8 ans déjà…

 Cette année, nous fêtons nos 8 ans de relation.
 *
Que le temps passe vite…
Je nous revois encore passant le pas de l’amitié à la relation amoureuse. J’avais 20 ans, je ne connaissais rien à l’amour, et lui avait déjà vécu et avait été plus que déçu, il ne pensait même plus à « se poser », et moi, je ne voulais connaitre que ça…
 *
Et puis un jour, il m’a fait des avances, blagueur comme il était, je n’y croyais pas, il se payait ma tête c’était évident, puis vu toutes les nanas qui lui courait après, c’était impossible qu’il s’intéresse à moi d’abord. Oui, j’ai toujours eu très confiance en moi ^^
 *
Je ne le croyais pas, mais, ce petit filou n’a pas lâché l’affaire, puis moi, j’ai commencé à me demander s’il allait continuer encore longtemps cette blague qui allait finir par me vexer ! On était amis, et certaines choses ne nous permettait pas de nous mettre ensemble… Enfin ça c’est que je croyais… haha
 *
J’ai fini par le tester, essayant de savoir vraiment ce qu’il me voulait, blague ou pas, je ne savais plus, et il commençait à me faire vraiment douter.
 *
Il a passé « les tests » haut la main, c’est donc vrai? je l’intéresse ? Quand il m’a dit qu’en fait c’était moi la femme de sa vie, il était sérieux ?
Puis me voilà, ce mercredi là, chez lui, comme à mon habitude, mais pas pour se raconter nos vies et attendre les conseils de l’autre, mais pour … se mettre ensemble.
 *
La boule au ventre, moi qui n’y connaissait rien, qui avait tout à apprendre, je me retrouvais avec lui, mon pote, ce clown, celui qui intéressait tant de filles, ce bout en train, avec moi ; « la meuf des States » (c’était le surnom qu’il m’avait donné car je trainais avec lui et sa bande de pote, que des mecs).
 *
Au début, j’étais timide comme je n’aurais jamais pensé l’être avec lui, passant d’une relation à se vanner, à chercher à se plaire. Puis, rapidement tout est devenu naturel.
 *
On aura quand même vécu une première année assez difficile, beaucoup de gens ont essayé de nous rendre la vie dure, mais on devait déjà s’aimer très fort, car on a fini par s’éloigner d’eux quelques temps en construisant notre petit bout de chemin, en attendant que ces personnes murissent et acceptent que oui, nous sommes passés de l’amitié à l’amour, et ça nous avait rendu heureux.
 *
La présentation à ses parents pour pâques 2010, la présentation aux miens en juin 2010.
 *
On a fait nos premières vacances aux Canaries, pour moi ; c’était aussi la première fois que je partais en hôtel « all inclusive », et autant vous dire que mes photos me rappellent que d’aller manger à tous les snacks ce n’est pas une bonne idée… > Heureusement, je ne suis pas du genre à me laisser aller plus que ça, et je me suis vite reprise en main pour perdre ces quelques kilos de vacances.
*
On aura habité très rapidement ensemble, enfin, j’aurai squatté très rapidement dans son appartement d’étudiant ^^, j’allais commencer mes études en alternance en Septembre 2010, c’est là, qu’il s’est mis à chercher un appart et me demander s’il me plairait, et oui, il sautait le cap, il voulait que l’on habite ensemble…Youpi, un appartement ensemble et plus grand, avec une chambre, OUI, quelle délivrance, je ne serai plus obligée d’aller réviser dans les wc en attendant qu’il se réveille.
 *
Puis nos séjours dans les 4 coins de la France ont commencé, grâce aux smartbox que nous demandions pour nos anniversaires et Noël, on s’est prit pour les voyages, on épargnait tout au long de l’année pour pouvoir s’offrir nos vacances d’été.
 *
Les années se sont écoulées, on avançait, tous les deux, mains dans la mains, en découvrant ce qu’était le véritable amour, dans le respect et le soutien mutuel, dans l’envie de toujours faire mieux pour l’autre. Avec des hauts et des bas, comme tout le monde, mais au fond, on s’aimait, il a bien essayé de me quitter, mais ça n’aura duré que 12h, impensable de se séparer, je n’étais pas trop jalouse, je n’avais juste pas confiance en elles. Les filles peuvent être sournoises, je les aurais tuées si j’avais pu, d’ailleurs, encore aujourd’hui, je ne « décolère » pas…
 *
