Nous revoilà, ici, assises, allongées, sur les toilettes, à la pause clope, entre deux clients, patients, ou deux couches, peu-importe d’où vous me lisez, mais nous revoilà, ensemble pour partager cette nouvelle aventure, ma seconde grossesse

Je vous l’ai annoncé sur mes différents réseaux, vous avez été comme toujours les meilleures, et encore une fois merci pour tout, comme pour Lyanna, je veux tout noter, tout tracer, tout encrer pour toujours me souvenir. Mais aussi, vous partager, mon expérience comme pour chaque étape de ma vie.

Premier mois de grossesse, c’est toujours celui qui passe le plus vite, eh oui. On apprend que l’on est enceinte à minimum 15 jours de « déjà enceinte », voir 3 semaines dans la majorité des cas, après un « grand » retard de règles. Alors oui, le premier mois ça passe toujours hyper vite. 

Mes ressentis

C’est étrange, je ne suis pas du tout dans la même vision du secret que pour Lyanna. Cette seconde grossesse, mon deuxième bébé qui se forme en moi, savoir que c’est la dernière fois que je vais vivre cela, ce que je ressens est forcément différent. 

Ce sentiment de vouloir en profiter à fond, relâcher la pression, mais surtout en PAR-LER ! Maintenant, déjà, souvent, tout le temps. Impossible de me retenir de le dire à nos amis. Eh oui, à 1 mois de grossesse, une bonne partie de nos amis ont appris ma grossesse. 

On était tous (presque) ensemble pour l’anniversaire groupé de Thib et Lyanna, un par un, je leur ai annoncé, en leur montrant la petite vidéo que je vous ai également partagé. 

J’ai essayé de me faire discrète, mes parents étaient là, et je ne voulais pas leur annoncer de suite. C’est différent, je les vois plus régulièrement que nos amis, et surtout, eux s’inquiètent bien plus, nous avons beaucoup de voyages de prévus dans les prochains mois, je ne veux pas subir les « attention, vous voyagez beaucoup t’es dans le début de ta grossesse etc », idem pour le sport et le reste. Puis aussi, 8 mois c’est long à attendre pour eux je trouve, 6 mois, c’est « dans pas longtemps » comme dirait mon père quand je lui avais appris pour Lyanna. 

Pour ma première grossesse, mes meilleures amies savaient, ensuite, je l’avais dit à 3 mois à mes parents, mon frère, mes beaux-parents, puis le reste de nos amis et ensuite vous sur les réseaux sociaux.

Cette fois, je change les codes, je n’ai vraiment pas envie que ma maman s’inquiète dès maintenant avec mes déplacements à Paris, mes journées à rallonges, et j’en passe. 

Mon frère cette fois a été au courant le premier. Comme quoi, cette grossesse, tout est différent. 

Il l’a même su avant Thib, encore une fois, tellement heureuse d’être enceinte, mais voulant faire l’annonce à Thib aussi jolie que pour Lyanna, je ne voulais pas lui annoncer entre deux contrôles de sécurité à l’aéroport, et impossible de pleurer seule avec Lyanna dans les toilettes de Charles de Gaulle mdr !

C’est marrant, deux grossesses, deux façons de ressentir les choses, deux façons d’appréhender, d’annoncer, de garder ou non ce secret.

Oui, normalement, on attend les 3 mois, mais, parfois, on fait autrement, qui sait, à tord ou pas. Sincèrement, je n’y pense pas, il y a tout autant de risques après trois mois. Mais à un moment faut bien l’annoncer. J’ai eu le besoin de le dire ce jour là, en face à face avec mes amies, voir leurs réactions, les prendre dans mes bras, s’embrasser, se dire plein de belles choses. 

On voyage beaucoup, on ne va plus à Sens autant qu’on aimerait pour les voir, mes Parisiennes ne descendent plus non plus autant qu’avant, alors voilà, ainsi va la vie. Je l’ai dis avant, et c’est ainsi. 

Pour mes parents, j’aimerai une annonce vraiment jolie, c’est ma dernière grossesse, je veux faire les choses bien, même s’ils le savent après les amis, le principal ce n’est pas ça, je veux vraiment leur montrer l’échographie avec bébé, sa petite tête, ses petits bras. Qu’ils se projettent direct. N’oubliez pas qu’on a pas tous les mêmes façons de réagir, de se projeter, que certains ont besoin de visualiser pour imaginer. Alors on fait les décisions en fonction de chaque personnalité. 

Bref, passons, ce sujet de ne pas réussir à me retenir d’en parler ^^

 

Mes symptômes

C’est marrant, mais à part savoir que je suis enceinte, j’en ai tellement peu, que je me dis quelques fois par jour, mais j’le suis vraiment ? Hein, oui, oui. J’le suis ?

J’me retouche les seins, ok c’est bon j’ai toujours les tétons sensibles, j’le suis encore.

J’ai quelques nausées mais c’est tellement rien, et si je compare avec ce que j’ai eu pendant mon traitement, c’est vraiment mais vraiment le calme plat !

