Hello les filles, 

Comme chaque mois, on se retrouve pour mon incontournable Bilan de Grossesse hihi.
Moi qui était persuadée que 9 mois ça allait être hyper long, et bien je n’ai ressentie cela que pour le 2 ème pour le moment.

Je n’en reviens pas d’avoir déjà terminé mon 7ème mois, et d’avoir déjà entamé mon 8 ème. Et oui, une des choses aussi que je commence à percuter (il était temps non?) c’est que lorsqu’on est enceinte on ne compte pas du « tant » au « tant » mais en semaines, et une grossesse dure 40 Semaines Aménorrhées (38 depuis l’ovulation), et à l’heure où vous lirez mon article je serai à 33 SA de terminées. Il ne me restera que… 7 semaines !!! La folie, même pas deux mois à attendre, à part si je dépasse le terme mais bon, quand même je n’espère pas lol, béh oui, je meurs d’envie de la voir moi ma petite chipie.
Pourquoi chipie? Je vous laisse avec la suite … ^^
 *
*

#1 : Mes symptômes

Bon ce mois-ci, j’en ai eu quelques uns, mais rien de grave ou qui m’ont terrifiés.
Parfois vraiment pas glamour mais c’est la réalité de la grossesse, et toutes celles qui ont été enceinte, le sont ou souhaitent l’être un jour, vont passer par là. Si jamais des Messieurs se sont égarés sur mon blog et viennent à lire ceci, non, ce ne sera pas la peine de grimacer, car votre femme vivra la même chose et vous par la même occasion car elle vous en fera part, enfin après tout dépend de la communication du couple lol, mais souvent on se confie à notre homme a qui on ne fait aucun secret sur la grossesse pour :
  1. qu’il comprenne ce que l’on est entrain de vivre
  2. qu’il s’apprête à avoir un aperçu de ce que sera un accouchement ^^
Glamour ? Sexy? On repassera pendant la grossesse, mais on rigole bien, enfin pour ma part, le mien se moque plutôt bien, alors bon, je préfère qu’il le prenne comme ça, même si parfois, je serai à la limite de me vexer ^^
Bon aller, passons aux choses sérieusement fréquentes, très pénible et anti-féminité.
Oui, je n’ai pas l’habitude de faire des rôts en tout cas, pas qui se remarquent… Mais alors avec les soucis de digestion dû au fait que bébé prend ses aises en déplaçant et écrasant mes organes, autant vous dire que j’en ai et parfois je ne les contrôle pas. #attendezlasuite mdr
Au début ça me gênerait grave, je déteste les bruits de ce type, alors les faire moi-même c’est une honte pour moi, mais j’ai dû me faire une raison au fil de ce mois quand j’ai vu que maintenant que ça avait commencé, ça ne me lâcherait pas jusqu’à la fin.
Je suis aussi… constipée, bon ça ce n’est pas nouveau chez moi, j’suis pas une adepte du rencard quotidien avec les wc, mais enceinte c’est plutôt pénible, car on a vraiment les organes en champs de bataille et quand y’en a un qui ne se vide pas régulièrement, on se sent encore plus vite à l’étroit là dedans… Alors une chose qui fonctionne… La Glycérine ! Oui, j’assume, et ne rigolez pas, vous y passerez aussi ^^
Et le MUST, le MUST : Les pertes vaginales !
Je crois, heuuuu NON, c’est LE PIRE pour moi, et pour toutes les femmes enceintes, je pense. Sincèrement, ça je n’en peux plus, on a même un slogan vanne avec mon mari, culotte mouillée, culotte changée. mdr Je vous raconte ça, comme quoi je vous dis vraiment tout, sans tabous, sans mensonges, sans faire la grossesse parfaite ou autre. L’honnête me perdra ? ^^