Puis, ce petit séjour au ski, Mars 2013, mes parents étaient venus avec nous. Nous ne sommes pas partis très loin. Vichy, il y avait une petite station de ski, qui nous suffisait pour y passer le week-end.
 *
En descendant une des quelques pistes de cette station, il m’arrête, me fait semblant de tomber dans la neige, chahute avec moi, et commence tout un discours sur nous deux, sur ce qu’il aime chez moi, et me tend une bague, en me disant ces quelques mots tant attendu : « Veux-tu m’épouser? » ! YOUHOUUUUU !!! J’ai évidemment dit « OUI ! » les larmes aux yeux, et l’envie de descendre la piste en hurlant que nous étions fiancés. Ce que j’ai fait d’ailleurs hihi. La folie !
 *
Tout s’est enchaîné, nous avons choisi la date du mariage, et commencé les préparatifs.
 *
Juin 2013, j’étais diplômée de ma licence, et je poursuivais dans l’entreprise qui me gardait suite à mon année en alternance parmi eux, me voilà donc entrain de signer mon 1er CDI et continuer de faire les aller-retour entre ma campagne et la capitale, l’épreuve a été dure, j’étais sans cesse exténuée, il fallait que ça s’arrête.
 *
Le jour J est arrivé, le 7 juin 2014, je n’avais aucun stress, tout était organisé, nous avions juste à nous laisser aller dans notre journée qui allait nous lier pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse et la pauvreté, dans la santé et dans la maladie, pour nous aimer et nous chérir jusqu’à ce que la mort nous sépare. Mon amour, se lier à vie était pour moi la plus belle des décisions.
 *
Quelques jours après notre mariage, nous sommes parti faire nos vacances de pré-noces en Sardaigne, en attendant notre gros voyages aux Maldives qui ne serait qu’en Mars 2015.
 *
J’ai enfin été muté, nous sommes donc arrivés à Dijon en Aout 2014, dans notre nouvelle vie avec tous les deux un nouveau boulot, notre achat de maison, nos repères à créer, notre cercle social à se reconstituer. Heureusement, on s’est toujours suffit à nous même, on pourrait passer notre vie que tous les deux sans personnes autour de nous, qu’on ne s’ennuierait jamais.
 *
Et nous voilà, le jour de nos 7 ans, le 29 avril 2016, entrain de lui apprendre que nous allions être parents, c’est pour Janvier 2017 (enfin c’est ce que l’on croyait), quelle joie, cette nouvelle ne pouvait pas arriver à un meilleur moment. Cette nouvelle était tant attendue, on a gardé la foi, l’espoir, et notre amour.
 *
Même si rien n’a été facile pour nous, qu’on a toujours dû se battre pour obtenir notre confort, on a rien eu par hasard, on a souvent de nouvelles épreuves à passer, même pour pouvoir donner la vie ça n’aura pas été simple, mais aujourd’hui, nous nous découvrons en tant que Papa et Maman, nous apprenons de ce nouveau rôle, nous nous épaulons malgré que parfois, oui, c’est difficile, on se dispute. Pourtant toujours d’accord, mais les craintes de l’un, les angoisses de l’autre, le rythme de nos journées chamboulés, malgré tout, jusque là, nous tenons notre promesse, de nous soutenir, nous protéger et nous chérir dans n’importe quelle condition que la vie nous apporte. Nous savions que d’avoir un enfant perturbait l’équilibre d’un couple, mais tout est dans le dialogue, garder les repères que nous avions « instauré » et qui nous liait. Nos balades des heures durant, nos voyages, chaque semaine faire nos soirées en mode « finger food », manger sans télé, se raconter tout le détail de nos journées, partir souvent en séjour smartbox même si ce n’est qu’une nuit, c’est notre kiff (on demande toujours ça à nos proches pour nos anniversaire et Noël). Garder nos repères nous aide à nous retrouver, nous rappeler que nous, c’est nous, nous ne formons qu’un…
 *
Il m’a toujours fait me sentir belle, séduisante, il me soutien dans mes choix, mes décisions, il est mon confident, il garde tous mes secrets, s’occupe de moi si je suis flagada, est angoissé si je ne vais pas bien, il prend ma défense à corps perdu, je crois que personne ne saurait m’aimer comme il m’aime. Mon père ne pouvait pas espérer mieux pour la protection de sa fille, cet homme, mon homme, lui pour qui je chéri chaque mois notre date, comme si elle était à bénir pour le restant de notre vie.
 *
Mon premier amour, mon unique amour…
 *
Si vous saviez comme je l’aime…
 *
Tendrement,

 

 

 

ma bague de fiançailles ^^