Helloooo You

*

Si tu me lis aujourd’hui c’est soit que tu m’as suivi dans cette folle expérience, soit que tu es très intriguée par CETTE folle expérience, enfin, folle expérience, y’a plus ouf dans la vie quand même.
 *
Je viens vous raconter mon premier jour, comment c’était, comment je l’ai vécu, comment j’ai fait au restaurant, et avec des amis venus goûter à la maison, car oui, premier jour : je ne me complique pas la tâche déjà…
 *

 *
Mais bon, justement, interdiction de se priver de vie sociale, ce n’est pas le but de ce challenge, et au contraire, j’aimerai voir et peut-être montrer que l’on peut vivre normalement sans pour autant manger de « la merde » (terme généraliste et à prendre tranquille ^^).
*
Bon alors alors…
 *

Déjà au réveil, une envie incontrôlable de lait froid : mon pêché… J’ai bien dû me contrôler et j’ai bu… rien… j’ai préparé le biberon de Bébé et j’ai fait une story avec vous.

*
Ensuite, j’ai prit une infusion menthe/verveine (ou comment retourner se coucher rapidement, j’fais pas attention aux goûts que je prends mdr).
 *
Je me suis épluchée une pomme, et voilà : petit-déjeuner terminé.
 *
Je n’avais pas très faim et j’allais au restaurant le midi, je le rappelle il n’y a aucune restriction de quantité, les quantités avalées sont propre à chacun(e).
 *
Au moment de partir de la maison, j’ai souvent ce réflexe : ouvrir mon placard et chopper un carré de chocolat noir…
 *
J’ai ouvert mon placard, et au bout de deux secondes je me suis dis : « mais y’a rien que je peux manger la dedans » : bah oui, farine, pâte, lentille, pois chiche, pâte à tartiner, stévia, chocolat noir, flocon d’avoine… Rien n’est bon là. J’ai été dans le frigo et j’ai prit une pomme … J’aurais pu prendre des myrtille, banane, kiwi, grenade et j’en passe, mais c’est la pomme qui m’attire toujours en premier.
 *

*

Me voilà ensuite au restaurant…

Bon, nous avons prit un restaurant type cantine pour ce premier jour, donc j’étais pas embêtée, j’ai pu me servir seule les choses dont j’avais envie et surtout qui était sans sauce, sans chapelure, sans crème etc. Vous avez donc tout vu en story.
 *
Haricot vert et carotte en salade,
Courgette en plat (je ne mange pas de viande, ni poisson et surement pas dans des cantines où la viande est d’une qualité horrible), je voulais prendre des oeufs mais quand j’ai vu la texture, j’me suis dis « ok, poules élevées en batterie à mort quoi), j’en ai pas prit.
Quand on consomme des oeufs de poules élevées en plein air, certifié par des labels, ou directement acheté chez le producteur local : On remarque très facilement quand un oeuf est « tout pourri » ^^.
 *
Et en dessert des fruits.
 *
*

Me voilà de retour à la maison, j’appréhendais le goûter de Lyanna car j’ai pour habitude de manger en même temps qu’elle, et dans son assiette avec elle ^^

*
Au moment de lui donner, je me suis coupée 3 pommes, en quartiers, et pendant que je lui donnais son goûter, je mangeais mes pommes, je picorais dans mon assiette et plus dans la sienne. Du coup je peux éviter de lui faire des triples portions car maintenant il en reste à la fin du goûter …
 *
Seul hic à ce moment, c’est de ne pas goûter si ce que je lui faisais était bon, pas trop pâteux, trop chaud, trop ou pas assez quelque chose… C’est chiant ça. Mais je me dis que ça va surement développer une intuition différente et bénéfique aussi car cela ne s’arrêtera pas uniquement au goûter, mais prendra un plus large sens.
 *
Des amis sont venus et à 18h on a mangé la galette… oui « on » car j’étais là moi aussi, j’suis pas partie me cacher dans une pièce, donc « on », mais c’est eux qui en ont mangé et moi, j’me suis souvenue d’un petit kiff que je me faisais y’a deux ans, et ça a refait ma soirée « il en faut peu pour être heureux ».
 *
Je vous explique, y’a deux ans, j’allais à la neige en famille et pendant qu’eux tous buvaient du vin chaud, j’me suis laissée tenter par du jus de pomme chaud, et j’en étais devenue accro…
Là, sur la table, du cidre et du jus de pomme bio (sans ajout de rien d’autres que de la pomme), j’ai fait chauffé un grand verre de jus de pomme et j’ai kiffé. J’men suis même repris deux fois ^^.
 *
*