Non, sérieux, c’est horrible ! Alors pourquoi ce « slogan » tout pourri : parce que j’ai lu dans une de mes applications et ce sont les préconisations des sages femmes, pour éviter de se créer des infections, il ne faut surtout pas rester avec un « univers » humide dans les sous-vêtements, alors c’est clair, dès que l’on a une perte trop liquide, on n’hésite pas, on change de bas. Puis, il faut dire que sans cette préconisation, c’est à mon sens normal de faire ça. Après je suis à la maison, donc je peux changer dès que j’en ressens le besoin, mais quand je sors je mets une protection que je change quand il le faut. C’est vraiment vraiment l’angoisse et je suis inquiétée à chaque fois, je me demande toujours si j’ai une fissure de la poche des eaux, si ce n’est pas du sang, donc je file rapidement aux wc pour vérifier. C’est vraiment LE truc par excellence qui me dresse les poils sur les bras. Désagréable au possible ! Mais bon, ça fait partie du jeu pour donner la vie, alors on trouve des solutions, des adaptations pour se sentir plus au sec en se disant que de toutes façons, c’est prouvé, on y passe toutes.
Aller, revenons à des choses plus soft, et moins « honteuse » à écrire pour moi ^^
Ce mois-ci, il me fallait absolument mes siestes après avoir déjeuner, vraiment, sinon j’avais des coups de barres de fous dans l’après-midi à être capable de tout arrêter ce que j’étais entrain de faire pour aller dormir. J’ai même refusé des déjeuners avec des copines dehors pour pouvoir faire ma sieste le midi. Fatiguée, fatiguée, fatiguée. Le soir, je ne dépassais pas la barre des 23h30 grand maximum. Mais sinon, le reste du temps j’étais en forme normale, une fois que j’avais fait ma coupure c’était bon ^^
Ha oui, que je suis essoufflée aussi, et pourtant cela m’étonne toujours et limite me gonfle, car je peux enchainer deux heures de sport sans problème (sauf si je suis au téléphone en même temps, je perds vite mon souffle), mais monter des escaliers avec un truc dans les mains c’est mort. J’arrive en haut, j’ai l’impression que j’agonise ^^ C’est assez pénible cette sensation d’être limitée. Idem, avec mon ventre qui a poussé, j’ai mon « contrôle des distances » qui est complètement chamboulé, alors autant vous dire que je fais pas mal de bêtises. Je renverse, fais tomber beaucoup de choses. Et oui, là j’ai un ventre qui a poussé d’un coup je trouve, du coup, je me retrouve que quand je fais la cuisine au lieu d’être collée à mon plan de travail je suis à un ventre plus loin + une distance de sécurité psychologique mdr Alors oui, je sais d’où ça vient, c’est pire que d’habitude, mon surnom « Boulet » de la part de mon mari prend encore plus de sens depuis quelques jours.
Sinon, une intolérance : le dentifrice, c’est fort embêtant me direz-vous hein ^^
Je n’avais pas trop fait le lien, mais en réalité cela dure depuis plusieurs mois, et c’est que là que j’ai compris que cela venait de mes hormones. Dès que je me lave les dents, j’ai une sensation que je n’explique pas, qui me donne une envie incontrôlable de manger quelques choses, mais vraiment tout et n’importe quoi, juste pour me faire passer cette sensation, juste un verre de jus d’orange, une cuillère à café de muesli, une tomate cerise, bref, pas un gros truc, pas de sucré ou salé en particulier, juste un truc pour me faire passer ça. Alors bon, c’est plutôt dommage, on se lave les dents pour qu’elles soient propres et saines jusqu’au repas suivant puis moi, dès qu’elles sont lavées, j’ai besoin d’enlever ce truc. Je dis « truc » très régulièrement dans ce paragraphe car je n’arrive pas à l’expliquer tout simplement lol
Le soir, uniquement je résiste et je vais boire un verre d’eau très froide. C’est pas ça qu’est ça mais hors de question de dormir les dents re-salies.
Et pour clore ce chapitre des symptômes, mon ventre me gratte souvent, alors surtout quand c’est le cas, je file me mettre de la crème et bien masser. Important, ne pas se gratter car cela déclenche les vergetures !
 *
*

