Et nous y voilà, ce troisième mois de bébé terminé, 1er trimestre bouclé. Ces premiers mois interminables, où on ne peut normalement rien dire, où on a le plus de symptômes et parfois vraiment désagréables à gérer, ses premiers examens très importants passés, bref, ses trois mois sont terminés, et ça soulage le mental pour beaucoup.

Pour ma part, j’avoue ne pas avoir trop subit, à part le fait de ne pas vous en parler plus tôt mais bon, je n’ai même pas attendu les trois mois plein pour le faire, alors je n’ai pas à me plaindre. Ils sont passés vraiment vite, c’est plus facile quand on fait le choix d’en parler à tout son entourage dès les premières semaines pour vivre pleinement cette dernière grossesse.

Mes ressentis

Ce mois-ci c’était donc la détection de la trisomie 21, la grosse écho, le sexe de bébé mis dans une enveloppe pour le découvrir quand on en aurait envie.

Nous avons donc découvert le sexe de notre bébé, quelles émotions nous avons vécu là. En amoureux, lors d’un dîner aux chandelles le soir de mon anniversaire, nous avons vraiment trouvé ce moment parfait. 

J’aurais pu attendre sa naissance car je l’aime déjà bien trop pour me soucier de son sexe et des couleurs à lui associer, mais j’admets que de savoir et pouvoir s’adresser par de petit nom approprié au sexe est aussi très agréable. Nous continuons de dire à Lyanna « ton/le/notre bébé dans le ventre de maman » car nous ne voulons pas qu’elle vende la mèche à nos proches en disant mon/ma petit(e) frère/soeur…

Mais nous mourons d’envie de lui dire clairement. 

J’aime voir mon ventre qui s’arrondit, en fin de journée, on dirait que je suis enceinte de 6 mois, mais au moins nous avons déjà les avantages des femmes enceintes ahah, en même temps j’ai aussi et déjà les « maux » de grossesse qui justifient qu’on trouve agréable de pouvoir avoir quelques privilèges ahah. Je ne suis pas malade, mais enceinte ça oui, mais pouvoir m’éviter 1h de queue à l’aéroport avec Lyanna, et passer en 4 minutes : qui ne kifferait pas ? En tout cas je le dis, sans tabou, je veux profiter de ma grossesse à fond, sur tous les fronts mdr (second degrés).

J’ai ce sentiment de chance de pouvoir revivre ça, je fais des rappels de comment c’était pour ma grossesse de Lyanna, et je m’abandonne à ce sentiment de bien-être, de pleine conscience, aimer chaque moment car ceux sont les derniers et j’en ai bien conscience. Aimer ces moments tant attendus, et qui m’ont valu plusieurs centaines de piqures. 

J’ai aussi ces sentiments de « j’espère que tout va bien pour bébé », je suis sûre que je ne suis pas la seule, malgré que je positive toujours, parfois j’ai cette image d’angoisse et si… si ça n’allait pas, s’il n’allait pas bien, je n’ai pas envie d’en dire plus sur mes pensées, car j’ai l’impression que de les écrire seraient comme leur donner un sens, une réalité, me porter l’oeil. En tout cas, oui, il m’arrive d’avoir ce genre de pensées. Puis je les chasse, mais quand elles surgissent elles me font peur. Je n’en parle pas à Thib, il angoisserait sur le long terme lui, jusqu’à la prochaine écho. Je prends mon mal en patience de chasser tout ça et je regarde Lyanna en pensant à autre chose.

Parfois, j’me dis que ça doit être bien d’être marié à un gynécologue pour faire des échos toutes les semaines mdr.

Mes symptômes

Ce mois-ci… à part les courant : constipation récurrente et odeur de fer lors des selles, énormément et fréquemment envie de faire pipi, essoufflements, petits boutons.. Je n’ai eu aucun symptômes, ni nausées, ni grosse fatigue intenable de pleine journée.

Ce dernier mois du premier trimestre a été clairement agréable !

Bon j’ai passé 15 jours de celui-ci au soleil Mexicain en famille, certes toujours en bossant pour le blog, mais les conditions météorologique et donc vestimentaire, alimentaire et j’en passe, aide beaucoup. Je n’ai fait des siestes que si on prenait la voiture, je me couchais tard et me levais tôt pour travailler au maximum et pour pouvoir communiquer avec la France (pour le boulot).

Ah seul hic, grossesse + soleil (chaleur) = rétention d’eau les copines, alors mon meilleur allié auront été mes bas de contention. Chaque nuit, je demandais à Thib de me mettre mes bas (ils vont jusqu’aux fesses), et je passais la nuit avec. Oui on peut porter des bas la nuit, évidemment, comme évidemment qu’il y a deux écoles, chacun choisi l’option en laquelle il croit mais libre à vous de choisir l’option de mettre des bas en pleine journée par 40 degrés (même 25 degrés c’est insupportable). Alors à chaque fin de journée, je les mettais, ça compresse bien les veines, les jambes et je recommençais la journée avec mes jambes sans gonflement et sans avoir mal.

