pas de carafe d’eau, ce qui n’est pas un problème quand on a un bébé, comptez 2,5 euros la bouteille d’un litre.

Vendeurs à la sauvette

Il y a en a, mais pas autant que ce qu’on trouve à Paris. Mais y’en a. D’ailleurs si je compare, y’en a plus qu’à Lisbonne et Barcelone, et Londres aussi. lol.

 

Visiter Rome :

Sans plan :

Au final, c’est ce qu’il nous est arrivé vu que nous avons perdu noter City-Guide le deuxième jour. Il suffisait de prendre le Plan de l’Iphone. Tout est visible dessus, les monuments, places, restaurants, parc, supermarché ! Sinon suivre les indications panneaux, c’est correct.

Gratuité des monuments ?

Sachez le, toutes les « choses » à visiter sont payantes. J’entends, les visites comme le Colisée, le Vatican etc.

Lieux touristiques :

La Fontaine de Trevi est bondée de monde, seulement il y a des heures plus creuses que d’autres, le matin notamment, c’est bien mieux. Je parle en vacances scolaire d’hiver, pas si vous y allez en plein été. Je ne sais pas ce que ça vaudra ce conseil lol.

Les tickets pour visiter :

Pour vous évitez de faire la queue, c’est comme à Disney, vous pouvez acheter des tickets coupe-file, vous aurez un créneau horaire ensuite à respecter pour passer les portes d’entrée, c’est aussi plus cher qu’un billet basique mais que c’est pratique.

Beaucoup de personnes en vendent devant les monuments, mais je ne sais pas ce que ça vaut, nous avons eut un coupe file de gentillesse avec Lyanna (ils nous ont tous fait passer devant car je portais Lyanna en porte bébé, une de vous avec qui j’ai parlé avait eu EXACTEMENT la même chose, c’est donc bien dans leur mentalité d’ère si bon, les italiens).

Les supermarchés :

Dans tous les supermarchés de Rome il y a avait un coin boucherie et poissonnerie même les tout petit Carrefour express.

Vous ne trouverez que de petits Carrefour, et autres supermarché. Nous n’avons fait aucun grand centre. Ils sont comme dans toutes les grandes villes excentrés.

Conduite en voitures :

Thib n’aurait pas aimé conduire là bas, moi je n’ai pas trouvé cela affolant, lui, il a peur de tout de toute façon, ou peut-être que ma conduite personnelle n’est guère mieux, j’en sais trop rien lol. Cela dit, toutes leurs caisses sont abîmées, allez comprendre vous. lol.

Où trouver de la bouffe et des couches bébé?

Dans le supermarché, c’est bien, mais très peu de choix, allez en pharmacie, ils en ont apparemment plus.

Les couches : dans les supermarchés, sans soucis.

Se déplacer à Rome :

Métro, bus, tram, voiture, taxi, uber, vélo et le meilleur : A PIEDS ! Vous pouvez tout faire à pieds. On l’a bien fait en 5 jours avec un bébé, une poussette et des impératifs horaire à respecter. Vous pouvez le faire et vous savez quoi : ça ne coûte rien 😉

 

___________________________________

Je pense avoir fait le tour, en tout cas c’est ce qui m’a le plus « marqué ».

Si vous avez déjà été à Rome que vous avez des choses à compléter, ce serait génial de partager afin de pouvoir aider aussi des personnes qui aimerait s’y rendre. Tout comme savoir si nous avons eut de « la chance » ou au contraire. Dites-moi 😉

 

Je vous embrasse,

 

 

 

Rome _Tout ce qu'il faut savoir