#2 : Mes humeurs 

Vous savez quoi… Je me sens bien, oui toujours, et je croise les doigts pour que cela continue jusqu’à la fin. Je ne dirais pas que je vis la grossesse parfaite, car j’ai quand même des choses à raconter, des frayeurs parfois, une nouveauté que je vais vous raconter dans les paragraphes suivants qui ne m’enchante pas, mais je n’ai pas envie de me plaindre car je discute avec de futures mamans qui vivent bien pires. Alors je prends toutes ces choses du bon côtés, et je me dis que de toute façon, je me doutais bien que la grossesse n’allait pas être tout beau tout rose, car les bébés de sont pas déposés dans un lange par une cigogne, mais dans des cris, des douleurs, une gueule affreuse, de la sueur, et surement une grosse dose de peur.
L’accouchement en lui même ne m’inquiète toujours pas, je n’y pense même pas à vrai dire. Est ce que c’est parce qu’à force d’aller aux ateliers de ma clinique je rencontre les sages femmes qui m’inspirent confiance, que j’ai une totale confiance en mon gynécologue qui devrait m’accoucher, je ne sais pas, mais cela ne m’inquiète pas. Je ne redoute pas d’entendre les histoires un peu effrayantes de certains accouchements, ni ne fait de cauchemar à ce sujet.
Je suis heureuse car j’ai passé 80% de ma grossesse activement, avec du sport, des balades, des moments en famille, amies, à faire les choses chez moi sans me poser de questions sur le fait de rester au repos ou non, donc quoi qu’il arrive, je me dis que le plus dur est fait sur ce point là, j’ai eu beaucoup de chance de ne pas être alitée, ni d’avoir eu du diabète gestationnel ou tout autre chose qui aurait entraîné un suivi plus fréquent et qui m’aurait fait rester au lit pendant des semaines à me tirer une balle. Bon vous verrez que je dis ça alors que je viens d’apprendre que je dois me reposer, mais justement, encore plus, ça aurait pu m’arriver y’a quelques mois et ouf, cela arrive « que » maintenant.
J’espère ne pas m’attirer l’oeil en disant que j’ai eu de la chance et que j’en suis reconnaissante à relativiser et aimer (pour le moment du moins) avoir été, et être enceinte de notre premier enfant.
De plus, ça y est, tout se concrétise, la chambre est finie, les affaires sont toutes là, sa valise et la mienne vont être bouclées cette semaine, j’ai fait un classeur avec tous mes documents à emmener en une seconde, une liste avec les infos importantes et les choses à penser pour le dernier moment, mon inscription à la clinique est fait, et avec l’anesthésiste arrive dans deux jours. J’ai passé le cap des 32SA donc si ma crevette voulait nous rejoindre plus vite que prévu, je peux accoucher dans ma clinique, de gros caps enfin passés.
Une seule chose vient « noicir » le tableau si je peux dire ça comme ça, j’ai si hâte de la tenir dans mes bras, je me suis surprise avoir le souffle coupé et les larmes aux yeux en imaginant ce moment où on me la poserait en peau à peau sur moi, j’ai si hâte de pouvoir m’en occuper, mais voilà, je redoute ce moment où je vais me retrouver « seule » dans mon corps, j’ai d’un côté pas hâte qu’elle arrive car j’aime la sentir en moi, cohabiter avec elle, lui parler quand elle se place mal, sourire seule car j’ai décidé d’aller à la sieste et qu’elle elle a décidé de bouger ou qu’elle a le hoquet, me lever en pleine nuit pour aller faire pipi et la sentir s’affaler dans le bas de mon ventre, quand je fais un mouvement qui ne lui plait pas et qu’elle me rappelle à l’ordre, qu’elle déforme mon ventre par ces nombreux coups, sentir son pieds, essayer de deviner quelle partie de son corps me fait une bosse etc etc. Je ne pense plus à moi, je suis toujours en connexion avec elle (comme toutes les femmes qui portent la vie bien-sûr), mais du coup, c’est ce qui « m’angoisse » car je sais que je vais ressentir ce manque en moi. Porter la vie, la créer, la développer en nous est vraiment miraculeux et exceptionnel pour moi, j’ai vraiment eu de la chance de pouvoir en profiter pleinement et sereinement, car ça aurait pu prendre un tout autre sens si mes médecins n’étaient pas si consciencieux.
 *
*