Tout le monde a dévoré la galette, donc plus faim pour le repas, j’ai fait manger les petits, et je me suis fait un bol de courgette épinard en purée.

*
Et voilà, aucun fringale, je n’ai pas été me coucher la faim au ventre ou avec des envies particulières.
 *
 *

Comment j’ai vécu ma journée :

*
En soit bien.
 *
Le plus difficile c’est vraiment les produits laitiers, j’en sur-consomme vraiment. J’ai eu deux trois fois des « tiens si je me faisais un chocolat chaud »… mais non.
 *
Par moment, en parlant de choses et d’autres je me disais « ah je vais devoir attendre avant d’en manger », j’me suis fait des fausses joies seule, en allant dans les placards machinalement, et en le refermant bredouille, mais c’est là que je me rends compte que j’ai des gestes qui ne sont pas totalement sain dans mon alimentation, et que j’ai matière à pouvoir m’améliorer.
 *
Je n’ai pas vu la journée passer cela dit, j’ai eu pas mal de choses à faire en un temps réduit, alors affaire à suivre.
 *
mercredi soir j’ai un évènement à Paris, je vais enchaîner les restaurants et moments en société, je vous ferais un bilan dimanche soir, avant d’attaquer ma semaine au ski.
 *

*

Mes premières astuces :

*
Trouver un nouveau péché mignon ^^ tout simplement.
 *
Que l’on me trouve bizarre ou pas, ça m’est égale dans le fond, ou plutôt : c’est aussi un bon moyen de m’affirmer et construire une éducation pour ma fille autour de ça, je veux aller jusqu’au bout de mes idées, et me faire mes propres idées, avis.
Alors si mon nouveau kiff c’est du jus de pomme chaud et bien grand bien me fasse, et grand bien à ceux que je vais faire sourire. Ce mois risque d’être haut en couleurs en émotions ^^
 *
 *

Les restaurants :

*
Je suis curieuse de voir comment je vais me débrouiller au resto, toutes les fois où je devrais prendre uniquement à boire… j’aimerai vraiment le tenir à fond, pour me rendre compte vraiment par moi même, de comment on nous sert de la bouffe, et la capacité des restaurants à s’adapter à des restrictions alimentaires. En soit, un restaurant qui propose du frais, est censé pouvoir couper trois légumes pour en faire une salade, avec juste un filet d’huile d’olive (on a le droit) et un filet de jus de citron. Sans autre ajout… Je suis curieuse de voir cela…
 *
On verra déjà après une semaine, donc 4 jours intense en restaurant, ce que je peux en dire…
 *
J’espère que de votre côté ça a été.
 *
Si je me mets à faire des recettes particulières, je vous les partagerai.
 *
En attendant, acheter du jus de pomme et faite le chauffer, c’est un délice. Vous pouvez même ajouter un peu de cannelle. Un régal.
 *
J’ai envoyé Thib m’en acheter une demi douzaine afin d’avoir un stock, ça va remplacer mon chocolat réconfortant. Et c’est de saison ^^.
 *
Dites moi en commentaire ici comment ça a été, pas sur instagram quand ça concerne un article sinon je ne m’y retrouve plus.
 *

 

Des bisous,
Visit us on FacebookVisit us on PinterestVisit us on Youtube