Mon sport

J’ai continué mon sport tous les jours, marche pendant 1h minimum par jour, seule ou accompagnée, à la salle ou dehors, et j’ai aussi ajouté de la piscine comme je vous l’expliquais dans mes vlogs et stories. Je restais minimum 1h dans la piscine parfois même 3h à remuer les jambres, nager le crawle, juste avec les jambes, et reposant mes bras et mon buste à l’aide de ma bouée. Clairement grosse satisfaction de continuer si bien ce que je trouve si important. 

Mes compléments alimentaires

On ne change pas une équipe qui gagne, toujours les mêmes compléments, tous le matin, et toujours mon médicaments pour mon placenta. 

Acide folique, magnésium, fer, huile de poisson, tout ce qui se trouve sur la photo, est prit chaque matin avec un grand verre d’eau. 

 

Mes soins

Comme je viens de vous le dire dans mes symptômes, j’ai passé une partie de ce mois au soleil, donc niveau hydratation, huile, et crème j’en ai mis des doses. Je n’ai pas rechigné sur les quantités, le nombre de fois, matin, midi et soir.

Mes bas de contention comme expliqué plus haut, c’est pris en charge par la sécu si vous avez une prescription de votre gynéco/médecin/sage femme.

Mon alimentation

Alors, en soit toujours la même, saine, variée, en quantité plutôt (trop) bien remplie. Mais saine, sans envie particulière, en 15 jours au Mexique : une seule glace le dernier soir, pas un cocktail (je parle bien sans alcool), pas un jus, pas un smoothie, pas un jus pressés… JUSTE DE L’EAU et parfois du lait le matin. 

Pourquoi mon alimentation a été changé alors que des jus de fruits
sans sucre j’en buvais, des smoothie aussi ?

J’ai regardé le film SUGARLAND dans l’avion et ça a changé ma vision de l’alimentation même « light ». Sincèrement, sincèrement, il est à voir. Il ne dure qu’une heure et demi à peine, il est vraiment d’un intérêt exemplaire incroyable

Et franchement, rien mais plus rien de tout ça ne me donne envie, quand on prend conscience de ce genre de supercherie, et parfois juste d’un « bah oui j’suis bête, j’aurais du m’en douter de ça », ça fait vraiment réfléchir. J’ai aussi été confronté direct par l’alimentation des Mexicains qui sont exactement comme certaines des populations dont parle le film. Bref, un mois sous le signe de la bouffe saine. J’ai essentiellement mangé salé, même au petit déj, énormément de guacamole, de la viande rouge pas depuis le 15 avril, mais du poisson plusieurs fois la première semaine au Mexique. J’ai goûté et parfois pris des plat typique mexicains mais des plats genre exotique, pas gras/fat/fastfood mexicains hein ^^

Par exemple : crevette au lait de coco et noix de coco en chapelure, tacos de salade avec crevettes fourrées. 

L’échographie

Avant de partir au Mexique, on a fait l’écho de la détection de la trisomie21, la grosse écho de contrôle quoi. On a pu découvrir le sexe de bébé le jour de mon anniversaire au restaurant au Mexique. Le docteur nous avait mis une petite enveloppe avec le sexe de bébé ^^

Oui mon docteur c’est le meilleur, pour Lyanna aussi on l’avait su lors de cette écho.

Bébé allait super bien, le voir dormir au début de l’écho, puis bouger dans tous les sens ensuite, s’articuler, voir ses petites mains, ses pieds, ses mouvements, j’en étais folle amoureuse. Un bonheur, mon bonheur, mon second bonheur était là devant nos yeux. Lyanna qui comprenait et demandait à écouter son coeur… le mien partait en chamade.

Je crée une nouvelle fois la vie, et cela rend la mienne plus qu’incroyablement merveilleuse.

J’aime être enceinte, à défaut de galérer pour l’être, ça me rend si heureuse, et à l’heure où je vous parle, je peux me projeter davantage sur notre petit bébé, prénom, chambre… Comme on ne le dit pas à nos proches avant le 22 juin lors de notre petite fête, nous ne l’avons pas dit à Lyanna, on lui dit toujours « le/ton bébé » grandit.

Lyanna demande tous les jours à le voir sur l’application grossesse +, elle s’émerveille devant et maintenant elle a comprit que le cordon était le moyen que maman avait de lui donner à manger. Et non, « il est attaché le bébé » ahah.

Mon bébé, sache que… reste bien au chaud, je t’attends mais on prendra le temps, car je veux profiter de toi pleinement et dès à présent. 

3 mois de toi déjà…

Et vous les copines, comment se passe votre grossesse ?

______

 

[wdi_feed id="2"]
%d blogueurs aiment cette page :
Visit us on FacebookVisit us on PinterestVisit us on Youtube