#3 : Mes envies

RAS ! ^^
J’arrête de blablater pour rien sur ce paragraphe, je n’ai pas d’envie, je n’ai pas d’envie lol.
*
*

#4 : Ma vision des choses

Ce mois-ci, j’ai eu plus de moments avec mes proches, ma maman et mon papa sont venus nous voir, ma maman est venue seule aussi pour passer une journée mère/fille, j’ai beaucoup plus vu mon petit frère, mes amies sont venues passer des week-end entiers avec moi à la maison, et aussi, elles m’ont organisés ma Baby Shower Surprise ! Un moment exceptionnel, plein d’émotions pour moi, elles se sont décarcassées, ont fait une décoration et des petites attentions si jolies que j’ai tout ramené chez moi, j’en ai accroché une partie et le reste je les ai mis dans une boîte en souvenir de ce jour.
Je me suis sentie aimée, entourée, j’ai adoré ce mois-ci car oui, je suis une personne très indépendante, je me suis toujours toujours débrouillée seule, fais mes preuves, je n’ai jamais demandé d’aide à quiconque, je prends mes propres décisions, je me renseigne par moi-même quand j’ai besoin/envie de savoir quelques choses, même quand ma santé n’était pas au top, mon boulot, je n’ai jamais voulu inquiéter mes proches, je ne leur demandais rien, ni quand j’étais étudiante et que les fins de mois étaient difficiles avec mon mari, bref vous l’aurez compris, je me démerde seule. Et j’aime ça, car je ne veux pas me sentir redevable de quoi que ce soit, j’aime savoir que je suis autonome sur tout, que je n’ai peur de rien et que je peux tout affronter seule. Mais il y a une chose c’est que je suis très sentimentale, très fleur bleue, je ne demanderai jamais que l’on m’aide mais j’ai besoin de la présence de mes proches, j’aime être entourée d’eux, me sentir aimée et pouvoir leur montrer mon amour, je suis très affectueuse alors quand je peux passer des mois comme celui-ci à prendre mes proches dans mes bras, les faire rire, qu’ils me fassent passer de magnifiques moments, de pouvoir parler jusqu’à 2h du matin avec mon Amie et en même temps bercer son bébé. Ces moments sont les plus précieux pour moi, et de les vivre me recharge tellement mes batteries. La grossesse est une étape importante pour moi, et pouvoir la partager avec ceux que j’aime, qu’ils s’y intéressent est vraiment touchant à mes yeux.
Ils me répètent tous qu’ils ont hâte de voir Bébé, limite ils le disent plus que moi, c’est vraiment un bonheur, je suis heureuse de les avoir à mes côtés dans ma vie, malgré la distance, je peux me rendre compte que j’ai des proches en or. Que ce soit ma famille de sang, et celle que j’ai choisi, mes amies.
Cependant, voilà, malgré tout ça, j’ai pris beaucoup de recule sur plein de choses, et aujourd’hui je ne culpabilise plus pour un rien, on peut me faire un reproche, si j’estime qu’il n’est pas fondé, je ne me remets plus en question sans cesse. Comme si, je n’avais plus rien à prouver, je me connais, qualités comme défauts, valeurs comme absurdités, ma priorité n’est plus de satisfaire mon entourage mais uniquement de penser à la famille que nous sommes entrain de construire, c’est ça ma priorité, ma maman m’avait dit : « tu verras un jour, plus rien aura d’importance pour toi, seul ton enfant comptera et ton mari et tout ce que l’on pourra te dire ne te touchera plus autant que maintenant », et bien bébé n’est pas encore « là » que c’est déjà le lancement du processus, comme quoi, elle savait ma maman, elle savait que je serai comme elle, « seul » mes enfants « compteront ».
Voilà, c’est comme cela que je vois les choses maintenant, l’arrivée de bébé est proche et suscite(ra) non seulement un changement à la maison, budgétaire, quotidien mais aussi et surtout psychologique ^^
 *
*