Allez, mes vrais symptômes, je suis exténuée, mais pas fatiguée comme la première grossesse, comme toutes les premières grossesses, non, là j’suis éclatée ! Quand t’as déjà un enfant, bas âge ou pas, ton corps ne réagit plus pareil face à la fatigue qu’il connait vraiment. Subit aussi. Là, entre les courtes nuits de bébé 1, les mauvaises nuits de cette seconde grossesse, la fatigue accumulée depuis x mois pour bébé 1, la fatigue que le corps a en créant bébé 2. Clairement, c’est l’épuisement total ! 

Genre, au point d’être là, aller te coucher avec ta fille qui vient de se réveiller (un peu trop tôt), en lui disant, viens on va dormir, maman est fatiguée, on va dormir ensemble. La mettre avec toi dans son lit, lui laisser sa lampe à histoire, savoir qu’elle va jouer une heure à côté sans dormir mais que toi tu vas dormir par intermittence, entre deux : « maman, c’est la vache ça ».

Voilà, le genre d’épuisement et attendez, je sais que ce n’est que le début d’une longue aventure. Mais, ce sera encore la plus marquante, la plus existentielle de ma vie. 

Et en parlant de vache, je suis essoufflée rien qu’en mangeant et parlant en même temps. Et si je mange trop, je vomis car ça reste bloqué et bim, cata !

Mais une fois que tu sais ces deux derniers points, tu fais attention et ça va mieux.  

 

Mes compléments alimentaires

Oh ça, j’en suis une adepte ! Pour Lyanna déjà, j’avais ma dose de complément alimentaire et croyez-moi, j’en suis convaincue que c’est indispensable

Vitamine B12, Acide folique (hyper important), Fer (sans même en manquer), Magnésium. Je prends la totale ! 

Mes habitudes cellulite

/ sport

Evident, on ne laisse rien tomber. Ni cellulite, ni sport !

La cellulite, je ne fais que les ventouses et le masseur, plus de crèmes et autres. Je vous en parle car ça marche et j’adore, mais pendant ma grossesse, je ne mets rien avant d’avoir fait valider par mon médecin, et comme j’ai pas encore eut le temps, c’est en suspens.

Pour le sport, je marche tous les jours au moins une heure, vitesse « rapide ». Mais rien d’autres. Parfois du vélo quand Thib veut qu’on regarde un truc ensemble mais sinon c’est marche uniquement. Soit en balade avec Lyanna maintenant que les beaux jours arrivent, mais les 90% du temps c’est sur mon tapis.

Juste de la marche ?

Oui, j’attends les 3 mois pour refaire de l’elliptique, d’être moins fatiguée. J’avais continuer l’elliptique pour Lyanna mais, là je suis vraiment crevée, mais impossible de ne rien faire du tout. C’est mentalement pas possible, et physiquement pas bien. Il est vraiment recommandé de tenir une activité physique quotidienne quand on est enceinte.

Mon alimentation

Je me suis toujours dis qu’enceinte je reprendrais le Whole, c’était pour moi la meilleure alimentation que je pouvais offrir à mon bébé. Tous les légumes en illimité, tous les fruits, pas de sucres, et normalement pas de produits laitiers, mais je vous avoue que ça, j’ai du mal. C’est ancré qu’il m’en faut en étant enceinte, alors que faux, mais ça c’est vraiment un truc que la société m’a ancré comme une conne, et que même si je le sais, j’ai dû mal enceinte à me le dire

Donc je mange comme un whole, mais je garde les produits laitiers. Lait, fromage au lait pasteurisé, fromage blanc 0%, Saint Moret… etc. 

Par contre, c’est bien gentil de considérer qu’il ne faut dire qu’on est enceinte qu’après les 3 mois, et en attendant, c’est une vraie galère pour manger chez les gens. Vérifier discrètement les fromages, les légumes bien lavés quand on est chez des personnes, amis, parents etc. Galère galère !

L’échographie

Aaaaaah ma première écho, il fallait qu’on voit le docteur 15 jours après mon retard de règles, pour voir si ma grossesse débutait bien, au bon endroit, donc bien dans l’utérus, qu’il y avait bien un seul bébé, et pas un bébé surprise en plus, ça aurait été fou, mais ça aurait été comme ça ^^

Bébé était donc bien dans mon utérus, on parle bien d’un seul petit coeur d’amour dans mon bidou qui faisait 2,4mm. On a pu entendre son coeur, c’était fou. C’était dingue. Comme à chaque fois, c’est la même émotion, la première rencontre avec bébé, elle nous marque, nous envoie de l’amour d’un coup. 

On revoit le docteur le 8 mars ! Et ce tous les mois jusqu’au … 25 octobre que j’accouche. 

Alors oui, moi, ce sera bien une visite mensuelle, car c’est comme ça, c’est le ryhtme quand on a son gynécologue obstétricien qui nous fait accoucher. De toute façon, un j’aurais jamais pu avoir une sage femme car je suis de nature angoissée, donc un besoin de contrôler vraiment, de deux, je sors d’un schéma avec assistance pour tomber enceinte donc c’est comme ça aussi, et de trois, Lyanna ayant été petite, c’est accentué pour ma part d’avoir un suivi mensuel.

Voilà les copines.

Vous savez tout pour ce premier mois avec bébé en moi, mon petit bonheur ajouté à l’amour déjà existent de notre famille.

Merci d’être là, encore, je vous embrasse.

[wdi_feed id="2"]
%d blogueurs aiment cette page :
Visit us on FacebookVisit us on PinterestVisit us on Youtube