#5 : Activités sportives 

Haaaaa, ce mois-ci j’ai repris la marche dehors avec mon mari, plusieurs fois nous avons eut de belles après-midis ensoleillées, du coup, nous partions longer le canal de bourgogne pendant 1h10 aller donc le même temps en retour. Pourquoi 1h10 car c’est moi qui met le chrono avec mon téléphone pour savoir quand faire demi-tour et j’adore taquiner mon mari qui me disait 1h seulement, alors je rajoutais discrètement 10 minutes à chaque fois, et il ne comprenait pas pourquoi nous marchions toujours plus de 2h, jusqu’au moment où il a été lire un de mes posts Instagram et a compris la supercherie mdr. C’était drôle, j’adore lui faire tourner la tête, il s’est tellement joué de ma naïveté pendant des années, que quelques clins d’oeil en retour sont assez marrants ^^
Sinon, et bien toujours 2h quotidiennement soit elliptique, vélo d’appartement ou marche dehors/tapis. Je me sens bien quand j’en fais, j’en ai besoin, j’ai l’impression d’avoir oublié quelques choses dans ma journée quand je n’en fais pas, ce qui est rare certes ^^
*
*

#6 : Prise de poids – Mon corps

Le compteur de prise de poids avait déjà débuté  au cours du 4ème mois.
Je peux actuellement compter en tout +4,5 kilos sur ma balance.
1kg de prit ce mois-ci donc, mon ventre a grossi évidemment mais n’est pas hyper gros, je le sais bien, après c’est surement une question de morphologie aussi.
Je suis malgré mon sport et une prise de poids dans la courbe basse, hyper essoufflée (comme je vous le disais dans mes symptômes), quand je monte des escaliers, si je parle en faisant du sport, je dois limiter mes appels auprès de mes amies quand je fais du sport car je sens que ce n’est pas terrible pour moi donc pour bébé. Du coup ces deux dernières semaines, je les ai moins appelés, ça m’ennuie car c’était vraiment le moment où je les avaient une par soir.
Je me sens quand même bien empotée avec mon ventre, je me tâche tout le temps en plus, c’est assez pénible mdr. Mais je l’aime tellement en reflet dans le miroir celui-là ^^
*
*

#7 : Mes soins pendant la grossesse

Après avoir terminé mes crèmes Biolane que j’ai adoré et trouvé très efficace, j’ai commencé la gamme de chez Palmer’s, et hormis l’odeur du chocolat qui m’incommodait au début, et dont j’ai dû m’habituer car cela ne me gêne plus du tout, et bien sachez que je l’adore, elle est vraiment top cette crème anti-vergetures.
Je la mets le soir après la douche ainsi que le matin au réveil et bien le soir quand je vais me doucher, le film gras est toujours sur ma peau. C’est dingue.
Alors que parfois j’utilise le petit marseillais le matin car je vais faire du sport et que je sais que je vais me doucher dans les heures qui suivent, vous pouvez être sur que je n’ai aucune sensation de gras sur la peau, comme si je n’avais rien mis.
Cette crème tout comme la Biolane, je vous la recommande, vraiment. Aller voir mon article pour plus d’informations sur mes soins pendant la grossesse, vous y trouverez les références, si cela vous intéresse.
Pour la cellulblue ce mois-ci encore, impossible de me remotiver à me le refaire chaque soir, on verra qui sait ça peut me reprendre dès que j’en verrais sur ma peau, pour le moment trop d’autres soins à penser ^^
 *
*

#8 : Mon alimentation & mes carences

Mes prises de sang sont toujours bonnes, pas de carences en vue, je prends toujours les compléments dont je vous ai parlé dans un précédent article, et je mange toujours sainement malgré pas mal de chat meal ce mois-ci, dont une semaine assez abussive^^ et oui, lundi soir : burger végétarien maison, mardi : pelade entre amis (tartiflette sans lardons), mercredi soir : pizza avec mon frère et sa copine, samedi soir : resto avec ma copine Aurélie et nos chéris. La totale en une semaine. Puis, d’autres cheats par-ci par-là mais bon, rien d’alarmant non plus car cela reste exceptionnel des semaines chargés en bouffe comme ça, et ce n’est pas mes meilleurs repas, je n’aime pas les trucs lourds, gras etc, donc des fois, pour changer et faire plaisir à mon entourage oui, mais point trop n’en faut car je ne prends plus plaisir ensuite et ça me dégoute pas des semaines à venir.
 *
*

#9 : Et Bébé et son environnement dans tout ça

J’ai eu mon échographie de début du 8ème mois hier (le 18/11), et alors c’est là que je vais tout vous raconter…
Prête ? ^^
Tout va bien pour bébé, elle est la tête en bas, bien placé, la tête très proche de mon col, donc le docteur m’a annoncé que je n’aurai pas de perte des eaux pour signaler que ça commence mais directement des contractions de travail. Bon cette partie m’inquiète un peu car c’est ma première grossesse, que nous ne vivons pas dans Dijon même et que y’a de fortes chances pour que cela arrive quand mon mari sera en pleine tournée…
Mon col est bien fermé, bébé n’appuie pas dessus, ni ne le raccourcie, je n’ai donc pas le risque qu’elle soit prématurée, il m’a dit que tout était bon sur ce sujet, j’irai au 37SA sans inquiétude (normalement hein, on ne sait jamais de quoi est fait demain) et au terme également quoi.
Bébé bouge bien, nous avons de bons échanges entre elle et moi grâce au placenta qui est fiable quoi, les battements de son coeur sont bons, j’ai pas de contractions pour le moment, malgré que je sentes mon ventre se durcir parfois, ce n’est pas cela.
Mais voilà, malgré toute ces bonnes choses, bébé n’en fait qu’à sa tête et était au dessus de la courbe de poids le mois dernier, et est passé en dessous ce mois-ci, la coquine. Elle est donc estimée être une crevette pour la naissance, donc mon gynéco m’a demandé un suivi plus régulier donc je le revois le 1er décembre pour une nouvelle écho, et un suivi deux fois par semaine par ma sage femme jusqu’à nouvel ordre.
Je dois éviter les trajets en voiture, les heures à arpenter les centres commerciaux, réduire mon temps de sport par jour et rester dès que possible allongée pour que bébé prenne du poids plus vite.
Donc bon, je ne suis pas alitée, car je n’ai pas d’obligation, ni de risque d’accouchement prématuré, mais si elle pouvait rattraper un peu son « retard » de courbe se serait cool. Après, j’avoue que je ne suis pas trop surprise de son gabarit, je me voyais mal avoir un bébé mammouth alors que j’ai un « petit » gabarit. Ma morpho y joue je pense.
Je suis quand même rassurée car elle, elle n’est pas en danger et tout est rattrapable, donc y’a plus qu’à…
Par contre, non, je n’arrêterais pas le sport, je vais diminuer déjà, je ne resterai pas cloué au lit h24 mais je vais largement lever le pied et passer plus de temps à lire mes bouquins, écrire sur le blog, et moins être en ébullition à faire ménage, cuisine, sortie dans Dijon pour prendre l’air etc.
Mais je ne peux pas tout arrêter ni d’un coup, ni comme ça, je suis chez moi depuis Février quand même, pour des raisons que je n’explique plus hein, mais contre mon gré au final, et mes activités de ménagère, de sportive, de sorties m’ont fait tenir et pas déprimer. Je ne sais pas tenir en place, et d’après moi, d’après mes lectures et renseignements sur le sujet, être en état dépressif enceinte est pire pour l’état du bébé qui ressent et perçoit tout qu’un petit poids à la naissance.
Je vous dirais dans 15 jours ce qu’il en sera…
___________________ 
Et donc voilà mon résumé du 7ème mois. =)
Je vous retrouve pour un prochain article très bientôt c’est promis et n’hésitez toujours pas à me poser vos questions si vous souhaitez que je vous en parle dans mon prochain article. Ainsi que si vous avez des sujets que vous aimeriez que j’aborde.
Des bisous,
 

**
*
*
*
Visit us on FacebookVisit us on PinterestVisit us on Youtube